Ras la basquet, heu la casquette !!!

il y a
3 min
365
lectures
311
Qualifié

J'ai deux grandes passions dans la vie ; la danse et l'écriture qui se disputent quotidiennement la 1ère place dans mon coeur. J'adore faire des chorégraphies avec les mots, les rimes.La danse  [+]

Image de 2017
Image de Très très court
« Si vous continuez à vous chamailler comme ça, on ne part plus à la plage, les enfants, c’est clair ??? » cria, non, hurla Jeannette, la maman dont les nerfs sont à fleur de peau, des deux minots, Juliette et Roméo, 4 ans et demi, des jumeaux par-dessus le marché !!!
Depuis qu’ils sont en vacances, c’est tous les jours, le ouaille, comme on dit à Marseille, la pagaille, quoi !
Jeannette, essaie tant bien que mal de garder son calme en rassemblant les affaires de plage sans rien oublier : parasol, serviettes, lunettes de soleil, maillots, crème solaire indice 50 , jouets, brassards, bouées, trousse de secours perso avec le gel et les granules d’Arnica, Apis Méllifica 5 ch contre les piqures d’insectes, collyres pour rincer les yeux, pansements. En cas de gros problèmes, il y a des maîtres-nageurs/secouristes et, en cas de petits pépins, il y a la trousse « mon petit bazar »de Jeannette.
Bref, après le sac, le pique-nique... Ah oui, les casquettes bien sûr !!! Celle de Monsieur Roméo, bleue et blanche aux couleurs de la ville avec un ballon de foot au-dessus de la visière, « allez l’OM », comme dirait son fils, à tout bout de champ, ce qui agace un peu sa mère qui ne regarde que les grands matchs, comme l’Euro ou le mondial. Quant à celle de Mamzelle Juliette, elle est rose avec une Barbie brodée dessus.
Entre temps, les cris accompagnés de querelles fusent à travers l’appartement. Il n’est que 9 h du matin, et Jeannette n’en peut déjà plus. Elle fredonne le refrain d’une de ses chanteuses préférées « Zen, restons zen, turutututu, zen restons zeeeennnn »
Elle vérifie une dernière fois tout ; le sac de plage, la glacière, son sac à main avec les clés de la voiture, les papiers, son porte-monnaie avec sa carte bleue, son portable chargé, et elle prévient ses enfants que le départ est imminent, juste un petit tour aux toilettes et c’est bon.
« Vous êtes prêts, mes loulous ? On y va ! En ouvrant la porte, elle remarque qu’ils sont chaussés d’une drôle de manière. Ils ont échangé leurs claquettes, mais qu’à moitié, encore une fantaisie des jumeaux, chacun a pris la demi paire de l’autre-vous me suivez ?- Roméo a sa tong OM- assortie à sa casquette- au pied gauche et une Barbie au pied droit et inversement pour sa sœur...Bref, passons.
Une demie- heure plus tard, les voilà enfin installés sur la plage de la pointe rouge grâce à l’aide d’un des maitres-nageurs-un copain du lycée – qui lui a planté le parasol de manière à ce que même si le Mistral s’invitait brusquement sur le littoral, il ne s’envolerait pas- le parasol, pas le Mistral, vous me suivez toujours ?-
Le temps d’échanger quelques mots amicaux entre eux, que les enfants ont déjà, tout déballé sur le sable, à la grande joie de la jeune maman.
« ze trouve pas le seau, maman, il est où le seau ? » lance Roméo d’un ton inquiet et agacé. Respire, ma grande, respire se lance sa mère intérieurement. Où est ce putaing de seau !!! jure-t-elle-avec l’accent et toujours intérieurement quand elle tombe sur celui de sa fille qui fera l’affaire pour les deux, pense t’elle naïvement.
Tout va bien, les enfants semblent jouer paisiblement en barbotant dans l’eau qui leur arrive aux mollets, construisent et détruisent des châteaux de sable, sautent en criant. Voilà une autre idée de rêve qui traverse l’esprit de leur maman, celle de se mettre des bouchons dans les oreilles ou des écouteurs pour entendre autre chose que leurs voix aigües et stridentes....
Après une baignade épuisante à trois avec les brassards et les bouées, les voilà qui réclament les sandwichs, les chips, à boire....Tout en même temps, et vite. Dans la précipitation, un des petits pains au jambon tombe dans le sable, ce qui en fait, un petit pain panné pour les poissons, LOL Heureusement, super maman en fait toujours en plus, au cas où...
Tout va bien jusqu’au moment de lever l’encre, le moment fatidique qu’elle redoute où les enfants, habituellement ne veulent pas lever le camp, sauf là où ils ramassent leurs affaires sans broncher. Sceptique, Jeannette leur demande si tout va bien. Oui, oui, répondent t’ils en chœur !!! Bizarre, bizarre pense la maman....
Une fois que tout le monde est chaussé, sauf Jeannette qui chercher ses basquets, mais où sont-elles, bon sang !!! Elle se rappelle les avoir mises sous le parasol, derrière la glacière !!! Elle continue de chercher quand elle tombe sur une au fond du sac de jouet où la Barbie de Juliette siège confortablement dedans, comme dans une baignoire- la chaussure est mouillée et tapissée de sable, et l’autre, est attachée à la première par les lacets en sac de nœuds, et devinez quoi ? C’est Ken qui est assis dedans, les mains sur un bouchon de bouteille de lait qui lui sert de volant fixé entre les deux trous des lacets !!! Là, elle se tourne vers ses petits monstres en les fusillant d’un regard rougeâtre teinté de noire, et avant que sa bouche ne mitraille des plaintes, son fils lui dit d’un air espiègle qu’il avait inventé une voiture de sport pour Ken, une Alfa Roméo : le A de Addidas de la « sossure » pour Alfa, et Roméo, comme son prénom !!! Sa sœur pouffe de rire. Quant à leur mère, elle leur répète qu’elle en a ras la basquet, la casquette, peu importe, ce qui fait rire tout le monde sur la plage !!!

