2
min

Réveil

Image de Atoutva

Atoutva

73 lectures

14

C’était tout noir. Profondément noir. Mais il se sentait bien. Très bien. Ce devait être à cause de la chaleur. Oh, pas une grosse chaleur, néanmoins. Mais disons, une certaine douceur qui, au lieu de vous amollir, revigorait le corps, lui donnant des fourmis dans les pattes. Et comme il avait ouvert l’œil, il tentait de regarder autour de lui. Et lorsqu’il se rendit compte de tout ce noir qui l’entourait, il comprit qu’il était vraiment réveillé. Que vit-il ? Rien, bien sûr, puisque tout était noir ! Mais il comprit.
Ah, déjà ? se surprit-il à penser. Quelle bonne surprise !
Oh, l’idée était encore bien vague dans son cerveau toujours un peu enveloppé des brumes de Morphée. Même si le souvenir était imprécis, il se rappelait néanmoins avoir déjà vécu pareil moment, il n’aurait su dire quand. C’était seulement une impression qu’il ressentait. Oui, ce devait être l’heure de se réveiller. Et à cette idée, il se sentit tout frémissant, tout émoustillé, prêt à jaillir, bondir, courir... Enfin, presque !
Le noir l’enveloppait toujours. Mais la douceur, cette fois bien installée, lui redonna quelques forces. Il avait envie de bouger, de remuer, de rejeter toute cette couette chaude mais sombre et devenue trop lourde qui l’emmitouflait, l’empêchait de respirer. Il fallait absolument qu’il retrouve toutes ses forces pour se sortir de là. Oh, il savait bien que le temps l’aiderait beaucoup et il espérait bien, justement, ne pas attendre trop longtemps, tant il était impatient. Il allait enfin retrouver la nouveauté. Retrouver les copains – ou les rivaux ! Retrouver la vie ! La vraie chaleur.
D’ailleurs, il lui semblait entendre quelque part, tout près ou tout loin, des chuchotements, des frôlements, des bruissements, des crachotements. Oui, il lui semblait que tout remuait autour de lui et à l’unisson, toute une vie souterraine se préparait.
Mais il savait que pour retrouver son état d’avant – quoiqu’il ne sache pas encore précisément ce qu’était cette notion soudaine « d’avant » -, il avait besoin d’une longue préparation. Alors, en attendant le grand jour, il commença à enfler, enfler de la tête au pied, et à s’étirer un peu, beaucoup, de plus en plus, de-ci de-là, d’un côté comme d’un autre. Ça le démangeait trop, de rester immobile ainsi, au milieu de toute cette chape lourde et noire qui l’enveloppait et le gênait. Autour de lui, peu à peu, il sentait que cette couverture ramollissait. Sans doute cela lui permettait de mieux s’installer. C’était de plus en plus facile pour pousser, parce que plus léger. Parce qu’il fallait absolument jouer des coudes, pour arriver le premier, pour avoir la meilleure place ! Parce qu’il savait bien qu’il n’était pas tout seul dans son cas ! Il les entendait, les autres, tout près de lui !
En effet, bientôt, il sentit qu’on lui tiraillait un peu les pieds, qu’on le bousculait un peu aux entournures, qu’on s’empêtrait les uns dans les autres. Oui, on cherchait à lui prendre son espace vital ! On cherchait à l’empêcher de bouger ! On cherchait à le coincer ! On cherchait à l’emprisonner à jamais dans cette glaise qui lui collait à la peau ! Ce devait être les copains qui, éveillés eux aussi, tentaient et espéraient rejeter loin d’eux cette embarrassante couverture encore trop lourde et noire. Et à ce moment-là commença une course folle à la recherche de place. C’était des coups bas à n’en plus finir ! Certainement, une lutte sans merci pour la survie.
Et puis enfin, à force de se démener comme un beau diable, toute la couverture se trouva rejetée. Alors, en pleine lumière, dans toute sa splendeur, parut le crocus.
14

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Le miracle de la germination printanière. J'aime beaucoup ! :)
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Merci d'être passée par là et d'avoir apprécié
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Ah je ne m'attendais pas à cette chute. Bravo !
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Si le lecteur est surpris, tant mieux. Merci de l'avoir été !
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Belle floraison !
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Merci d'avoir pris le temps de venir jusque là. Oui, le crocus est une fleur fragile et bien difficile à croitre.
·
Image de Lllia
Lllia · il y a
Joliment écrit... intrigant .. et quelle fin :)) Bravo !
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Un grand merci pour avoir apprécié !
·
Image de Jusyfa
Jusyfa · il y a
Belle surprise que cette chute que je ne veux pas déballer, une nouvelle sympathique, suspens et belle écriture sont au r.d.v.
Bravo!

·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Un grand merci pour ce commentaire élogieux !
·
Image de Truocel
Truocel · il y a
Un joli conte à suspens. Une bien belle idée.
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Un bout de terre et la tête s'emballe !
Un grand merci pour ton passage

·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Un texte de circonstance. Vive le printemps !
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Merci d'être passée me voir !
·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
c'est un réveil magique qui nous mène à une apparition véritable
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
La Nature est magique et nous apprend beaucoup de choses. merci !
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
Surprenante nouvelle qui sort des sentiers battus ! J'aime.
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Merci d'avoir pris le temps de lire et pour votre appréciation !
·
Image de Jean Jouteur
Jean Jouteur · il y a
bien embarqué dans cette histoire, bien sûr on s'imagine mille scénarios tous plus glauques les uns que les autres, pour finir un crocus à la main.
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Je voulais créer la surprise. Merci d'avoir pris le temps de lire et de commenter.
·