2
min

Quentin, qu’en dira-t-on ?

Image de Pac

Pac

38 lectures

8

Selon le dicton populaire, Quentin est un très bon communicant. Oui mais quand ?

Pas le matin...
Quentin est quinquagénaire mais il n’est pas stressé par sa fin de carrière de senior. Quand il s’extrait de son sommeil c’est pour rester dans la quiétude de ceux qui sont en quête d’une nouvelle découverte. Quotidiennement, il démarre la journée avec une question. Aujourd’hui, il se pose la question du polyquaternium-7 : qu’est-il venu faire dans sa mousse à raser ? C’est tout de même plus positif que de se demander pourquoi le peigne retient autant de cheveux, qu’ils soient grisonnants ou queue-de-vache. Avec cette question, ni il n’entend ni il ne voit le balai énergique de sa femme, quadragénaire stressée coupe au carré ou de son fils, quatorze ans queue-de-rat et toujours en retard pour faire son cartable ou même du chien, quadrupède frisé et baveur malaxant ses croquettes.

Pas le soir...
Si la question du matin est technique, la question du soir est philosophique. Les couleurs du soir, du gris pastel au bleu turquoise en passant par le rouge carmin, sont propices à tirer la quintessence de la raison d’être. Quantité de quidam s’en bat la quéquette, et pas qu’un peu, mais pas Quentin ! Du coup, il échappe aux contingences du foyer, ne répond pas à celle qu’il l’enquiquine sur la question de la sauce accompagnant les quenelles, et évite la querelle avec un fils quasi scotché sur Arkham Knight, un jeu vidéo qui cartonne sur la Playstation quatre. Seul le coup de pied dans la baballe du chien peut l’amener sur le quai de la vérité tout en restant ancré dans la réalité. A la nuit tombée, quand chacun est devant son écran, Quentin coupe un cheveu en quatre et l’observe au microscope de sa pensée.

Mais la journée...
Fier gardien de square au centre duquel se trouve un zoo, Quentin libère sa verve à la moindre question d’un enfant, les adultes n’en ayant cure. Il est intarissable sur tout quadrupède à variation chromatique comme le caméléon. Dans son parc, quelques exemplaires d’animaux à fourrure ou plumage de camouflage monopolisent son attention. Il y a le grand ibijau, l’écureuil d’Equateur ou la chouette laponne invisibles sur leur arbre, le léopard des neiges et le renard arctique immanquables dans leur cage. Quentin n’est pas seulement incollable sur les pigments des animaux chromatophores, il montre aussi une véritable complicité avec les pensionnaires du square. Il apprécie plus particulièrement la qualité du pelage de l’once dont les tâches en quinconce lui rappellent les parties de dames endiablées avec Monique, son amie d’enfance.

Jusqu'à ce jour catastrophique...
Nous sommes le quinze décembre. Il neige à gros flocons sur le square et Quentin n’est pas quelqu’un qui apprécie le froid. Et quand il se caille, il sort une bouteille de vin qui pique pour se réchauffer. Comme il a mis une vraie claque à sa bouteille, il se sent le courage d’aller jouer avec Quito, l’écureuil d’Equateur. Au passage, il scrute l’enclos de Quachemire, le léopard, mais l’alcool faisant son effet, il ne le repère pas tapi sur la neige. Inquiet, il entre dans la cage et marche involontairement sur la queue de l’once. Énervé, l’animal, qui ne reconnaît pas Quentin, en fait son quatre heures sans que le gardien n’ait eu le loisir de lui expliquer quoi que ce soit, dans leur langage habituel s’entend. Quelle idée avait-il eu de se faire une queue-de-cheval, lui qui d’habitude ne se préoccupe pas de son look ! Pour une fois, il avait sûrement pris au sérieux le signal du peigne et écouté les conseils de madame : « Attache-les pour qu’ils tombent moins, c’est quand même moi qui passe l’aspirateur ! »

Fin du communiqué
8

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Catherine Guarneri
Catherine Guarneri · il y a
Voilà un texte qui a du Q ! Digne de l'OULIPO !
·
Image de Pac
Pac · il y a
Merci Catherine
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Oh la la pauvre Quentin. Tu parles d'un communicant ! Bien ri en tout cas. J'ai également un Quentin dans une histoire mais pas encore publiée...
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Pas assez sur le qui-vive moi ! J'avais oublié de cliquer sur "j'aime" !!!
·
Image de Pac
Pac · il y a
Merci
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
C'est quand Quentin se fait un catogan qu'il doit rester sur le qui-vive !
·
Image de MissFree
MissFree · il y a
quel rythme du début à la fin! J'ai adoré cette histoire. La vie tient à peu de choses...dommage pour Quentin!
·
Image de Ody
Ody · il y a
Un quidam sans dent avec une queue de poisson aurait pu se sauver de la queule du saleopard quesconancé, pas quentin...
·
Image de Pac
Pac · il y a
Une question de quaractère !
·
Image de Pradoline
Pradoline · il y a
Ah, sacré Quentin ! J'ai souri tout le long de ma lecture... Un texte enlevé avec une originalité de ton cocasse servi par une belle plume joyeusement allumée sur un fond existentiel frémissant ! Une journée qui sonne comme un périple avec ses obstacles à franchir ! La chute inattendue est un vrai régal ! Voilà un TTC qui mériterait un grand succès auprès des lecteurs shortiens...
·
Image de Pac
Pac · il y a
Merci
·