Ressource

il y a
4 min
1 952
lectures
1978
Lauréat
Public

Un souhait, une tentative, un désir: partager les émotions... Contemplatif dans l'agir, je vogue, toujours en quête d'expériences, de rencontres... Marche et méditation, lecture, écriture  [+]

Image de 2020
Image de Très très courts
Je suis kinésithérapeute. Le récit qui va suivre est un témoignage. Pratiquant le drainage lymphatique manuel, j’ai soigné de nombreuse femmes atteintes du cancer du sein, après opération, souffrant de l’épaule et risquant un œdème important du bras. La séance est souvent silencieuse et relaxante. Parfois, au contraire, se présente l’occasion de bavarder, de donner des conseils, mais aussi de parler d’autre chose que de la maladie. Plusieurs de ces patientes, une en particulier, m’ont raconté leur expérience, toujours avec satisfaction et reconnaissance, au Centre Ressource, un Centre d’Accompagnement Thérapeutique situé à Aix-en-Provence, à dix kilomètres de mon cabinet.
Fondé, puis développé et dirigé par le docteur Jean-Loup Mouysset, oncologue à l’hôpital d’Aix, l’objectif du Centre est de créer un espace où la personne porte un autre regard sur le cancer, un lieu de mieux-être et de ressourcement. Tous les intervenants sont bénévoles. Il y a des psychologues, des nutritionnistes, ostéopathes, esthéticiennes, sophrologues, naturopathes. Le principe est clair : on ne prodigue pas de soins, on accompagne la personne, et si besoin son entourage, pendant toute la période de traitement. J’avais vraiment envie de rejoindre cette équipe, de m’investir, mais c’était incompatible avec mon emploi du temps surchargé. Un jour cependant, c’était en 2017, je questionnai un peu plus précisément ma patiente qui me donna deux informations déterminantes. On peut n’intervenir que quelques heures par mois, et la Coordinatrice des intervenants était à ma disposition pour un entretien préalable. Je téléphonai le jour-même.
Je rencontrai Sandrine le lundi suivant. Sandrine est une personne admirable. Compétente, sympathique et efficace, elle maintient une ambiance chaleureuse et parfaitement organisée dans le Centre. Elle me présenta au Directeur Exécutif, Ahmed Rachid, une personne avenante, de même que les secrétaires et toute l’équipe qui accueille les personnes malades et facilite l’action des intervenants. Il fut décidé que je viendrai tous les jeudis entre 11 heures et 14 heures, à partir du mois suivant. Je n’eus qu’à légèrement modifier mon planning et à prévoir un petit-déjeuner nourrissant le jeudi afin de pouvoir sauter le repas de midi.

Formé à la Médecine Traditionnelle Chinoise, notamment au Massage Chinois qui consiste à stimuler les points d’acupuncture, je pouvais, au moins partiellement, détendre les muscles, soulager les douleurs, améliorer le sommeil évacuer les angoisses, répondre ainsi aux souffrances de ces malades, au cas par cas.
La première personne que je reçus fut une femme d’environ cinquante ans, opérée deux fois pour un cancer du côlon, suivie en chimiothérapie, très fatiguée et déprimée . La séance, après quelques échanges et une cascade de questions inquiètes, se déroula dans un silence total, pour la bonne raison qu’elle s’endormit presque aussitôt. En partant, madame N. me dit qu’elle n’avait pas goûté un sommeil aussi profond depuis plusieurs mois. Je la revis les deux jeudis suivants, pour des séances qui se déroulèrent exactement de la même façon, excepté les questions préliminaires. Comme j’allai le faire systématiquement pour chacun, je demandai à madame N. comment elle se sentait après la séance de la semaine précédente. Les réponses allaient être, sans que cela me surprenne, sensiblement les mêmes : « Je me sentais bien pendant la séance, mais très fatiguée après, nauséeuse, avec de légers vertiges, parfois j’avais mal à la tête pendant deux ou trois heures. J’étais obligée de m’allonger, je dormais, sans même dîner, jusqu’au lendemain. Mais qu’est-ce que je me sentais bien le jour d’après ! Si je pouvais être comme ça tous les jours ! » .
(Les mystères de la médecine chinoise.)

