Promontoire

il y a
1 min
5
lectures
0
Se mettre en danger, sans essayer de se rattraper, vivre jusque dans la plus infime poussière, frôler la mort et regarder d'un air hautain la vie. Laisser le vent courir, glisser, tomber sur notre visage. Toujours se relever. Être aveugle pendant une seconde et se lancer dans la courbe, prises de risques et adrénaline.
Vivre, comme une promesse.
Vivre, comme une nouvelle intensité.

- A trois, on saute !

Du haut d'un grand promontoire se dresse quatre ombres qui semblent se faufiler à travers les arbres. Quatre petits enfants dans les bras et dans les jambes, mais dans la tête ils ont tous moins de vingt-ans. Quatre petits coeurs tout froids qui se serrent dans un brouhaha de sentiments mêlés à de l'excitation.
Sauter ou ne pas sauter.
En bas, les flots semblent les narguer. Ils tanguent selon l'envie du vent, et viennent de temps à autre s'écraser contre un rocher, embrasser la plage, épouser les nuages.
Ce n'est pas la peur qui les freines, mais la surprise. L'espace est infini autour d'eux, des millions de particules de poussières et d'atomes qui se mêlent à leur respiration saccadée.

- Un, deux, trois !

Ils sautent comme des anges brisant la lois de la gravité. Un quart de seconde d'adrénaline, certains crient, d'autres gardent la bouche fermée, mais tous partagent ce même sentiment. La fierté.

Quand ils réapparaissent à la surface, crevant la mer comme une bulle de savon, leurs cheveux s'étalent devant leurs yeux comme des algues, leurs joues sont rouges d'efforts et leurs yeux pétillent d'étoiles.

- Alors, tu m'as vu ?
- Pas mal, on recommence ?

Vautrés les uns contre les autres, les enfants de la liberté.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !