2
min

Remue-ménage

Image de Alice Didier

Alice Didier

114 lectures

103

Avant, j’étais un homme... Un homme ordinaire disons, menant une vie ordinaire. Jeune cadre dynamique dans une grande ville de province. Grand, brun, les yeux clairs. Pas vraiment beau mais du genre qui plait aux femmes. Après une enfance ordinaire, auprès de parents ordinaires mais aimants, j’ai fait des études sans histoire, et obtenu sans gloire un diplôme d’informaticien. J’ai trouvé du boulot dans une grande entreprise et j’ai rencontré Florence.

Coup de foudre ! Enfin la vie devenait moins fade, elle prenait du relief, le présent palpitait. Les souvenirs de virées entre copains, les réminiscences de coups d’un soir s’estompaient. J’étais heureux ! Nous nous sommes mariés, nous avons eu deux enfants, une fille et un garçon, nous avons bien fait les choses. Une vie banale en somme, mais qui me convenait parfaitement.

Peu à peu, avec l’achat de la maison, la routine s’est installée, à sa manière insidieuse. Fini le temps des disputes sur l’oreiller ! Chacun s’était attribué un côté du lit. Ma femme dormait à ma gauche, coté cœur disait-elle. Ma place à table devint insensiblement toujours la même, celle du chef de famille. Un jour, comme on se voit parfois à travers le regard de nos proches, j’ai réalisé que depuis dix ans j’accomplissais le même rituel chaque soir en rentrant du travail : je frottais méthodiquement mes chaussures l’une après l’autre sur le paillasson, je posais ma serviette contre le pied du porte-manteau en bas de l’escalier et je filais invariablement à la cuisine me servir un grand verre d’eau non sans avoir jeté un coup d’œil complaisant au miroir de l’entrée. Enfin, ça c’était avant !

Avec Florence, on continuait à s’aimer, je pense. Contrairement à toutes ces conneries sur Mars et Vénus, la différence homme-femme n’a jamais parasité notre relation. Bien sûr, maintenant, je peux dire qu’elle était toujours amoureuse de moi, je le sais de l’intérieur pourrait-on dire. Mais auparavant, est-ce que je l’avais envié d’être une fille ? Avait-elle convoité ma liberté de mec ? Lors de nos tous premiers ébats amoureux on s’était posé la question, comme tout le monde : qu’est-ce que tu ressens, toi, exactement ? Que le couple qui n’a jamais rêvé d’’intervertir les rôles nous jette la première pierre. Plus tard évidemment j’ai été presque jaloux de la savoir enceinte. Elle portait nos enfants, je n’étais qu’un figurant. Mais là encore notre entente m’a aidé à passer le cap. Florence me faisait partager ses sensations, j’ai assisté aux séances d’haptonomie, aux accouchements. Quant à l’argent nous faisions pot commun. Il nous importait peu de savoir si l’un gagnait plus que l’autre.

Et puis une nuit, par inadvertance, je me suis endormi de l’autre côté du lit conjugal....

Aujourd’hui, la transformation est achevée, acceptée, digérée. Je suis une femme. Une femme mariée, ayant un peu forci mais encore bien pour son âge dit-on. J’ai deux enfants et un mari charmant, Marc, la quarantaine, cadre dans une boîte d’informatique. C’est étrange de le voir vivre de l’extérieur, ce corps qui fut si longtemps le mien. Comment se sent-t-elle dans ma peau ? Mes habitudes n’ont guère changé depuis ce matin improbable. Les siennes non plus sans doute. Le soir, dès que j’arrive à la maison, je balance à la volée dans le couloir ces escarpins qui me torturent, je jette machinalement un regard au miroir de l’entrée pour vérifier ma coiffure, et, pieds nus, après avoir posé mon sac à main sur la console de l’entrée, je file embrasser les enfants. Je suis passée à la pharmacie acheter ce dont ma fille et moi avons besoin chaque mois, eh oui, elle aussi déjà ! Et je me suis triturée les méninges pour savoir ce qu’on va bien pouvoir grignoter ce soir. J’en ai marre de faire à manger ! Avoir une idée pour chaque repas, c’est la seule chose qui me pèse réellement dans la vie. A part ça, je suis une femme heureuse, ma femme. Une nana ordinaire, en somme.

PRIX

Image de 5ème édition

Thèmes

Image de Très très courts
103

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Partner
Partner · il y a
Et elle en a pas marre de faire la vaisselle ?
·
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Je comprends enfin pourquoi, parfois, dans des couples pourtant mariés de longue date, l'un demande un changement de sexe. C'était donc une histoire de côté de lit. Mes votes.
·
Image de Alice Didier
Alice Didier · il y a
Merci e
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Beaucoup en ont rêvé, il l'a fait. Bravo à l'auteur.e ! Mon vote
·
Image de Alice Didier
Alice Didier · il y a
merci beaucoup mais il ne l'a pas fait exprès !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Un texte original surprenant et prenant
La transformation et vivre dans le corps de sa femme
vivre dans un autre dimension
bravo mes votes

·
Image de Zalma
Zalma · il y a
Je viens de découvrir ce texte surprenant, qui flirte tant avec l'humour qu'avec la dimension fantastique. Une jolie petite performance !
Mes votes, bien-sûr...

·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Une inversion des rôles pour-de-vrai !!
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Remarquable remue-méninge. Et inattendu en prime, le côté fantastique du récit le ramenant à... encore plus de quotidienneté : le mari est devenu sa femme et vice-versa et... rien, absolument rien ne change ! La flamme des premiers temps s'est éteinte pour l'un comme pour l'autre et la passion dort au cimetière des souvenirs éternels. Mais il reste l'union des esprits, qui n'est pas réductible à la simple routine. Après tout, Florence a eu du Pô de rencontrer Arno (euh, pardon, Marc !) et vice versa.
·
Image de Mjo
Mjo · il y a
Ah qu'il est sain de sortir du cadre!!!! il y a de la légèreté dans le propos et ça fait du bien. Bravo. Vote
Si vous en avez l'envie vous pouvez découvrir mon TTC: Point de côté"

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bravo pour ce récit original et humoristique ! Mes votes ! Une invitation à lire et soutenir “ De l’Autre Côté de Notre Monde” qui est en lice pour la Matinale en Cavale, 5ème edition. Merci d’avance et bonne journée!
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
En changeant de côté de lit, il a changé de sexe. (Je vais essayer cette nuit mais j'angoisse un peu.) Un récit surprenant et plein d'humour.
Mon pantoum (Rêve d'ailleurs) est en cavale dans la Matinale. Je vous invite à aller le lire et le soutenir s'il vous a plu. Merci.
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/reve-dailleurs-pantoum

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Assise près de la cheminée, elle venait de refermer le livre. Son regard se posa un instant sur les flammes. Elle verrait peut-être apparaître Sirius. Elle haussa les épaules. Plutôt se tourner ...