J’aimerais vous rapporter encore deux rencontres remarquables.

La première concerne un des rares hommes que je vis au Centre. Monsieur R. est venu il y a deux ans, sérieusement touché par un cancer des poumons, non opérable, soigné par chimiothérapie et radiothérapie. Il avait plus de soixante ans, fumait depuis l’âge de vingt ans et n’avait aucunement l’intention d’arrêter, ni même de diminuer sa consommation. Il ne souffrait que quand il toussait, et il toussait tout le temps, jour et nuit. Je lui proposai de le traiter, toujours par le Massage Chinois, d’une part pour calmer sa toux, d’autre part pour lui enlever l’envie de fumer. Il accepta en riant, comme si je lui proposai de le faire grandir de dix centimètres. Le fait de rire déclencha une toux phénoménale, à tel point que je craignis qu’il ne s’étouffe ! En plus du Massage, je fis une séance d’auriculothérapie, une technique réflexe. Je terminai à 15h30. Je devais vite partir, on m’attendait à mon cabinet. Je demandai à monsieur R. de m’envoyer un message le lendemain à 15h30 pour me donner des nouvelles, non pas de sa toux, mais de son rapport à la cigarette. Cette fois, il se retint de rire, par précaution. Je reçus un SMS à 14h30, ce monsieur était trop impatient de m’annoncer qu’après la séance, il avait fumé comme d’habitude, jusqu’à la dernière, avant de se coucher. Le lendemain, le jour d’après, il n’avait pas fumé, n’en sentait plus le besoin.
(Ces techniques, comme l’hypnose, n’ont pas toujours le résultat souhaité, mais quand c’est le cas, c’est immédiat et radical.)

Je vais terminer ce témoignage, le cœur serré. Les secrétaires du Centre, selon la parfaite organisation que j’évoquais, m’appellent le mercredi pour me confirmer les rendez-vous et me donner les noms des personnes que je dois voir le lendemain, sans autre indication. Cette fois-ci, il y a deux ans, en octobre 2018, la secrétaire me donna quelques précisions pour une des malades. « Elle s’appelle Leïla, elle a huit ans, c’est son père qui l’accompagnera. Il est algérien , ne connaît que quelques mots de français. Leïla a une tumeur cérébrale, inopérable du fait de sa localisation. Une radiothérapie a été programmée, la première séance a été mal supportée, elle est très fatiguée. » Mon expérience de soignant depuis quarante ans, dont plus de vingt dans un Institut Médico Éducatif (handicapés mentaux, autistes, psychotiques) m’avait-elle rendu plus solide face à la souffrance d’un enfant ? Je ne sais pas. Quand j’arrivai, le père m’attendait devant la porte, sa fille dans les bras. Leïla était menue, le teint gris, le crâne nu, ses bras et ses jambes étaient inertes, seul son regard était vif, elle ne me quittait pas des yeux, d’un air interrogateur. Je lui parlai sur un ton normal, presque enjoué, lui expliquai que, si elle voulait, je pouvais lui masser des points « un peu magiques », qui ne lui feraient pas mal, mais au contraire lui redonnerai un peu de force. Elle acquiesça d’un signe de tête, un oui répété plusieurs fois. Le père ne cessait de répéter « Leïla fatiguée », un leitmotiv qui exprimait tout ce qu’il ressentait. Je lui répondais sans cesse « Je comprends, nous allons aider votre fille ».
Après des points généraux, je lui massai les points situés aux extrémités de chaque doigt, aux angles unguéaux, appelés points Ting. J’eus alors une inspiration : je commençai à chantonner à chaque pression « ting ! ting ! », un sourire éclaira son visage et d’une voix fluette, elle m’accompagna, « ting ! Ting ! ». Je tournai légèrement la tête vers le père. Il avait les larmes aux yeux. À la fin, je demandai à Leïla si elle voulait revenir la semaine suivante, elle répondit « oui », cette fois vocalement.

