Réalité

il y a
1 min
65
lectures
0

Romain S'pet c'est un bonhome qui a appris à se nettoyer l'esprit en écrivant et qui finalement y a prit goût. Romain S'pet c'est un mec qui parle de lui à la troisième personne, parce que ça  [+]

La réalité. Dure réalité. Oubliée. Effacée derrière celle de l’autre. Celle des autres. L’oubli de soi est-il pardonnable ? Je n’ai pas envie de me pardonner. Ni d’assumer. Croire que tout est de ma faute. J’en doute encore. Déni de soi et de ses actions. Responsabilités inqualifiables. Je ne veux pas assumer ce que je ne suis certain d’avoir commis. Est-ce un crime ? Crime de moi. De mes valeurs, de mes aspirations. Noyées toutes, dans l’autre, dans le tout. Au rang des vieux rêves de la jeunesse fougueuse. Et si elle n’était pas si fougueuse ? Si elle savait s’amuser. Et si la raison n’était que déraison et l’âge qu’un glissement certain vers l’ennui de ladite raison. La raison comme allégorie de l’ennui. Bien connu. Populaire comme pensée.
Electricité dans les mots. Dans les doigts et l’esprit. Ca claque, les neurones envoient les déchargent. Les pensées amorcent leur naissance et se taisent aussi vite. Exactions commises au rang du moi auquel je prétends. Qu’importe le triptyque freudien. Ou pas. Moi sur moi donne ça. Ce ça que je suis et que le miroir reflète si vulgairement. Simple d’esprit à la bedaine pointant dans l’ouverture du peignoir qui retombe sur les chaussons crasseux. Fausse image. Fausse. Fausse. Encore fausse. Ca boue à l’intérieur. Des mots par milliers, tournés, décortiqués, tournés dans tout les sens ça et là. L’esprit qui se repose dessus et nettoie ce qu’hier ne supporte plus. Ha ! La catharsis, maitresse oubliée de l’exultation des idées noires.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,