René fait du bruit

il y a
1 min
105
lectures
26
Finaliste
Jury
Un tintamarre tonitruant à vous trouer les tympans, torturer vos oreilles, les rendre victimes d’un acouphène pour le restant de vos jours, même si vous étiez déjà sourd.
Je m’appelle Tristan et ma triste vie se déroule dans un trois pièces HLM au troisième d’une barre tristement terne.
Au terme d’un trop long jour de taf, je tente de dormir, de roupiller, de ronfler en respirant avec force et maints « Renfe,renfe » ou autres « Pfff, pfff ».
Quand tout à coup j’évacue en urgence ma symphonie rêveuse, bousculé par le vrombissement d’une perceuse et le clac d’une porte mal blindée.
Puis les aboiements, mi-apeuré mi-excité, du caniche cachou de la commère du dessus qui justement aboie un peu trop souvent, mais rarement la nuit car sa mémère est là.
Bruits brusques accompagnés de grognements et autres râlements humains, injures, coup sourd, chutes de meubles et la vaisselle qui valse avec.
Puis plus rien, le silence.
En suite un lent et strident « Tzing tzing crac » « Tzing tzing crac » qui monte crescendo, mais trouve quand même le moyen de descendre à mon étage.
Alors moi aussi je monte pour voir « keskispasse » les nerfs en vrille et l’estomac en pelote.
C’est là que je tombe, en poussant la porte entrouverte, sur un type entrain de découper consciencieusement Cachou !
Il se présente « René liquidateur en tout genre, chèque emploi-service et tickets restaurants acceptés.»
C’est ce qu’il y avait marqué sur sa carte de visite, qu’il me tend d’une main sanguinolente.
« Si je le découpe c’est pour qu’il rentre dans le sac à main, cela fait partie du contrat. Faut faire une surprise à la vielle. Dixit un voisin énervé par trop de bruit canin. Alors ne vous inquiétez pas pour le dérangement, c’est bientôt fini. Je vais tout nettoyer et poser le sac à main sur la table de la salle à manger, avec les p’tites pattes qui dépassent des p’tites poches. C’est pratiques les petites poches, c’est fou tout ce que l’on peut mettre dedans. Ainsi quand mamie rentrera de sa sortie hebdomadaire, et qu’elle ouvrira son sac intriguée par les p’tites pattes. Surprise ! C’est Cachou le caniche casse-couille. Où plutôt c’était, pour le plus grand plaisir du voisin commanditaire. »
« Ah ! » répondis-je.
« Si jamais vous aviez besoin de mes services n’hésitez pas, c’est maintenant ou jamais, dans trente seconde je ne serais plus là »
« Ben justement, ça tombe bien. En ce moment je vis un divorce compliqué... Vous pourriez m’arranger cela ? »
26

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,