3
min

Retour

Image de Cristel D

Cristel D

88 lectures

82

Je passe devant tous les jours.
Et à chaque fois, elle m’attire.
Inexorablement.
Étrangement.
Même si c’est une porte banale, sans fioritures, à la peinture blanche écaillée, un peu vieillotte, en bois, je ressens le besoin de la voir, et parfois même je fais un détour, exprès, comme si une force me poussait vers elle. Une fois en cheminant devant il m’a même semblé entendre mon nom.
J’y jette invariablement un coup d’œil. Elle se situe sur le chemin de la bibliothèque où je travaille. Et mon imagination fertile fait le reste ! Surtout que je suis une accro des romances fantastiques… et historiques, en particulier celles qui se déroulent autour de la période révolutionnaire.
Au milieu d’un haut mur, elle évoque pour moi le mystère. Sans compter, que beaucoup de bruits courent en ce qui concerne la demeure dont on ne peut apercevoir que le toit d’ardoises. Cela fait longtemps que personne n’a pas vu quelqu’un en sortir… On parle de bruits étranges, de lueurs tremblotantes aux fenêtres…
Oui, elle m’attire…

Et aujourd’hui, je reste pantoise. Je m’arrête brutalement sur le trottoir.
Première fois que je vois cela !
Elle est entrouverte. Certes, légèrement, mais cela pique ma curiosité.
Après tout, un petit coup d’œil n’est pas un crime !
Je prends une inspiration profonde.
Je m’avance lentement, encore hésitante.
Puis de ma main tremblante, je pousse doucement le battant. Contrairement à ce que je pensais, il s’ouvre sans difficulté. Honnêtement le fait qu’il n’y ait aucun grincement ou autres sons gâche un peu mon plaisir, cependant, maintenant je ne peux plus revenir en arrière. Je dois ouvrir cette porte.
Je veux savoir !
De nouveau, j’ai l’impression que mon nom résonne.
Et la porte s’ouvre complètement.
Je reste stupéfaite !
Devant moi il y a un jardin foisonnant, malgré le climat automnal et pluvieux de ces derniers jours.
La végétation est luxuriante, les fleurs embaument autour de moi : des roses multicolores, des géraniums flamboyants, et des pivoines.
Des pivoines. Leurs parfums m’enveloppent… une réminiscence. Cette fleur, c’est ma préférée.
En outre, alors que je venais de quitter une venelle qui commençait à s’assombrir en cette fin d’après-midi, ici la lumière est éclatante.
Un brusque claquement retentit derrière moi, et je me retourne pour trouver le battant clos. Une voix m’interpelle alors que mon cœur bat la chamade.
― Bonsoir !
Comme elle vient de la vaste demeure d’un blanc éclatant, aux volets d’un bleu turquoise surprenant, je regarde dans cette direction pour voir venir à moi un homme.
Brun, les cheveux réunis en catogan, vêtu de vêtements dignes du XVIIIe siècle, il a un charme redoutable. ?
Dans quoi suis-je tombée ?
Et inexplicablement, un souvenir effleure mon esprit.
Je suis déjà venue ici. J’ai déjà vécu dans cette maison.
Et cet homme je le connais.
La date me frappe aussi.
Nous sommes le 31 octobre.
Et ce même jour, il y a plus de deux cents ans, j’ai franchi cette porte, affolée, paniquée, en pleurs…
Et la douleur éprouvée à ce moment-là me revient avec fulgurance.
Oui, le passé me revient…
Je ne comprends plus rien, et je ne peux que chuchoter.
― Philippe ?
Il incline la tête. Et sa voix grave, si reconnaissable pour moi, si familière énonce :
― Cela fait longtemps que je t’attends.
Il tend la main vers moi, et lorsque je me retrouve contre lui, je me sens envahie par son parfum où la lavande domine. Une odeur qui me rassérène, me rassure, me donne la force d’en savoir plus. De comprendre.
― Tu étais mort… L’attaque…
Il secoua la tête.
― Non, j’étais juste blessé.
― Je ne sais que penser… Ce sang, cette violence. J’ai eu si peur…
Je fais un geste de la main pour montrer ce qui se trouve autour de nous.
― Comment cela peut-il être… ? Tant d’années sont passées…
― Il m’a donné une autre chance. Et je t’attends depuis ce jour. J’attends que tu ouvres cette porte. Je te voyais passer, et à chaque fois je t’appelais, mais jamais tu n’as poussé la porte. À part aujourd’hui…
― C’est toi qui l’as ouverte ?
― Non, je pense que cela vient de lui…
Lui. L’homme jaloux de notre bonheur. L’homme versé en sorcellerie.
L’homme qui a tout détruit.
L’homme qui m’a sans doute projetée dans cet avenir où j’ai toujours eu l’impression que l’amour m’était refusé, que je n’aurais jamais de belles histoires.
Et pour cause !
Ma belle histoire se trouvait devant moi, et sa flagrance me cernait.
J’étais revenu chez moi, tout simplement.

PRIX

Image de 2019

Thème

Image de Très très court
82

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Agathe Poesie
Agathe Poesie · il y a
Jolie histoire
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Mon soutien pour ce voyage vers le futur !
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
Une romance qu'on aimerait voir sans fin , mes voix
En lice si vous aimez aussi...

·
Image de Janine Denis
Janine Denis · il y a
Magnifique ce retour dans le passé, vers le bonheur enfin
·
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
On y croit quand même à cette plongée dans un autre temps.
·
Image de Sandrine Michel
Sandrine Michel · il y a
C'est tout en sensibilité, mon soutien
·
Image de François B.
François B. · il y a
Très belle histoire, très touchante. Je vote
·
Image de Thierry Schultz
Thierry Schultz · il y a
Une belle trouvaille votre récit, que je suis heureux d'avoir trouvé dans cette foule de textes ! Le thème de projection dans le futur est simple et élégant et l'histoire touchante par sa simplicité. Mes voix intemporelles Cristel !
·
Image de jc jr
jc jr · il y a
Joli contrepied des projections habituelles dans le passé. On peut aussi se retrouver isolé dans l'avenir. Belle intrigue très originale.**** Et si vous veniez me voir ?
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Une romance en points de suspension… to be continued. *****
·