Responsable !

il y a
2 min
672
lectures
112
Finaliste
Jury
Recommandé

Bonjour, Né sous X dans un bidonville de Bogota au siècle dernier, je fuis la misère à 8 ans déguisé en chien policier. Arrivé à Paris, je suis tout de suite séduit par inénarrable  [+]

Image de Eté 2017
Responsable de la sécurité incendie, ce n’est pas moi qui l’invente c’est marqué dans l’organigramme de l’Entreprise, RESPONSABLE, s'il y a le feu c’est moi le patron.
Bon bah hier il y avait le feu ! Alors OK c’était un exercice, mais on est censé faire comme si il y avait vraiment un incendie, il y a une alarme, tout le monde file hors du bureau, petit comptage du personnel, on attend la fin de l’alerte et on retourne bosser. Ce n’est pas compliqué, ça sert à sauver des vies, leurs vies. Alors quand hier au comptage, je me rends compte qu’il manque quelqu’un, qu’il manque Martine, ça me fout en rogne. Je demande « Vous avez vu Martine ? » Pas de réponse. « Putain vous l’avez vue, oui ou merde ? » La stagiaire dont j’ai oublié le nom craque, elle pleurniche et avoue... Oui, elle est restée dans les bureaux, soi-disant qu’elle avait un coup de fil à passer. Du coup faut comprendre, je suis colère, j’engueule tout le monde, la direction comprise. Je vois bien que je plombe l’ambiance, mais merde je suis responsable. Je leur explique qu’ils ont intérêt à se visser le cul sur le parking et qu’on ne bouge pas sans en avoir reçu l’ordre, mon ordre. Le directeur essaie de s’interposer, je sais bien que c’est un test, je lui cloue le bec direct. « Jean Marc, que je lui dis, je ne discute pas vos décisions de direction même les plus stupides, alors ici c’est pareil quand je dis on reste ici jusqu'à la fin de l’alerte, on fait ce que je dis. » Responsable !
J’en reviens à Martine, il faut que j’aie une explication avec cette mule. Je retourne en courant dans les bureaux, je la vois à son poste, elle raccroche son téléphone, toute souriante. Elle aurait eu le temps de se consumer trois fois dans un véritable sinistre. Tranquillement elle passe sa main dans ses cheveux, je n’ai pas le temps de gueuler qu’elle me lance : « Michel embrassez-moi, je vous aime ». C’est la meilleure de l’année, elle m’aime, on travaille ensemble depuis treize ans, l’un en face de l’autre et c’est maintenant, en plein exercice que... Je n’ai pas le temps de lui répondre que déjà je sens son parfum enivrant autour de moi puis ses bras autour de mon cou... Sa bouche sur la mienne... Je murmure : « Martine il faut descendre, il y a le feu... » « Ah oui, qu’elle répond, c’est moi qui suis en feu. » Tout à coup je vois clair, j’ai failli me laisser berner, c’est encore un test, un putain de test pour savoir si je suis l’homme de la situation. Je vais leur montrer, que je me dis, pendant que Martine ouvre son chemisier. D’un geste je la soulève, elle glousse, et hop, la voilà sur mon épaule façon blessée de guerre. « Michel lâchez moi ! » qu’elle gueule. Elle se débat, commence à m’insulter, à taper dans mon dos avec ses poings en sucre. Moi j’en ai rien à foutre, je finis la mission.
La tronche qu’ils ont tiré quand ils m’ont vu sortir avec la gueularde à moitié à poil sur l’épaule. « Exercice terminé », que je leur ai lancé en reposant l’autre hystérique au sol. Elle était en larmes, les bonnes femmes c’est pas solide des nerfs. C’est là que ça viré vinaigre, le boss s’est mis à hurler contre moi, comme quoi j’étais un malade sexuel, puis Francis s’est ramené avec un extincteur. « Ah non Francis on ne touche pas au matériel d’incendie, c’est moi le resp... ! » Je n’ai pas eu le temps de terminer que je me le prenais sur le museau. J’ai senti deux trois dents qui se faisaient la malle puis plus rien.
Je me suis réveillé à l’hosto, la tronche en fanfare, paraît que j’ai dormi deux jours. Paraît aussi que suis viré. Quel pays de cons, c’est ceux qui bossent, qui se donnent du mal, qui paient pour tout le monde. Il n’y a même pas de plan d’évacuation du site dans la chambre, je me demande quel tanche est responsable incendie ici !

Recommandé
112
112

Un petit mot pour l'auteur ? 90 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jin Sim
Jin Sim · il y a
Trop drole !!!
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Dans un hôpital il n'y a jamais de plan d'incendie car tout le personnel prie jour et nuit qu'il y en ait un qui s'y déclare pour ainsi libérer des lits...
Image de Lucile Sempere
Lucile Sempere · il y a
j'ai bien ris, je suis triste de ne connaitre ce texte que maintenant! j'ai passé un bon moment de lecture, avec le responsable qui aurait mieux fait de prendre du bon temps ^^
Image de Lorelei
Lorelei · il y a
Ah ah ah j'ai bien ri ! Recommandé par short édition je comprends pourquoi. Dommage que je ne l'aie pas vu avant pour voter.
Je vous invite à découvrir ma nouvelle en lice pour le grand prix.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/il-y-a-des-jours-comme-ca-6

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Bravo pour cette dose d'humour !
Image de Nathan Kottelanne
Nathan Kottelanne · il y a
Le fou furieux... le pire c'est que ce genre de spécimen existe en vrai, le "responsable" de mon asso avait exactement le même tempérament avec en plus une bonne dose de mysoginie. C'est moche ce qu'un incendie peut causer sur un être humain.
Image de Barb Ara
Barb Ara · il y a
hooo j'ai ri... c'est moche hein ? Je découvre trop tard ce texte pour lequel j'aurais aimé voter, mais il n'est jamais trop tard pour aimer. Si l'envie vous prend de venir promener vos yeux sur mes mots, ma nouvelle "La descente" est en finale, si vous l'aimez, n'hésitez pas à la soutenir ! Et comme je ne suis pas qu'un concours, mes autres écrits attendent eux aussi la venue de vos yeux ! Bonne journée :!
Image de Marjolaine Aribaribo
Marjolaine Aribaribo · il y a
J'adore !
Image de Maud Garnier
Maud Garnier · il y a
Quel nigaud ! ;-))
Image de Christine Gy-Beausoleil
Christine Gy-Beausoleil · il y a
Excellent !

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Ciao l'ancienne !

Seb Sarraude

Elle longe ma voiture et ricane de satisfaction en passant ses doigts crochus sur les rayures qu'elle provoque depuis plusieurs mois. Je ne suis pas le seul à être victime de son vandalisme, mais... [+]