3
min

Rencontre sidérale

Image de Mab

Mab

156 lectures

109

D'un geste lent et précis, il appliqua son pass sur la surface codée menant à la réserve des addictifs. Sa puce se faisait attendre, la réserviste 3B chargée de la lui fournir, prétextait le retard de la navette Géminy.
« Des aurores boréales intenses opacifiaient le cosmos. Des explosions violentes et imprévues avaient déconnecté le ravitailleur. »
3B lui avait incrusté cette information dans son cortex -ABLA-.
Il regarda par le schéma scintillant symbolisant une fenêtre. Un reflet le fixait. Son auto-défense incorporé se déclencha. Impossible. Le CX 18, son cargo interplanétaire ne comportait aucune surface réfléchissante. Une légère vibration l'avertit qu'un danger le guettait. Sa vision à objectif central balaya les lieux. Les consoles, cadrans clignotaient, nulle couleur, ni bruit pour signifier leur bon fonctionnement. Dans cette ère post terrienne, les coloris, les odeurs, les sons, les formes, étaient abolis. Seules régnaient les notions d'obéir, planifier.
C'était sa Bêta rotation, son initiation pour devenir un postulant réserviste et plus tard si 3B lui greffait sa puce, un 3B.
De nouveau, il regarda par le schéma. Cette image troublante l'attirait. A travers le reflet, il vit une longue muraille crénelée. Surpris, il ajusta son objectif, le réglant sur MacroXXL. D'un mouvement irréfléchi, il se colla à l' esquisse de fenêtre. Un nom apparut au loin -S int Mal -.
Il plaqua son MacroXLL sur cette vision. Étonnamment, la scène se figea. Il s'efforça de décrypter ce paysage. Paysage. Il faillit s’étouffer sur ce mot. Normalement, il ignorait les termes. La -Cellule Interplanétaire- l'avait programmé pour être une basique main d’œuvre. Penser, s’émouvoir, connaissance, autonomie lui étaient étrangers.
En cet instant, sa programmation se moquait de ces cursus corticaux enregistrés et oubliait les sanctions induites. Il s'autonomisait. Venue d'un orifice situé près de sa vision, une sensation inconnue le fit frisonner. En basculant son objectif, il s’aperçut que ce trou si minuscule que souvent il l'omettait, que celui-ci s'agrandissait en deux canaux creux et humides. De bas en haut une secousse le parcourut et un violent bruit accompagné d’écoulement le projeta sur une tablette de gouvernail.
Reniflant, il enclencha son effaceur d’imprévus. Inutile de se faire remarquer par quelques sérosités ou hallucinations. Il ne voulait pas la marque écarlate gravée sur sa puce le désignant comme un renégat individualiste.
Depuis quelques jours, il éprouvait des sensations inhabituelles. Attirance et répulsion le bouleversait.
Rien ne semblait changer. Pourtant la lumière transperçait son espace d'une clarté intense créant des reliefs, appliquant des couleurs sur le froid matériau composite, interprétant des sons attirants.
Fureteur, son récent appendice nasal huma les particules anaérobies constituant son environnement dédié.
Surpris il vit une flaque qui s’échappait de l'armoire des addictifs EC404 , celle avec les symboles promettant le bannissement éternel sur la planète surnommée la Bleue. Une ancienne appellation dont seulement les -Initiés- connaissaient le passé. Il avait entendu qu'autrefois, on avait trouvé lors d'une énième chute de météorite sur ce globe dévasté, un lieu. Un lieu envahit de menus débris mais si nombreux qu'une équipe de collecteurs mandatée par les Initiés, les ramassaient en nombre. Des fragments variés, calcinés.
- Des os - Fut la conclusion définitive des anthropologues qui élucidèrent leur provenance
en fouillant les mémoires numériques. Des images grises et blanches défilèrent dans leur cortex et ils retrouvèrent des mots :Verdun, Douaumont
Un Initié en fermant cette mémoire conclut :
- Des êtres dans un autre temps supprimaient d'autres êtres, leurs semblables mais la finalité nous reste inconnue.-
Et la mort absente dans leur espace le resta.
« Goutte à goutte, la vie me quitte. »
Saisi, il se retourna. On parlait et initialement non formatés, des détecteurs bruissaient et lui modelaient un monde nouveau.
Une forme allongée au sol lui tendait une main.
Plaqué contre la paroi, il comprit que son monde venait de changer.
« Aides moi. Je me meurs. Je veux te dire. Toi, mon frère... »
« Non! Disparais. Je ne veux pas entendre, voir, comprendre. »
Au contraire, il voyait, entendait et sentait comme une odeur de sang.
Une jaquette bleue foncée découvrait des chausses de cuir usé. Ruisselant de son ventre, un liquide écarlate coulait le long de la main que l'homme serrait sur sa plaie.
« Nous devions arriver à Saint Malo. » L'homme leva son regard.
« Notre roi Louis XIV nous avez accordé une lettre de course pour le servir comme corsaire. Nous avions écumé les Caraïbes pour rançonner quelques frégates anglaises. Nous revenions avec épices, argent lorsque le marin à la barre m'appela : « Lieutenant ! Au loin. »
Les étoiles remplissaient les cieux, le chemin de Saint Jacques brillait au dessus de nous. Une nuit idéale mais... » L'homme reprit son souffle.
« Un rideau de flammes descendait du ciel. Une danse de lumière violette, bleue, verte et un ruban pourpre fendait les airs . Un son se modulait avec les mouvements fascinants et aveuglants de ce rideau de feu. Notre navire s'était immobilisé et les flammèches infernales l'entouraient. Lorsque je repris mes esprits, je ne vis que de la cendre. Tout l'équipage s'était consumé. J’étais seul avec une boussole folle et un sextant tordu. Je suis tombé sur le gouvernail qui m'a déchiré le ventre. Dans cette folie, notre brick Géminy sembla rejoindre ces maudits firmaments. Je le sentis s'élever. La prophétie est apparue lors de ma chute sur le gouvernail. Notre destin gémellaire. Tu es notre avenir, la repentance de nos errements mortels. Regardes ce que trace mon sang. Lis son message.
Attentivement, il lut, relut l'écarlate prophétie.
-Ne rends point ton âme servile au courroux. Ton être suivra sa destinée lorsque le messager fendra les éléments pour te guider. -
Un gémissement secoua le lieutenant. De la réserve EC404, un liquide sombre, puant coulait et imprégnait les lieux.
 « Trop tard. Me voilà condamné à laisser se réaliser ce funeste destin auquel vous aviez échappé. Guerre, tuerie, les horreurs humaines vous étaient inconnues. L'homme continuera à semer effroi et vengeance. »
L'officier exsangue essaya de glisser son sabre sous lui. Dérisoire interdit.
Il saisit l'arme et s’éloigna pour pourfendre 3 B qui lui refusait sa promotion. Ses empreintes écarlates piétinèrent le message. La blessure du lieutenant se tarit, il vit les murailles de la citée corsaire rougirent et il se vit lame acérée, trucidait ses semblables.
Faisant fi des époques,comme une odeur de sang qui semblerait plus attirante que la vie.

