1
min

Réflexion sur l'écriture

Image de Arletyna

Arletyna

22 lectures

4

Une autre façon de recueillir les idées qui passent. Hier en me baladant, des mots ont surgi...pas le temps de sortir le carnet de notes et d'écrire sous l'impulsion du moment. Il fallait saisir au plus vite les pensées volatiles. Alors j'ai mis en route l'enregistreur vocal de mon portable, et j'ai parlé. Bercées par le mouvement de mes pas et le bruissement du vent dans les arbres, les phrases sont venues, sans se presser soudain, comme si elles avaient compris que le temps n'était plus une menace pour leur existence. J'ai écouté en rentrant chez moi le fruit de cette divagation et ma foi, je ne suis pas mécontente du résultat. A haute voix, la pensée prend corps. L'émotion s'exprime d'abord dans la voix puis elle trouve son chemin dans le mot qui s'est forgé dans le son. Le "dire" qui est vécu entre soi et soi, sans le truchement de la feuille, du stylo ou du clavier, apporte une simplicité à l'écriture, une pureté qui la rend plus directe, plus concrète, plus aboutie, me semble-t-il.
4

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
Votre réflexion me rappelle certaines de mes balades... quand je suis à réfléchir à un texte - ce qui m'arrive de moins en moins! - je rédige déjà dans ma tête, en marchant... mais si je trouve la phrase à ne pas laisser s'échapper, je la dis sur le dictaphone du téléphone, comme vous le faites!... il arrive aussi que je ne comprenne plus rien à ce que j'ai dit. Je murmure pour ne pas effrayer les oiseaux!
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
L'écriture saisit-elle une pensée ?. Le langage a t-il besoin d'une voix pour être traduite . ? La voix de mon rêve si je ne la formule pas tout de suite , je ne la retrouve plus le lendemain .
·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
un point et poing de vue intéressant, une autre manière tout en sachant que la langue orale et écrite sont des choses très différentes, cf. les analyses profondes de Raymond Queneau et ses mises en oeuvre, notamment la plus emblématique, "Zazie dans le métro"!
·
Image de Arletyna
Arletyna · il y a
Bien sur la langue écrite et orale sont différentes, mais je pense qu'il y a nombre de passerelles entre ces deux formes de langage et dans la langue écrite, les dialogues se doivent d'être oralisés. Par ailleurs, le bercement de la marche et l'énoncé à voix haute d'une pensée en formation permettent une formulation plus proche de l'écrit que de l'oral. Essayez !
·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
j'ai déjà essayé et le résultat est très probant pour la poésie pour le reste ça dépend! sinon pour les dialogues oralisés, pas forcément des très grands comme Saramango par exemple, dans "l'aveuglement" aucun dialogue n'est oralisé en apparence et cela marche, bizarrement, comme son écriture d'ailleurs très étouffante et il existe plein d'autres exemples, et non des moindres, illustres, Kafka, Proust, Joyce etc.
·
Image de Arletyna
Arletyna · il y a
Je ne connais pas Saramango (les autres, oui). Il me semble qu'un bon dialogue doit se rapprocher de la réalité de langage de chaque personnage pour être crédible. Par ailleurs, certaine personne ont un langage oral très élaboré, qui ressemble à l'écrit. L'oral n'est pas forcément lié à la trivialité des mots et des phrases. Mais sans doute,suis-je déformée par le théâtre qui est ma passion et ma pratique d'origine depuis 40 ans.
·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
je pense effectivement différemment mais les deux options sont totalement complémentaires, tout dépend de "l'obscur objet du désir" aurait dit Bunuel mais cela étant c'est tout à votre honneur, et ne déforme en rien, que votre passion pour le théâtre.
·