Image de Black Jack

Black Jack

7 lectures

0

Vers huit heures du matin, ce jour-là à Hiroshima, la jeune fille leva les yeux vers le ciel déjà très bleu. C’est alors qu’elle remarqua un avion : pas un chasseur japonais, plutôt un bombardier américain qui laissait derrière lui des traînées blanches comme de fuligineux nuages.
On aurait dit qu’il écrivait quelque chose sur la grande toile azurée ; quelque chose qu’elle ne parvenait pas à comprendre mais qui la troublait néanmoins:
« Comme c’est beau. » Pensa-t’elle en rejoignant son école en bois de bambou et en papier de riz.


Jacques Lucchesi
0

Vous aimerez aussi !

Du même thème