Retour à Avalon

il y a
2 min
724
lectures
296
Qualifié

"Quoi qu il arrive, crois en la vie, crois en demain, crois en tout ce que tu fais, mais surtout, crois en toi" C'est mon crédo  [+]

Image de 2017
Gros titre du journal « The little world » le 23 juin 2017 :

« Tezcatlipoca a été anéanti »

Tout le petit peuple est en fête. Après une lutte, sans merci, contre le dieu de la guerre et de la discorde, avec le concours d’Edward (LE chasseur de reliques le plus prisé du monde des humains), la joie et l’allégresse sont revenues sur Armonia, subtil mélange de Fondcombe et de Pandora.

Notre héros, dont le détail des aventures sera divulgué prochainement dans notre journal, en exclusivité, aspire à un peu de repos...

Edward repose « The little world » et se passe la main dans les cheveux. Notre baroudeur aguerri n’a pas oublié la promesse de Déandra, la dame d’Avalon, qu’il a eu l’honneur de croiser dans son incroyable périple : « Tu pourras revenir à Avalon une fois ta quête achevée pour avoir les réponses à toutes tes questions. »

Pélion, le centaure et son compagnon de voyage, lui assure que c’est possible. Connaissant Edward, sa soif d’action et d’aventure, il le met au défi d’y retourner sans son aide.

Notre expert est en ébullition, mille questions lui traversent l’esprit. Une pile de papiers et de livres recouvrent son bureau. Il y est déjà allé, il sait donc où se situe Avalon. S’y rendre ne pose donc pas de problème, le hic c’est comment faire pour traverser les brumes qui cachent l’île légendaire aux yeux des mortels.
Son côté téméraire lui souffle de partir, il verra bien une fois sur place. Il est venu à bout de Tezcatlipoca, ce ne sont plus quelques brumes qui vont l’arrêter !

Pour des raisons évidentes, le détail de son parcours jusqu’à Avalon
est gardé sous silence.

Nous retrouvons un Edward perplexe et concentré au bord d’un lac
où une brume irréelle danse sur l’eau. Après une seconde
d’hésitation, il monte dans une barque laissée sur le rivage et se
lance à l’assaut de ce voile vaporeux.

Comme chacun sait, la brume nous fait perdre toute notion de
distance et de temps. Aucun son ne vient troubler ces lieux.
La tension est palpable, Edward est à l’affut du moindre mouvement.
Là ! Sur sa gauche l’eau ondule, quelque chose vient vers lui sans
bruit. Et là ! A droite. Ces êtres tournent autour de l’embarcation,
deux têtes apparaissent : des nymphes, beautés sublimes regardent
notre héros.
- Viens nous rejoindre !

Ne pas succomber ! Sortir de là ! Edward ferme les yeux, plonge au
plus profond de lui-même et puise la force dont il a besoin pour ce
sortir de ce mauvais pas. Sa volonté et son sang-froid l’aide à passer
l’obstacle non sans mal.

Il traverse la brume et émerge au soleil. Un spectacle à couper le
souffle l’attend : Avalon apparait dans toute sa splendeur !
Un nouvel obstacle de taille se dresse entre lui et le rivage : le Sphinx
le surplombe dans toute sa hauteur.
- Edward, tu as fait le choix de revenir par tes propres moyens.
Tu vas donc devoir répondre à mon énigme pour revoir
Déandra.
- Vas y ! pose la, qu’on en finisse !
- Eh bien soit ! « Nous sommes deux soeurs : La première
engendre la seconde et la seconde engendre la première » Qui
sommes-nous ?

Edward tourne en rond, réfléchit :
- La nuit et le jour !
Déandra apparait alors :
- Bravo Edward, sois le bienvenu !

296

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,