PRIX

Image de 2018

Thème

Image de Très très court
109

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jeanne en B.
Jeanne en B. · il y a
Pas mal !
·
Image de Adjibaba
Adjibaba · il y a
Un récit très original que je dévore pour mon plus grand plaisir.
J'approuve totalement le choix du sujet.
J'aime et m'abonne avec plaisir.
Passez donc me soutenir dans mon premier concours : https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/entre-justice-et-vengeance

·
Image de Gérard Aubry
Gérard Aubry · il y a
A présent, j'en suis à "Liberté"! Si ça te tente! Merci! G.A.
·
Image de Gérard Aubry
Gérard Aubry · il y a
Ca y est l' "Apocalypse" est arrivée§ Lis le donc! Merci! G.A.
·
Image de Gérard Aubry
Gérard Aubry · il y a
Peux-tu lire "Mon dernier saut"? Et, bientôt "Apocalypse"? G.A.
·
Image de jusyfa ***
jusyfa *** · il y a
Les époques se mélangent de façon très originale, bravo!
Si votre temps vous le permet...
Merci.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/a-chacun-sa-justice

·
Image de Adlyne Bonhomme
Adlyne Bonhomme · il y a
Un texte vivant et bien écrit!
Je vous mes un j'aime.
Je vous invite à voter pour mon texte ''Je tresse l'odeur''
Belle journée à vous!

·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un bon texte de SF où l'on retrouve la guerre de 14-18 et les corsaires de Louis XIV !! Bravo, Mab. Je clique sur j'aime.
Je vous invite à une petite balade sympa dans les dunes si vous avez le temps : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/me-chienne-ianna-dans-les-dunes

·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Quand l'I.A dérape, la S.F retrouve des couleurs ...
·
Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
Un récit original, bravo !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Pzzz ! Cette chevauchée poussiéreuse sous une chaleur accablante leur pesait. Lucky Luke arrêta Jolly Jumper. Une flèche indiquait : « à 1/2 mile The Duke Market nouveautés de ...