Rainbow love

il y a
2 min
149
lectures
66
Qualifié

écrire, pas seulement des lettres mais exprimer des visions,des personnages . Les évoquer dans le baroque ,le décalé ou le réel . Délayer dans l'encre l'intime et le rêve, quel plaisi  [+]

Image de 2017
L' éraflure à peine visible du talon attira son regard . Hypnotisée par cet accroc, Dorothée secoua la tête, ses lubies la distrayaient souvent de la confection de ses bouquets. Sa patronne allait encore la houspiller.- Du sourire, du doigté, de la psychologie- répétait Madame Irénée, la fleuriste.
«Dorothée, encore à rêvasser . Levez les yeux! Ah! Celle la toujours le regard baissé».
Dorothée ne voulait pas la contredire mais non elle ne fixait pas ostensiblement la terre, elle observait les chaussures. Les formes, les matières, elle les scrutait. D' un coup d’œil, elle jugeait le lustrage, la forme, le grain du cuir, les lacets, les éclaboussures de boue. Elle avait lu qu’à sa façon d'être chaussé, on devinait le statut d'un homme . Il était plus que temps estimait-elle et sa famille l'approuvait, qu'elle trouve chaussure à son pied. D'un geste furtif, elle pouffa.Un léger crachin faisait briller les trottoirs. Un temps de 14 février. Dorothée s'en moquait de ce Valentin, dans sa vie aucun amoureux. Le tram 13 dans son habituel tintamarre passa devant la boutique mais aujourd’hui un signe l'a fit sursauter .Vert, un grand trèfle vert sur le côté du tram rouge. «Quatre feuilles» s’étonna Dorothée. Le destin, elle y croyait dévorant les livres sur le surnaturel. Patte de lapin, fer à cheval, ces superstitions complétaient sa timide attente de marcher côte à côte avec un amoureux.
Sur l'établi,un bouquet inachevé attendait. Seule dans le magasin sa logique vacillait. Dorothée affolée parcourut les allées encombrées poudrant ses vieilles baskets de mimosa, à la recherche de cette commande originale. Pas de classiques roses rouges, c'était un prénom et un nom. C’était...
« B'jour,13 heures ,mon bouquet est prêt?»
Cette voix soudaine la fit sursauter. Des boucles argent sur des godillots noirs bouchaient sa vue. Son intonation, l'intensité du roux de ses cheveux hypnotisèrent le regard de Dorothée. Vêtu de vert: courte veste sur un pantalon se terminant par des bas.Il désigna son badge. «Avec un -y- vous seriez Dorothy dans le magicien d 'Oz-»
«Les roses, ce sont des Judy...»
«...Garland jaune et rouge, la vie, l'amour. Vous fixiez mes souliers peu reluisants mais magiques. Suis leprechaun, cordonnier de mon état et j'ai arrimé un arc en ciel à votre établi».
«Vous plaisantez. ya pas d'arc en ciel, pas de roses spéciales. Ma patronne doit les rapporter de Rungis. Mes sornettes sur les chaussures, les signes du destin pour trouver l'âme sœur, me font divaguer.»
Un violent éclair venu du sol l’étourdit. L'homme en vert parsemait avec douceur des pétales de roses jaunes ourlées de rouge, elles se déposaient sur les baskets de Dorothée, dessinant un escarpin rouge scintillant et une boucle dorée étincelante. Tip-tap ébauchant un pas de danse, ses escarpins l’entraînèrent vers la rue.
«Somewhere over the rainbow... au delà de l'arc en ciel» chantonnait une voix invisible.
«Désolé, je vous criais de ne pas approcher de l'établi, je répare votre électricité .Vous avez échappé à un arc électrique . Féeriques vos escarpins rouges à paillette .Pour me faire pardonner je vous offre un café . Je vous vois depuis une semaine et ..» Il tortillait sa casquette verte comme sa tenue, rougissant, passant gêné sa main dans sa chevelure rousse.
Dorothée surprise, regardait les chaussures du jeune homme De merveilleux souliers avec une boucle argent. Timidement, il continua :
«Cette journée est magique, je crois au destin pas vous?»
«Oh! Oui. mais cet homme que vous venez de saluer c'est...»
«Un cordonnier qui adore lire le magicien d'Oz, mon père.»
De longues années après, on voyait encore sur le trottoir la trace scintillante de pas. Aux passants curieux, un vieux cordonnier contait l'histoire d'un arc en ciel et de saint Valentin.
66

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,