3
min

Range ta chambre !

Image de Doria Lescure

Doria Lescure

641 lectures

650

FINALISTE
Sélection Public

Il existe un univers parallèle, un monde impénétrable duquel s’échappent parfois d’étranges sonorités. Il se trouve à la lisière du couloir, juste après le no mans ’land qui sépare la chambre des parents de celles des enfants.

Deux filles et un garçon, soit trois adolescents avec chacun sa chambre. Dans les chambres des filles, il règne un charmant désordre, presque artistique tant on y trouve quelques objets savamment déposés prenant la lumière et la poussière. Quelques vêtements que maman a repassés se retrouvent empilés en un équilibre précaire sur le coin du lit ou le dossier de la chaise. Au sol, quelques moutons en troupeau sont reclus ici et là dans l’attente goguenarde du passage hebdomadaire de l’aspirateur.

Mais la chambre du garçon, c’est tout autre chose... Aux dernières nouvelles, c’était le lieu de repos et de jeu d’un petit d’homme, qui très tôt n’avait manifestement pas de prédisposition particulière pour le rangement. Et puis, le petit d’homme a grandi jusqu’à devenir cet étrange et fascinant adolescent. Avec lui son peu d’appétence pour l’ordre a grandi aussi. Jusqu’à ce que l’espace de sa chambre devienne un site imprenable et mystérieux, sorte d’île inabordable ou de château fort dans lequel, en seigneur des lieux inexpugnable, l’ado passe un temps infini à guerroyer sur des jeux en ligne.

Tout d’abord, on cherche le lit des yeux et on arrive par élimination, à supposer qu’il a disparu sous l’énorme boule blanche de la couette, laquelle, séparée de sa housse, ressemble à une sorte d’iceberg échoué sur une terre étrange et hostile. Les pieds du lit sont cachés sous Les draps qui se retrouvent coincés entre le mur et le sommier. Le bureau que l’on distingue sous une couche d’objets hétéroclites est sans conteste le quartier général de cet univers. Dessus, trône l’ordinateur relié au reste de l’univers familial par une rallonge connectée à la boite magique qui se trouve dans le monde réel, c’est-à-dire, le salon de cet appartement.

Se déplacer dans cet espace est un défi à l’équilibre et un attentat à l’odorat car jamais l’ado n’aère sa chambre. Il faut tout d’abord réussir à ouvrir la porte en grand, ce qui relève d’un tour de force, vu qu’elle coince à cause du câble internet qui passe en dessous et court dans le couloir jusqu’au salon. Il faut ensuite slalomer entre la paire de chaussures, le sac de sport, le cartable échoué qui recrache à moitié quelques malheureux cahiers grand format et autres livres de cours. Il est également préférable de calculer très vite la trajectoire de chute de la raquette de tennis, malicieusement posée en équilibre contre la chaise à roulettes, car si elle tombe, soyez assuré que ce sera forcément sur votre innocent gros orteil. Il faut aussi veiller à ne pas glisser sur les chaussettes sales négligemment jetées ici et là et forcément dépareillées puisque l’œil exercé de maman en a repéré une troisième d’une autre couleur, sur l’étagère aux figurines, coincée entre Batman et Spiderman.

Voilà trois semaines qu’elle demande sur tous les tons à son ado de fils de bien vouloir ranger sa chambre ! Maman a capitulé elle va devoir en personne se lancer à l’abordage de ce territoire hostile. Le jeune mâle du chef-lieu s’est très momentanément absenté de son bastion. Il se dirige, casque sur les oreilles, en direction de la cuisine pour faire le siège du réfrigérateur. C’est le moment décisif, de la réussite de l’assaut qui va suivre dépendra l’issue du combat. La fenêtre de tir est très courte, le jeune ado mange, oui, mais ne s’absente jamais très longtemps de sa partie de jeux en ligne.

