Regarde là-bas

il y a
1 min
2
lectures
0
Regarde là-bas, est-ce que tu vois ? Non ? Regarde bien. Toujours pas ? C'est étrange. Peut-être de plus près ? Viens, suis-moi. Prends-moi la main si tu veux. Non, pas de problème, je passe devant. Est-ce que tu vois mieux maintenant ? Ces enfants qui jouent ? Non, ce n'est pas ça. Tu entends leurs rires ? Leurs cris te dérangent ? Je m'en occupe. Ce sont des pleurs maintenant. Veux-tu les consoler ? Ta présence les rassure. D'accord, je les prends dans mes bras. Profites-en, avance encore un peu. Tu vois ? Non, tu ne vois pas. Ces jeunes filles ? Je les vois aussi, bien sûr. Je vois peut-être même mieux que toi. Elles sont parties. Non, pas par là, c'est de ce côté qu'il faut continuer. Là, je crois que nous sommes assez près. Toujours pas ? Ouvre la porte peut-être. Ces murs de brique t'empêchent de voir. Oui, l'intérieur est bien meublé, un petit cocon pour une famille douillette. Confortable ? Sans doute. Attends, je m'assois quelques secondes. Non, non, je ne suis pas fatiguée. J'arrive, je t'accompagne. Nous y sommes. Tu ne vois toujours pas. Peut-être que si tu ouvrais les yeux, tu pourrais regarder juste à côté de toi. Là, tu y es. Oui, j'étais là depuis le début. Tu me vois, mais tu ne me regardes pas. Tu m'entends, mais tu ne m'écoutes pas. Tu me frôles, mais tu ne me touches pas. Là ? Non, ce n'est pas moi. Tu vois...
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Popy

Corinne Torrelli

Chaque jour ouvré il est là, de l’autre côté des voies. Malgré l’heure de pointe, Eva ne voit que lui. Même place, facile à cibler. Son costume gris élégant se détache des usagers de... [+]