Psychose !

il y a
2 min
8
lectures
0

Pour le plaisir de partager avec vous mon inspiration du moment...  [+]

Il fait très beau aujourd'hui ! Une petite marche quotidienne lui permet de mieux supporter l'enfermement que ce virus lui impose depuis presque deux mois. Alors, il y va Gérard ! Il se lance ! Mais avant de gagner sa rue, juste derrière son portail, la prudence est de mise : Il se lave les mains avant de mettre son masque, puis change de chaussures (car il y a celles pour la rue, celles pour le jardin et celles pour l'intérieur de la maison). Il ferme la porte à clef ; Il parait que les cambriolages ont augmenté depuis le confinement...bon... Il a donc procédé à un soigneux lavage des mains, changé ses chaussures et a bien fermé la porte d'entrée. Il arrive à son portail et l'ouvre prudemment, avançant délicatement la tête pour pallier à l'arrivée d'un jogger essoufflé qui lui balancerait ses "gouttelettes" ou postillons au passage (Pires ennemis du moment ! si, si...) Personne, le champ est libre. Il se précipite dans la rue et fais quelques pas avant de se rendre compte qu'il a oublié la fameuse attestation.

"Oh non ! " se dit-il. "Je ne vais quand même pas tout recommencer !" Tant pis. Il se risque sachant qu'il n'y a pas trop de contrôles dans son quartier. De toute façon, il va quand même respecter l'heure qui lui est accordée à la minute près. Le voilà donc parti pour la seule sortie autorisée par les autorités, ce qui doit faire de cette escapade, un grand moment de détente et de décontraction pour tout un chacun. Sauf que...

Gérard marche lentement dans sa rue afin de savourer l'instant. Soudain, au loin, il aperçoit deux couples discutant au milieu de la route tout en respectant la distance d'un mètre, ce qui l'empêche de passer entre eux ou derrière eux. Il stoppe donc sa marche et attend que les autres le voient pour le laisser passer sans "risques". Tout à coup, derrière lui, un bruit : Horreur ! Un jogger. Le cerveau de Gérard réagit au quart de tour ! Que faire ? Avancer ? Il va se retrouver coincé entre quatre personnes "bavassantes". Faire demi-tour ? Le jogger s'approche dangereusement et ne semble pas avoir envie de changer sa trajectoire. Gérard a l'impression que les battements de son cœur se sont mis au rythme des pas du coureur qui approche, vite, très vite même ! Et les autres bavards qui continuent à discuter sans se douter de ce qui se passe ! Tandis que le sportif se rapproche de lui dangereusement, Gérard aperçoit la bouche de l'homme, béante et haletante, laquelle de loin semble crachoter des jets de postillons assassins !

Rapidement, il se retourne face au fossé tout en faisant comme s'il admirait les fleurs qui ont poussé plus vite cette année. L'humain enfermé, la planète se détend et les floraisons sont en avance.

Gérard perçoit des tensions douloureuses dans son dos, effrayé à l'idée que quelques unes des gouttelettes buccales invisibles mais tenaces parait-il, viennent se poser quelque part sur lui, ses cheveux, ses vêtements. Le sportif doit être tout près de lui à présent. Gérard respire fort, attend, espérant que l'autre passe. Vite.

Soudain, réalisant que le jogger aurait dû le doubler depuis longtemps, il prend conscience du silence qui l'entoure et le corps tremblant, ose enfin se retourner. Personne. Il vérifie à droite pour s'apercevoir que les couples qui discutaient ne sont plus là eux non plus. La rue est déserte. En contemplant l'endroit d'où le jogger aurait dû arriver, il aperçoit la petite impasse qu'il connait bien, mais dont il a oublié l'existence l'espace de cet instant de terreur. Le coureur a dû tourner là, prudent ou parce qu'ayant choisi ce parcours pour sa course. Les autres bavards ont tout simplement continué leurs promenades. Gérard les aperçoit au loin tandis qu'épuisé nerveusement, il décide finalement de regagner sa maison à quelques mètres de là.

Sans regret. De toute façon, pas question pour lui de rater les infos.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Dominique Coste
Dominique Coste · il y a
BON !! C'ETAIT DE L'HUMOUR, ET C'EST COMME CA QU'IL FAUT LE VOIR !!!!!! MERCI POUR VOTRE PASSAGE !!