Image de Yann Olivier

Yann Olivier

1023 lectures

546

Finaliste
Sélection Public

J’ai amené la grosse boîte. Je l’ai sortie et posée à côté du cartable. Je n’ai pas pu jouer avant la sonnerie du matin parce que la mère de Benoît l’amène toujours assez tard, même au printemps ou en été. Il ne vient jamais en bus. Et même si ça a déjà sonné, il traverse tranquillement la cour tandis que sa mère manœuvre devant la grille en bloquant toujours quelques voitures. Ça se passe toujours de la même façon.
Je surveille l’horloge. Je dois sortir rapidement après la sonnerie de la première récréation, dès que le professeur l’autorise. Je dois réserver le coin choisi dans la cour où le trou sera assez large pour recevoir toutes nos billes et callots. C’est convenu avec Benoît ; aujourd’hui on mise très gros. Je sortirai le premier puisque je suis au fond de la classe car je ne bavarde pas. Et je courrai, ce que ne fait jamais Benoît.
Je sens que ma main est bizarre. C’est comme quand je n’arrive plus à tenir le crayon après avoir trop rigolé. Je respire fort. J’espère que Benoît aura pensé à amener ses billes car il est capable d’avoir oublié. Et même d’avoir fait exprès d’oublier pour me montrer que cette partie n’est pas si importante pour lui. On verra.
La cloche sonne. Je cours. Les billes s’entrechoquent dans la boîte de Nesquick. Je la pose à terre et j’attends Benoît qui prend son temps. Il arrive en marchant avec son air important et sa petite cour qui le suit. Benoît est un riche. Il a des sachets de billes neuves à la main, il ne les a même pas ouverts. Moi je n’ai jamais acheté de billes même si je les regarde de près quand je vais chez le marchand.
On y est. Il a examiné mes billes et fait la moue puisque mes billes ne sont pas neuves bien sûr. Il a choisi les plus belles, les grosses. Et j’ai fait pareil avec les siennes. Le trou est presque rempli. On a disposé quatre billes à plus de deux mètres du trou puis on a joué.
Je suis le meilleur joueur, c’est ce que les autres disent. Je ne sais pas, mais en tout cas je fais tout pour gagner. Je déteste perdre. Un attroupement s’est créé. Benoît aime ça. Moi ça m’agace. Surtout que certains donnent des conseils. Je sens le temps qui passe et j’ai peur de ne pas pouvoir finir la partie. Je joue vite. Benoît joue mal.
En fait, je vois rapidement que je vais gagner. Alors comme à chaque fois, mon cœur tape dans la poitrine. Mes mains deviennent moites. Je fais des mauvais coups. La perspective de victoire me stresse. Et juste avant la sonnerie ; je gagne finalement. Je suis content parce que ça fait énormément de billes. Tout le monde est en rang quand je continue de fourrer des billes dans mes poches. Ma boîte est pleine. Content mais un peu déçu aussi. Benoît a une drôle façon de perdre ; il a souri. Alors que si j’avais perdu, je sais que j’en aurais pleuré.
Je rejoins le rang sous le regard noir du professeur. Il n’aime pas que les élèves sages se mettent à faire n’importe quoi. La douce chaleur du devoir accompli m’emplit la poitrine. C’est une bonne journée.

PRIX

Image de Hiver 2020
546

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
je préfère de loin les osselets avec un parfum vénéneux de la mort!
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Je ne voulais pas rater une deuxième récréation … !
Et le printemps est là. Pourtant demain il sera déjà trop tard pour ensemencer " L'âme en friche ". (Dernier jour de finale).
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/lame-en-friche

Image de François B.
François B. · il y a
Un très joli texte qui rappelle quelques souvenirs. Je vote
Image de Mohamed Laïd Athmani
Mohamed Laïd Athmani · il y a
Je viens de découvrir votre page.
J'ai aimé et je me suis abonné.
Ah ! mes points, et entièrement, votre texte les mérite bien.
Très jolie histoire qui nous renvoie au temps des billes.
A votre tour, je vous invite à lire : "" DIGOINAISES CORPS ET ÂME" en compétition.

Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Billes et callots... ça en rappelle des souvenirs ! Un bon moment de nostalgie. +5 assurés.
(en finale aussi, côté nouvelles, https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/la-folle-soiree-d-yves-tardinet )

Image de Del Lia
Del Lia · il y a
Que de souvenirs ! Je me souviens en vous lisant de cette passion pour les billes et envie de gagner toujours plus de billes. Merci 😊 Mes voix. Si vous avez le temps et l’envie, également en compétition dans la catégorie Nouvelles 💐 https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/la-question-8
Image de Marc Cambon
Marc Cambon · il y a
Mes voix bonne finale, je verrai votre tête à la récré
Image de Anamorphose
Anamorphose · il y a
Bonne finale
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Mes voix renouvelées pour un paquet de billes! Bonne finale!
Si vous avez un instant, mon ttc poétique Dans le matin naissant, est à découvrir dans le prix Porte haut les couleurs.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/dans-le-matin-naissant
Un agréable dimanche à vous.

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Je renouvelle mon soutien pour la Récréation !

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

La steppe. Frontière infinie. Royaume herbeux. Cousine d’immensité avec la mer. Le vent en avait fait son aire de jeux. Il pouvait y courir jusqu’à perdre son souffle, sans obstacle. Il y...

Du même thème