Je reçus un appel de la secrétaire le mardi suivant, la petite fille était entrée en urgence à l’hôpital pour une tentative chirurgicale ultime. Pendant deux semaines, on me répondit que son cas était alarmant, Puis ce fut la fin, aucun jour d’après. Je ne reverrai plus Leïla, je garde en moi le sourire qu’elle m’offrit généreusement.
1978

Un petit mot pour l'auteur ? 736 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Randolph B.
Randolph B.  Commentaire de l'auteur · il y a
Un chaleureux merci à tous ceux qui, à travers ce texte, ont apporté leur précieux encouragement à l'équipe du Centre Ressource.

Je joins le commentaire du Dr Jean Loup Mouysset, fondateur du Centre Ressource, un médecin dont la modestie égale l'humanisme :
"Cela fait du bien en ces périodes troublées de retrouver une évidence: nous sommes des êtres de relation, et le soin (bien sur avec une bonne technique) est un véritable médicament et un baume pour l’Âme. merci Randolph de nous rappeler cette vérité."

Le 18 novembre: encore merci, à tous !

Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
je remercie ici tout les soignants et leurs dévouements,. Merci à vous d'apporter un peu de bien être et de l'espoir
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Je vous remercie de remercier tous les soignants (et accompagnants) ! Et non ma petite personne.
Image de Louisa
Louisa · il y a
Mon soutien le plus chaleureux pour cette œuvre qui m'a tant chavirée. BRAVO A VOUS ET A L'EQUIPE !
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Un grand merci, Louisa, DE LA PART DE TOUTE L’ÉQUIPE ! ☺☺☺
Image de Mickaël Gasnier
Mickaël Gasnier · il y a
Re passage et re vote max et remerciements à tous y compris votre petite personne Randolph... ;-)
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Tout le monde vous remercie, Mickaël !
Image de Zut Alors
Zut Alors · il y a
Puisqu'il faut dire les choses, votre texte est infiniment plus fin et meilleur que le numéro un actuel. Mon soutien, donc, après comparaison.
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Je me contente de vous remercier chaleureusement, au nom des soignants et accompagnants !
Image de Nicole Loth
Nicole Loth · il y a
Encore merci pour ce beau texte dédié à ce centre qui fait tellement de bien...
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Merci Nicole. Effectivement, le Centre Ressource apporte beaucoup, je peux en témoigner. Pour ma part, c'est très peu et humblement.
Image de Pierre-Hervé Thivoyon
Pierre-Hervé Thivoyon · il y a
Top !
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Merci.
Image de Sylvie Detain
Sylvie Detain · il y a
Merci au corps médical et bravo !
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Merci, Sylvie pour votre lecture et pour vos mots encourageants.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Félicitations !
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Merci !
Image de JHC
JHC · il y a
Bravo Randolph, très content pour toi et toute l'équipe :)
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Merci beaucoup, JHC, j'apprécie et te remercie au nom de toute l'équipe !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Bravo et MERCI pour ce partage
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Merci à toi, Murielle, pour ta lecture !
Image de Oliary Soa
Oliary Soa · il y a
Beau texte dédié à ce centre à toute l'équipe, merci et bravo !
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Merci, Oliary, au nom de tous les soignants et accompagnants !
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Félicitations ! Récompense bien méritée !
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Merci beaucoup, Fleur !
Image de Elena Moretto
Elena Moretto · il y a
Super Randolph! Toutes mes félicitations aussi bien pour les soignants que pour l'auteur sans lequel ce texte formidable et authentique n'aurait jamais pu voir le jour!
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Merci Elena, j'apprécie d'autant plus que ton ressenti ne fait pas l'unanimité...mais, passons...
Image de Elena Moretto
Elena Moretto · il y a
Mais c'est normal, car je fais partie de la résistance, mais chuut, je veux pas que cela se sache sur le site.
Image de Joëlle Diehl-Lagae
Joëlle Diehl-Lagae · il y a
BRAVO ! c'était une évidence cher Randolph !