Munie d’un barda de chiffons, flacon de détergeant à la ceinture, telle une héroïne de film d’action, maman poste ses troupes à la frontière. L’aspirateur en embuscade, la corbeille à linge en appui tactique, elle passe à l’action. D’abord, pour ne pas éveiller trop vite l’attention de son grand bambin, elle tente une entrée discrète, poussant la porte qui grince et rechigne à s’ouvrir complètement. Elle doit traverser la chambre en apnée jusqu’à la fenêtre qu’elle ouvrira grand en ayant pris soin d’ôter un à un les pièges constitués par quelques menus objets oubliés, piles usagées, vestige d’une lampe torche cassée aux arrêtes tranchantes, capuchon de stylo sournoisement caché sous une chaussette.
Une fois la fenêtre ouverte, ne pas se croire vainqueur. Il faut encore expulser les gros obstacles, chaise, sac de sport, cartable, raquette de tennis, et tas de linge sale, ou propre, mais roulé en boule, effondré au pied du placard, comme une vaine offrande au dieu du rangement. Enfin, chasser la poussière des meubles, secouer la couette à la fenêtre, décoincer les draps de dessous le lit, les jeter en triomphe dans la panière à linge.

Déjà l’ado revient au nid, dans ses mains, une tranche de jambon de pays encore dans son emballage et deux tranches de pain de mie. Maman a l’avantage, elle a pris possession de la chambre. L’ado déstabilisé pousse son cris de guerre : « M’enfin maman, j’allais la faire ma chambre ! ». Sereine et déterminée, maman le fait reculer, agitant son plumeau antistatique en guise de sabre, le pied sur le bouton « marche » de l’aspirateur, elle occupe le terrain. Le vrombissement divin signe la victoire par KO technique : l’abordage de la chambre est une pleine réussite. Le seigneur des lieux se réfugie dans la cuisine, le temps d’avaler son sandwich, maman a encore triomphé du désordre.

PRIX

Image de 2018

Thème

Image de Très très court
650

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Charieau
Charieau · il y a
Vous avez dû surprendre mon fils? j'ai beaucoup aimé.
·
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
Et si ça se trouve, mon fils connaît le vôtre... Merci à vous d’être venue faire un tour dans cette chambre.
·
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Le tableau fort convaincant d'une chambre d'adolescent, des images très justes, encore un texte qui se savoure. Bravo Doria.
·
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
Merci beaucoup d’être venue m’aider à ranger cette chambre.....
·
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
Le monde de l'adolescence est décidément bien mystérieux !!
·
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
n'est-ce pas chère Claire !!! merci de votre visite !
·
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
La maman a craqué avant que son rejeton ne fasse le ménage. Question à 100 balles : quelle est la durée moyenne d'attente des parents avant qu'ils ne passent à l'action dans ce cas de figure ?
·
Image de Adlyne Bonhomme
Adlyne Bonhomme · il y a
Un petit retour ça me fait du bien.

En passant je vous invite à lire ma nouvelle en compétition.

·
Image de RAC
RAC · il y a
Tellement criant de vérité ! Ma mère avait une technique beaucoup plus radicale avec ma soeur qui elle, ne rangeait rien : quand elle en avait assez et après plusieurs avertissements, elle jetait tout par la fenetre...
·
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
Merci beaucoup RAC !
·
Image de Miche Miche
Miche Miche · il y a
Tout simplement géniale! Le personnage de l'adolescent est attachant comme tout, j'a
·
Image de Miche Miche
Miche Miche · il y a
j'ai presque envie de ranger sa chambre pour lui ;D
·
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
Merci Miche Miche....
·
Image de Melinda Schilge
Melinda Schilge · il y a
Un parcours du combattant... qui existe aussi dans des chambres féminines 😉
Un texte léger, une friandise pour mères éprouvées

·
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
Merci Melinda, ravie de vous avoir régalée !
·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Elle a triomphé du désordre, mais elle est loin d'avoir triomphé de son ado. Perso, y a longtemps qu'il aurait changé d'optique, puisque l'appart ne dispose pas de Wi-Fi semble-t-il, la rallonge serait confisquée
·
Image de Charles Duttine
Charles Duttine · il y a
Amusant parcours d'une exploratrice bienveillante en terre inconnue ... J'aime beaucoup.
·
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
Merci beaucoup Charles !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur