1
min

Quai d'espoir

0 lecture

0

Ne vous êtes vous jamais demandé ce que nous serions si tout ce qu’il y avait de matériel autour de nous n’existait pas ?
Essayez. Regardez à l’horizon et détruisez tout ce que l’Homme a construit. Que reste-t-il ?
Nous. Il ne reste que nous.
Et maintenant, qu’y a-t-il d’important ?
Je suis sur les quais de la Seine avec mon meilleur ami. On cherche un briquet. Je vois un groupe de gens au loin, j’y vais toute guillerette.
– « Bonsoooir ! Vous allez bien ? Vous n’auriez pas un briquet par hasard ?
– Si, bien sûr ! – me répond un homme d’une trentaine d’année, portant un chapeau et une écharpe en lin. Il est très chaleureux et souriant – et tu ne veux pas un petit crouton de pain avec ça ? C’est moi qui les ai faits !
– Oh cool ! Ouais je veux bien gouter ! »
On entame une conversation qu’il m’ait impossible de remémorer vu mon taux d’alcoolémie à ce moment de la soirée, mais je me souviens lui avoir dit :
– « Mais qu’est qu’il y a de plus vrai que ça, l’amour, l’amitié, le partage, la communication ?
– Rien, tu as raison.
– Mais alors pourquoi personne ne se parle ? Pourquoi on accorde de l’importance à autre chose qu’aux gens ?
– Parce que les gens ne se sont pas encore rendu compte que le reste n’avait pas d’importance.
– Mais toi et moi on s’en est rendu compte non, alors pourquoi pas les autres ?
– Ça commence, ça commence, ne t’inquiètes pas !
– J’espère...
– Moi j’y crois ! Et je suis très heureux qu’une jeune fille de ton âge pense la même chose que moi, ça prouve que les gens évoluent, les cerveaux se mettent en marche !
– Alors faisons de notre mieux pour répandre l’amour autour de nous !
– Exactement ! Je peux te prendre dans mes bras pour célébrer ça ?
– Allons-y ! »
Et hop, une grosse étreinte, mais rien de sexuel, juste un sincère échange d’espoir. L’espoir qu’un jour les gens se croiseront en se souriant. Et me voilà reparti vers mon meilleur ami, arborant un sourire radieux aux lèvres et en criant « on y croit ! », le briquet dans la main.
Je ne sais rien de cet homme, ni son prénom, ni son âge et encore moins sa profession, mais je sais qu’on a partagé quelque chose ce soir : de la joie et encore plus ; de l’espoir.
0

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème