1
min

Reflet de mon 17 septembre

Image de Laety let's

Laety let's

7 lectures

0

Ce soir j'ai regardé mon reflet avec un œil différent...
Ma brosse à dents à la main j'ai réalisé...
C'est toujours quand on se prépare à aller se coucher qu'on réalise certaines choses... Qu'on prend conscience de...
J'avais choisi d'oublier certaines étapes. Du moins choisi d'en oublier les dates.
Parce que les ressentis, les émotions, les événements en eux mêmes ne peuvent pas passer par la trappe des oubliettes...
De toute façon je n'ai aucune envie d'oublier quoi que ce soit !
Ce sont ces étapes qui m'ont forgée au fer rouge et qui ont fait et font plus encore ce que je suis aujourd’hui...
Mais à quoi bon mémoriser les dates ? Ça on s'en fout !
J'ai volontairement refusé qu'elles creusent leur sillon indélébile dans ma mémoire.
Mais ce soir, ma brosse à dents à la main, une date à flashé mes neurones...
Demain...
Le 17 septembre.
Demain matin il y a un an je passais au bloc.
le plasticien était là... Son feutre à encre végétale à la main, bien installé sur son tabouret roulant, en tenue verte jetable, il faisait froid, je pleurais, et tout doucement sans dire grand chose, avec une certaine gêne et beaucoup de pudeur, il a dessiné sur ma poitrine mes futures cicatrices.
Pendant ce temps le chirurgien, lui, se préparait aussi à se faire la carcasse de MON crabe...
Demain matin mes jolies petites encres marine toutes fines et toutes mignonnes auront un an.
Date à retenir ou pas après tout on s'en fout !
Le marqueur était indélébile, ses traces sur moi sont restées gravées... Impossible de les oublier...
Mais un an c'est tout petit tout mignon après tout, ça en est presque attendrissant finalement.
une année s'est écoulée et je réalise, ma brosse à dents à la main, qu'il n'y a rien de triste à cette épreuve, MON épreuve. Plus maintenant.
Je suis en paix avec moi même, en paix avec mon cancer.
D'ailleurs, je n'ai PLUS de cancer !!!
J'aime ma jolie petite poitrine que j'ai eu la chance de pouvoir garder, j'aime mes jolies cicatrices et tout compte fait cette date mérite d'être retenue et surtout reconnue !
Alors, 17 septembre, je t'accepte, je t'imprime, je te reconnais, je t’admets, je te remercies, je t'aime, et promis, je n'oublierai plus jamais ton anniversaire !

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,