Que la fête commence

il y a
1 min
43
lectures
10
Vous êtes en train de lire cette lettre... donc je suis morte !
Elle était attachée avec la chemise blanche que j’ai prévu de porter pour l’incinération. Car tout est prévu ou presque. Enfin l’organisme officiel a enregistré mes choix pour le matériel.
Mais, le plus important pour moi, ne soyez pas triste, pas de larmes...j’ai aimé la vie, même si elle n'a pas toujours été sympa avec moi. J’étais prête à la quitter. Mes misères physiques, mes chagrins, il n’y a plus rien. Alors, c’est le moment de vous réjouir !
Je vous offre le champagne, savourez quelques coupes en écoutant mon opéra préféré « La Traviata »
Si vous n’aimez ni l’un ni l’autre... buvez du rouge, du whisky ce qui vous rend joyeux et vous apprécierez « la Traviata » !
Quand mes cendres seront froides, j’aimerais que vous m’accompagniez, j’espère que le temps sera beau, la mer calme.
Merci d’aller au large, jeter le filet de mes cendres dans l’océan.
Je pourrais enfin me baigner dans cette eau trop froide pour mes os, et les poissons qui m’ont régalée pendant des années aimeront peut-être la saveur de mes cendres.....
Cette promenade aura aiguisé votre appétit, je regrette de ne pouvoir vous cuisiner un bon repas, vous devrez vous contenter du restaurant.
Vous tous, que j’ai aimés, je souhaite que cette soirée soit joyeuse, heureuse, amusez-vous....
Que la fête commence !

Vous pouvez citer un membre en
10

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,