REDOUTABLE VOYAGE

il y a
5 min
156
lectures
71
Image de 2020

Thème

Image de 11-14 ans
12 mars, un lundi comme les autres.
Je me réveille mais je ne sais pas où je suis. La dernière chose dont je me souviens,.. ah oui, je rentrais de l’école avec Laura, je lui racontais ce qu’on venait d’apprendre en cours d’histoire sur le voyage de Lucien sur la lune. Je rêve de devenir astronaute depuis que j’ai trois ans. J’ai même fait un stage à la CASB (Compagnie Aéronautique et Spatiale de Belgique) cet été. C’était la meilleure expérience de ma vie. Bref revenons à nos moutons. Je me souviens être passée devant chez elle, je lui ai dit au revoir et j’ai continué à marcher vers chez moi mais... je ne suis jamais arrivée chez moi!
Je regarde autour de moi, je suis assise sur une chaise métallique il y a plein de boutons autour de moi et de tenues spatiales, mais, ce n’est pas possible, je suis dans une fusée !

À côté de moi est assis Jean, encore inconscient, sur une chaise similaire à la mienne. J’ai rencontré Jean à mon stage cet été mais on ne s’entend pas bien. On est très compétitif tous les deux et on se battait toujours pour gagner les épreuves.

Je ne peux pas bouger, je suis attachée par une ceinture qui ne me laisse pas sortir. J’essaye de réveiller Jean mais il ne m’entend pas. Je sors un élastique de cheveux et je le lui lance à la figure. Il se réveille et me voyant, me dit «Camille, que fais-tu ici ?» il regarde autour de lui et rajoute «et qu’est-ce que on fait dans une fusée spatiale ?». Je lui explique que je ne sais pas mais je me fais couper par une voix venant d’un haut-parleur.

«Bonjour Camille et Jean, on vous a kidnappé et endormi, voilà pourquoi vous ne vous souvenez de rien. On vous a choisi pour participer à une mission pour la CASB. On était très impressionnés par vos capacités durant le stage et on pense que vous avez du potentiel pour devenir des astronautes.» Jean et moi on se regarde avec excitation. «On souhaite vous envoyer sur la lune. On vous expliquera ce que vous devrez faire durant le voyage. Ne vous inquiétez pas, on a prévenu vos parents et vous pourrez les contacter quand vous voudrez grâce à notre haute technologie. Vous décollez dans 10 secondes, 9 ,8,...»

Je suis trop contente mais nerveuse, et si je ne suis pas à la hauteur ? Je n’ai pas le temps de penser que la fusée décolle du sol.

5 jours plus tard.
Ça fait maintenant cinq jours qu’on voyage, mais cela n’as pas été ennuyeux. On a appris plein de choses et on a découvert qu’il y a énormément de chose anormales que l’état nous cache. Il y a des personnes qui se sont amusés à faire des clones d’animaux. Hugo, notre coach nous à expliqué qu’on risque de voir des girafes, des aigles et peut-être même des dinosaures ! Et un homme a réussi à faire une source d’eau artificiellement pour que, si un jour on est surpeuplé ou si la terre se détruit, on ait un plan B. Mais évidemment pas pour tout le monde.

On nous a enfin expliqué notre mission. On doit aller dans une zone de la lune qui a une radiation tellement forte que seule la peau d’un enfant peut supporter. Tout adulte qui a été dans cette zone n’en est jamais revenu...

3 jours plus tard.
Nous ne sommes plus qu’à quelques kilomètres, le grand moment approche. Nous sommes les humains les plus jeunes à mettre un pied sur la lune. On peut apercevoir de plus en plus près la lune. C’est fascinant. Mais on n’a plus le temps d’observer, il est l’heure de nous installer pour l’atterrissage.
Ce fut assez mouvementé mais on était bien préparé. Une fois arrivé on découvrit plein de végétation et d’animaux, c’est magique, jamais je n’aurais cru voir cela de mes yeux. Je fus la première à descendre. En touchant la surface je rebondis tout de suite vers un autre côté comme dans les films. C’est incroyable. Un homme s’approche de nous, nous remet une épée et nous dit «Bienvenues Camille et Jean, que l’aventure commence.»

Ça fait maintenant dix heures qu’on marche vers la zone de danger. On ne peut pas y aller en fusée car le moteur pourrait surchauffer et exploser à cause de la radiation. On a fait une pause pour dormir dans une tente mais on est comme même crevés. Lucas, l’homme qui nous aide dans cette mission nous a expliqué en détail ce qu’il fallait faire. On doit extraire certains matériaux pour pouvoir les ramener sur Terre et les analyser. Mais on doit éviter les animaux dangereux et surtout, ne pas se faire contaminer par les ondes de radiation. On ne connait pas les effets exacts...

Nous venons d’arriver à l’endroit où les adultes ne peuvent plus continuer. J’ai appelé toute ma famille ce matin et ils ont essayé de me convaincre d’abandonner la mission mais je sais que sans nous la CASB ne pourra plus rien faire. En plus je ne pourrais pas laisser Jean seul. Ce serait beaucoup trop dangereux. Sincèrement, j’ai la trouille. Mais je le cache bien car Jean croit que je suis hyper motivée. Lucas nous explique une dernière fois les étapes de la mission et nous donne des radios. J’ai l’impression d’être dans les années 90.

Nous commençons à marcher avec Jean, aucun de nous deux n’ose dire un mot car nous sommes tous les deux en train de stresser et de réfléchir pourquoi on s’est lancé dans cette aventure effrayante. Il brise la glace en premier «Toi aussi t’as comme une boule dans le ventre? Je déteste l’admettre mais j’angoisse très fort.»
On s’entend beaucoup mieux maintenant que cet été. On est toujours aussi compétitif mais on a appris à vivre ensemble. Nous avons en fait le même humour. Je suis très sarcastique d’après mes proches donc ça fait du bien d’avoir quelqu’un qui comprend mes blagues. «Vraiment ? Moi je suis au top de ma forme. C’est la quatrième fois que je fais cette expérience. C’est ma routine.» je lui réponds. Il rit. Je pense que je lui ai un peu remonté le moral. Je commence à m’attacher de plus en plus à lui. Il est assez mignon après tout. Faut que j’arrête de penser à ça et que je commence à me concentrer sur la mission.

D’après mes calculs, nous arrivons dans dix minutes. Je demande à Jean d’appeler une dernière fois Lucas pour le prévenir mais, quelque secondes plus tard, il me dit «Mauvaises nouvelles, la radio ne fonctionne pas. Les piles ont du se désactiver...» On ne nous avait pas dit ce qu’il fallait faire en cas de perte de communication. «Ce n’est pas grave. On connait les démarches par cœur, je pense qu’on pourra se débrouiller.»

Nous sommes enfin arrivés, la terre n’a pas la même couleur, elle est d’un bleu-mauve pastel. C’est assez surprenant. On prend des photos et on commence les manœuvres. Soudain, une tempête de poussière de lune nous prend par surprise et nous projette dans des sens contraires. Je ne vois plus Jean, je l’appelle mais il ne me répond pas. Puis tout à coup, le vent disparait et j’aperçois quelque chose qui me dépasse. J‘aperçois des silhouettes de bâtiments argentés. Ce que je vois, je n’en crois pas mes yeux, je vois des extraterrestres! Il y en a de toutes les tailles et couleurs. Je remarque des ovnis, des objets volant non identifiés. Je suis perplexe. Je retrouve Jean mais on n’a pas les mots. On est face à une ville sur la Lune!

Tout à coup on se retrouve entouré d’extraterrestres. On représente probablement un danger à leurs yeux. Puis un homme vient vers nous. Je reconnais sa tête, ce n’est pas possible, il s’agit d’un des anciens astronautes qui n’était pas revenu de l’ancienne mission qui avait échouée. Il nous dit «Jamais je n’aurai cru que des enfants pouvaient survivre à la radiation. Il nous explique qu’en fait, quand il était en mission, il avait perdu connaissance à cause de la radiation et les aliens l’avaient soigné. Lui sachant que le monde est en train de se détruire et que les aliens sont une civilisation du futur, il pensa qu’en retraversant la zone de radiation, il ne survivrait pas. Donc il décida de rester et de trouver un moyen de communiquer pour contacter la CASB le leur expliquer mais il n’avait pas encore réussi.

Jean et moi réalisons alors que nous sommes le seul espoir pour sauver l’humanité.
71
71

Un petit mot pour l'auteur ? 26 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Belle plume Fabiola. J'ai aimé.
Je vous prie de lire mon texte pour le compte du Prix des Jeunes Écritures https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/homme-tas-le-bonjour-dalfred

Image de DEBA WANDJI
DEBA WANDJI · il y a
Bravo, Fabiola! Ce texte est très inspirant.


J'adhère par ma voix et je vous invite à découvrir mon texte en course pour le prix jeunes auteurs https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/etoile-perdue-2
N'hésitez pas de laisser vos impressions en commentaires. Merci!

Image de Tarek Bou Omar
Tarek Bou Omar · il y a
Bonsoir Fabiola, ma voix pour ce beau texte :).
Si vous avez un peu de temps, je vous invite à découvrir mon texte en compétition pour le Prix des jeunes écritures : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-soleil-s-eteint-sur-mon-destin-1?all-comments=1#fos_comment_comment_body_4242995. Bonne continuation :).

Image de Boubacar Diallo
Boubacar Diallo · il y a
Un beau texte. Bravo et bonne chance pour la suite..
Mes voix***
Je vous invite aussi à lire mon histoire https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/de-l-amour-au-trepas-une-mere-morte-1
Et à voter pour me soutenir!

Image de Ziane HASSANI
Ziane HASSANI · il y a
Félicitations et bonne chance pour la suite
J'espère que vous aimerez mon oeuvre et que j'aurai vos voix
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/adje
Merci

Image de Gaelle Ghanem
Gaelle Ghanem · il y a
Bravo, j'adore votre style! Très beau texte, courage!!
Je vous invite à découvrir mon oeuvre: https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/noir-cest-noir-il-me-reste-lespoir

Image de Oka N'guessan
Oka N'guessan · il y a
Très belle plume,3 voix , je recommande aussi mon œuvre ,hésite pas à voter https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-lumiere-10
Image de Gloire BATALA
Gloire BATALA · il y a
Je vois que tu maîtrise ton sujet.
Ton texte est très émouvant et original.
Je t'invite à lire et voter mon oeuvre qui ressemble un peu au tien.
Merci et bonne continuation

Image de Epiphane Avicenne
Epiphane Avicenne · il y a
Bravo pour ton texte . Tu as toutes mes voix . Merci de faire pareil pour mon récit
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/inceste-2

Image de Merve Tuncay
Merve Tuncay · il y a
Super. Tu as toutes mes voix.
Je t'invites à également voter pour moi pour un autre prix :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-politique-noir-plus-fort-que-les-montagnes