1
min

Quelques gouttes en été

Image de Marie Guzman

Marie Guzman

394 lectures

319

Qualifié

Il n'arrêtait pas de pleuvoir. De grosses gouttes féroces s'abattaient sur l'herbe tendre de juillet. Quelques chardons, fleuris de tout côté, pointaient leurs têtes arrogantes pour braver la gifle permanente de l'eau. Un parfum particulier de terre humide emplissait l'air de soif étanchée et je clignais des yeux au ralenti... des lumières se mirent à danser sur cette veine bleue qui battait plus fort l'été au coin de mon regard. Le soleil brodait autour du jardin du blanc sur les contours. Comment dormirais-tu cette nuit, arriverais-tu jusqu'à nous ?

Des frissons sculptèrent ma peau pendant que ton image traînait encore dans la botte de foin du hangar. L'eau tiède continuait cependant sa course sur la peau des fruits laissés sur la table du jardin. Quelques cerises gonflées de sucre et des noisettes que j'avais mondées plus tôt le matin prenaient une belle allure tranquillement dans la coupelle. J'aimais ces intervalles où la nature décide de tout, comme s'il était possible de faire autrement d'ailleurs. Illusoire petit monde des humains qui croit savoir au lieu de ressentir. Je savais que toi, même si tu ne dansais plus sous la pluie, tes yeux le faisaient...

Une partie de l'eau du ciel récupérée servit à me laver les cheveux avec des décoctions particulières. L'hibiscus rouge me faisait penser à ma grand-mère, à son parfum de peau fine et précieuse. Je me demandais petite-fille, comment aime-t-on avec la peau plissée partout ? Maintenant que quelques années me séparent de la soupe de céleris de mon adorable aïeule, je sais que les vallées et les monts donnent du relief au paysage surtout par temps de pluie.

PRIX

Image de Été 2019
319

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
une belle osmose nature/ nous en terme du langage courant issu de notre pensée "occidentale" mais en fait, comme le disent profondément les ZADistes ou nombre de peuples premiers: "nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature"!
·
Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
que j'aime aussi vos intervalles
et la soupe au céleri
mon soutien

·
Image de Perle Vallens
Perle Vallens · il y a
J'aime beaucoup, sensualité et sensibilité affleurent, justesse des mots, émotion.
·
Image de Samia.mbodong
Samia.mbodong · il y a
Un joli style pour cette comparaison entre la terre et la peau humaine.
Oui les rides du visages sont un langage comme les collines parlent de l’histoire de la terre.
Moi aussi j’aime les pluies d’été.
Bravo et merci je soutiens.

·
Image de André Page
André Page · il y a
Et la pluie n'efface pas le temps qui passe, elle le fait juste briller... merci Marie :)
·
Image de Flore
Flore · il y a
Une petite merveille ce TTC sur la pluie, des mots soigneusement choisis, j'aime beaucoup.
·
Image de Aliénor Oval
Aliénor Oval · il y a
Une superbe évocation qui me touche beaucoup. <3
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Un joli moment de lecture.
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Beaucoup de poésie et de tendresse autour de ces souvenirs évoqués.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème