1
min

QUELLE CURIEUSE !

Image de Don Quichotte

Don Quichotte

16 lectures

2

Mon grand-père était un contemplatif. Il aimait s'installer sur un banc, dans sa minuscule cour où poussait un unique frêne, et observer les passants.
Je le comprends mieux à présent car, depuis ma retraite, moi aussi je me dis souvent que j'aimerais bien "m'assoir sous le baobab et regarder le monde s'agiter".
Quand il était en activité - bien que ce terme ne soit guère approprié en ce qui le concerne - il était malade tous les dimanches soirs à l'idée de reprendre le travail le lendemain. L'un de mes cousins a hérité aussi de cette maladie.
Par contre il ne ménageait pas ses efforts quand il s'agissait de marcher et de chasser en forêt. Il aimait la nature et connaissait la plupart des chants d'oiseaux.
Son voisin, un retraité de l'armée, passait tous les matins devant chez lui pour faire ce qu'on n'appelait pas encore "un footing".
Un jour, agacé par l'inertie de mon cher papy il lui dit tout de go: "Cela ne vous ennuie pas père M....., de rester assis ainsi toute la journée?", celui-ci lui répondit "Non, cela me va tout bien!".
Un autre jour que, comme de coutume, il avait passé sa journée assis sur le banc, le voilà qui rentre en bougonnant...
"Je te demande un peu si cela la regarde celle-là ?"
Puis encore "Qu'est-ce que cela peut bien lui faire?".
Intriguée, ma grand-mère lui demande: "Qu'y a-t-il Frédo (il s'appelait Alfred) ?
Il lui répond: "Voilà une femme que je ne connais pas et qui me demande ce que j'ai mangé à midi!".
"En effet" dit ma grand-mère, "elle est bien curieuse et effrontée de te demander cela!"
Puis réfléchissant alors " Mais, au fait, qu'est-ce qu'on a mangé ce midi ?"
Et brusquement la mère-grand se rend compte qu'elle avait oublié de préparer le repas.
Le farceur avait trouvé ce stratagème pour le lui faire comprendre...
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,