Recette

il y a
1 min
1
lecture
0
Recette

Prenez tout votre temps pour cette recette, vous avez besoin de quelques centaines d’années.

Taillez grossièrement des pavés bien épais, disposez-les de jolie façon en arc de cercles bien soignés et laissez les passants jours après jours les marteler de leurs talons.Laissez se précipiter les marcheurs, coureurs ou sauteurs de tous poil. Laissez passer les passants pressés chaussés de bottes, sabots ou escarpins, ils vont gentiment polir vos pavés
Pendant ce temps, plantez à la périphérie quelques chênes ou platanes que vous arroserez régulièrement. Ils doivent lever et blondir à l’automne. Laissez monter la sève au printemps.

Prenez tout votre temps sur ma petite place...

Ajoutez sous les arbres des bancs de bois que vous allez glacer d’une couche de peinture. Ne pas renouveler l’opération trop souvent ; Il convient de laisser la couleur s’écailler, pour cela quelques années suffiront...

Dans le centre de la place, un mercredi (c’est impératif!) dispersez une bonne douzaine d’enfants laissez-les s’agiter, courir et crier à leur guise...

Un soir d’octobre, garnissez le plus grand des platanes d’une nuée d’étourneaux . Ėcoutez-les saluer le jour finissant de leurs piaillements assourdissants.

N’oubliez pas les jours de beau temps d’asseoir quelques vieillards sur vos bancs . Choisissez-les bien voûtés et bien ridés. Laissez-les somnoler quelques heures...

Soufflez régulièrement sur les feuilles mortes afin qu’elles se dispersent aux quatre vents . Laissez faire le temps...

Laissez passer la morsure du gel et la brûlure des canicules. Laissez la pluie d‘orage embrasser les pavés de mille baisers piquants...

Puis un soir de quatorze juillet, accrochez aux branches des lampions colorés et cherchez ua fond de vos placards un joueur d’accordéon. Faites valser vigoureusement les enfants d’hier qui jouent à être grands, faites tourner tous ceux qui savent encore rêver, laissez-les s’enivrer du plaisir d’être là acteurs pour un temps de ma si longue recette...

Prenez place à ma table, il est temps de déguster. Rien ne vous oblige de terminer maintenant, c’est encore meilleur réchauffé !
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,