promenons nous dans les bois (ame sensible s'abstenir)

il y a
1 min
3
lectures
0
La ou mere grand fatigué et lasse,
ma petite fille disait celle ci
-vas me querir du miel et des gallette à la creme de beurre.
la jolie petite qui n'etait plus une enfant partit vers les terres sauvage,
son scooter electrik dernière generation, elle ne mit que peu de trajets vers les landes brumeuse ou tonnerres et eclair semblait tour a tour decimé les cieux.
Arppentant les cimes et les arbres. elle ne vit pas l'etrange creature lupine derriere ces talons cherchant des yeux la douce adolescente du regard pour ne faire d'elle q'une bouché.
La nuit tombante a vue d'oeil nina la jolie chaperonne au teint blafard comme la lune, arretant ces phares quand une main hirsute posa avec force sa grosse patte velu sur sa bouche délicate. nina toujours dans les mailles du vicieux mechant loup s'approchant hativement de la taniere du gros loup, avait d'etre devoré.
-ne me manger pas mr loup criait nina
-te manger moi ricana gros loup je ne mange pas de ca
-que voulez vous alors
Malheureusement la petite n'obtient jamais de reponse
le loup la jetta par terre dechira ces vetements, et sortit un baillon de sa poche et ficella la povre pettiote, qui sous l'effet de la fraicheur de la grotte se mit a grelotter, tremblant de tout ces menbres.
Mr wolf devisagea d'un air lubrique la jeune femme ainsi devetu de tout habit, fit dresser son mebre viril qui grossissait et fit craquer son pantalon, le loup posa son ces griffes hirsutes sur les cuisses fine du chaperon afin d'obtenir une bonne prise, et l'empala d'un coup sec sur sa queue, ecore et encore les cris de la jouvencelle se fit fort resonant tels des echos a sa propre douleurs larmoyante. Puis les cris cesserent ne restant que les gemissement du loup emplit de bestialité parcourant la caverne. la retournant pour la prendre par derriere, la verge de la bete dechirant l'anus de la jeune fille, la tirant par les cheveux afin d'obtenir une meilleur position et une meilleur penetration, les assault continuérent jusqu'au petit matin, et jusqu'a tard dans la nuit, quand enfin il eut termine il devarsa en elle une liqueur blanchatre froide est spongieuse. avant de saisir sa tete et de la dirigé vers ces levres, enfoncant sa queue tout au fond de sa gorge, presque au fond de sa glotte, il relacha son emprise sur elle, lui faisant signe de partir, et de retourner chez elle.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

L'intrigante exaltée

Gail

Madame de Froidmond n’était plus très loin d’entrer à la Cour. Tous les plans échafaudés allaient enfin porter leurs fruits. Il faut dire que son mariage avec le duc de Boulogne l’avait... [+]