Regards

il y a
1 min
25
lectures
4

Vagabonde, rêveuse, tricoteuse de mots et d'histoires. Aime les chats, les éléphants, les grands espaces, le thé vert, les tartes au citron. Me suivre : http://www.sellierlielieauteure.f  [+]

Laura écoute l’eau s’écoulant d’une cascade d’un jardin Japonais. Elle pense à ses adieux à la scène la veille. Les spectateurs s’étaient tous levés, elle avait entendu dans un état second les applaudissements, reçu les bras ouverts toutes les fleurs lancées sur scène. Elle l’avait cherché du regard, lui l’éternel absent à ses spectacles. Elle l’avait vu assis au fond de la salle, assis, pas debout, pas d’applaudissements, allure passive. Ils avaient communiqué en se regardant intensément.
Il était le gardien. Celui qui lui avait tout transmit, à qui la vie avait ôté le mouvement. Corps posé dans un fauteuil roulant, corps que l’on porte, un corps qui ne porte plus ses partenaires. La danse l’habitait toujours sans essoufflement. Il était devenu un chorégraphe aux pieds d’argile, aux yeux dansants, à la mémoire enchantée. Dans les vastes prairies de son imagination, il dansait libre vers l’infini.
4

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Pygmalion heureux je l'espère des prouesses de son élève.

Vous aimerez aussi !