311

Un petit mot pour l'auteur ? 107 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Abdou sadou
Abdou sadou · il y a
Bravo pour ton texte J'ai aimé ! Il m'a fait souri surtout l'histoire d'un basket transformé en un Alfa Roméo Encore bravo !
Image de Jenny Guillaume
Jenny Guillaume · il y a
Chouette sortie à la plage, ça parle à toutes les mamans :)
Image de Zurglub
Zurglub · il y a
Excellent ! J'ai souri du début à la fin et j'ai même ri devant la scène des baskets transformées. On sent le vécu. Merci beaucoup Marie pour cette lecture vraiment sympa !
Image de Marie Amina B
Marie Amina B · il y a
Oui, c'est vrai en partie :-)
Image de Laura
Laura · il y a
Un bel après-midi à la plage avec des enfants un peu turbulents! :)
Merci pour ce partage

Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Beau moment de passé, j'ai plongé.
Image de Marie Amina B
Marie Amina B · il y a
Sans boire la tasse, j'espère !!!
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
La tasse,non, mais le verre si vous passez par le banquet de l'Adolphine,à moins que nous ayons déjà trinqué !.
Bonne soirée.

Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Ces enfants, mais ces enfants !
Sympa, votre texte ! :-)

Image de Louise Mercier
Louise Mercier · il y a
Comme si on y était!
Image de Eric Chomienne
Eric Chomienne · il y a
Les contes ordinaires d'une supermaman!
Image de Viviane-Claire Wynen
Viviane-Claire Wynen · il y a
Quel bel après-midi sur la plage ! Bravo et j'ajoute mon vote ! Bienvenue à la lecture de mes nouvelles et poèmes ! Je vous y attend volontiers *
"Beautés Naturellesé ou La Petite Librairie".. .Mises en publication libre sur short-edition.com

Image de Barb Ara
Barb Ara · il y a
Je découvre votre texte un peu tard, mais il n'est jamais trop tard pour aimer. Votre écrit est vivant, je pense qu'en tant que maman, il nous en arrive des histoires ! Si l'envie de promener vos yeux sur mes mots vous dit, ma nouvelle "La Descente" est en finale automne, si vous l'aimez, n'hésitez pas à la soutenir ! Bonne journée !
Image de Marie Amina B
Marie Amina B · il y a
Ah, mais, c'est super. Pour moi, le plus important, c'est d'être lue, et si mes textes sont appréciés, ce n'est que meilleur. Oui, je vais venir vous lire.