1
min

quand ça veut pas...

Image de K57

K57

6 lectures

0

Pour quelqu'un qui se faisait égorger pour la première fois, il ne s'en sortait pas si mal...d'abord il n'avait pas paniqué, ce qui est un point fort quand on vous tranche les carotides..Ensuite il s'était dit qu'il avait trois minutes avant que l'anoxie cérébrale lui interdise de prendre des décisions salutaires...Enfin il avait exploité les deux erreurs de son agresseur...La première l'avoir laissé pour mort, la seconde d'avoir abandonné sur place, la paille du soda qu'il sirotait en attendant sa victime...De sa dextre il en avait introduit une extrémité dans l'orifice gargouillant de sa carotide gauche tandis que de sa senestre il effectuait la même manoeuvre...Il ne se vidait plus de son sang...Son polygone de Willis, réseau de suppléance faisant la jonction entre entre la partie postérieure et antérieure du cerveau et en qui il avait toujours eut confiance, assurait l'intérim via les artères vertébrales indemnes après la chute...Il ramassa au milieu d'une mare de sang son portefeuille éventré, saisit sa carte grise plastifiée, l'introduisit dans sa trachée tranchée afin d'en reconstituer la paroi antérieure....Il vérifia qu'il pouvait émettre des sons...Il se dirigea vers la cabine téléphonique à la sortie du village...Il y parvint à grand peine...Il devait marcher toutes les trente secondes la tête en arrière, à l'aveugle, pour réalimenter son cerveau, car Willis ne s'avérait pas aussi performant qu'il l'eut espéré...Mais alors la paille menaçait de s'extraire et il y avait des fuites...Il estima sa spoliation sanguine à deux litres virgule sept et la pensée du reliquat qui assurait sa survie fut d'une terrible intensité mais lui apporta le réconfort qu'il était encore capable de formuler des pensées pertinentes, fussent-elles émises d'une partie de son psychisme isolée des sources habituelles de contrôle...Il composa le numéro de la police à l'aide de l'unique pièce de monnaie qu'il avait en poche...On était ce fameux soir où le tremblement de terre saturait tous les standards téléphoniques;
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,