Qui de toi ou de moi

il y a
1 min
1
lecture
0

Ils écrivent tous si bien. Ma main ne peut lâcher son crayon et espère encore  [+]

Quand tu avances seule sur le chemin, tu reconnais qu’il est bon de t’aimer, toi qui as la curiosité de chaque instant, qui ouvre grand les bras pour le partage, qui es le ferment d’idées minuscules que tu sais faire briller dans la grisaille des jours.
Ô toi qui roules comme une boule, avide de routes nouvelles, porteuse de ce regard bleu que tant t’ont envié. Ne crois pas passer inaperçue avec ton silence qui souvent s’impose comme une invite à mieux réfléchir. Tes mots en avalanche savent emporter quand il le faut , ou s’espacer jusqu’à presque disparaître quand tu sens les émotions prendre le dessus .
Tu es la feuille qui vibre dans le couchant de l’automne, offrant ses couleurs, son éclat, sa tendre fragilité et pourtant sa présence forte, au regard des passants.
Et si tu clames ton innocence tu n’en es pas moins la créatrice de ce labyrinthe dans lequel parfois on se débat. Ah ça, il n’est pas toujours simple de te suivre, mais qui y réussit en sortira grandi. Tu aimes à pousser les autres toujours plus haut quand toi tu te caches pour rêver tes jours.
Comment te regarder sans crainte alors que tu sais te draper dans un manteau glacé les jours douloureux ; il suffit de penser que tout n’est que paraître , laisser le cœur parler et retrouver ta main sans dire un mot .
Le temps a passé ,tes fous rires se sont un peu effacés et pourtant d’un souffle on peut les faire renaître .Sous les rayures du temps ,tu es restée la confidente des nuits écorchées ,tes pas emboîteront les miens chaque fois qu’il le faudra .Tu te crois en passe d’être réduite à un vague souvenir ,secoue toi, chaque instant vécu est un tatouage de plus sur la peau de ceux que tu aimes .Tu rêves ,tu vibres , tu agis ,et chaque jour qui passe fait comme une mélodie .
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Maybe blues

Nicolas Juliam

Il existe des périodes où tout est compliqué, laborieux. Des séquences de vie brouillées où tout vous échappe, s’effrite, s’étiole, se désagrège. Des moments peu appréciables où un... [+]