Prendre la mer

il y a
2 min
68
lectures
15

Cela fait trente ans que je suis comptable. Trente ans que je compte. Je me suis dit qu'à cinquante ans il était temps de me mettre à écrire. J'attends vos réactions avec impatience et  [+]

Papa a pris la mer il y a douze jours, cinq heures et trente-six minutes. C'était un beau jour d'avril, il faisait soleil dans le port des Minimes. Nous étions tous là, maman, papy, mamie et moi. Et ses amis. Pour l'encourager. Il est parti dans la lumière, tout seul pour trois longs mois. Avec juste une assistance technique. Et la promesse qu'il m'appellera chaque soir.

Depuis j'attends papa. Chaque jour son absence est de plus en plus douloureuse. Chaque matin, sa place à table reste vide. Il me semble n'être bien que lorsqu'il m'appelle le soir avant que je ne me couche. Quelques minutes pour me dire la solitude de la traversée. Les vagues. Le trimaran qui répond bien ou pas tout à fait, c'est selon. Et puis aussi les dauphins qui le suivent. Les oiseaux. Ensuite, aller se coucher. Laisser passer les heures qui me séparent de lui. De son prochain coup de fil. Aller à l'école mais ne penser qu'à son bateau et à lui, si loin de moi.

Tout à l'heure, maman est rentrée. Avec sa tête des mauvais jours. Je lui ai dit "il te manque aussi Papa ?" et là, elle s'est mise à pleurer. Si elle m'avait juste répondu "oui, il me manque papa", cela m'aurait suffit. Mais qu'elle ne dise rien et je me suis dit qu'il se passait quelque chose. Comme une prémonition. Ne rien lui demander. Retarder le moment encore un peu. La laisser reprendre un visage normal. Se dire que c'était juste une petite baisse de moral. Ne pas écouter cette boule au fond de mon ventre. Ne rien dire. Ne rien demander. Espérer qu'elle ne parle pas.

Elle a juste dit "papa ne t'appellera pas ce soir" et j'ai eu envie de lui demander de se taire. Je n'étais pas prête moi à entendre la suite. Mais elle avait commencé. Il fallait finir. Dire le bateau évanoui des écrans de contrôle. Dire que l'on allait partir à sa recherche. Qu'un trimaran, ça ne disparaît pas. Mais que l'océan est immense, que cela peut prendre du temps. Se mettre à table. Ne pas manger. Espérer un coup de téléphone. Se coucher. Ne pas dormir. Attendre. Espérer qu'au matin... Aller à l'école mais ne plus être là.

Maman a pris l'avion. Je suis restée avec tata. Et papy, et mamie. Quatre personnes avec leur tête des mauvais jours. Ne même pas faire semblant. L'angoisse nous ronge. Le bateau de papa reste introuvable. Se précipiter sur le téléphone à chaque sonnerie. La déception immédiate qui donne envie de raccrocher. Les larmes dans mon oreiller la nuit.

La mer a pris papa. C'était il y a huit ans, quatorze jours, dix heures et huit minutes. Tout à l'heure, je partirai. A bord de Fleur de Lotus. Mon trimaran. Depuis le port des Minimes. Je referai la route. Pour lui. Sur le quai, il y aura papy et mamie, et tata Sylvie. Maman ne sera pas là, elle n'est pas d'accord pour que je parte. Depuis des mois, nous accumulons les bagarres. Depuis des années, nous ne nous parlons plus. Comme si une partie d'elle n'était jamais revenue de là-bas. Au large du Cap Horn.

Dans quelques jours, papa, je serai là. Prêt de toi. A toucher tes étoiles.
15

Un petit mot pour l'auteur ? 35 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Un texte émouvant . Faire le même chemin pour peut-être revivre une ultime fois une belle aventure avec celui qui jamais n'est revenu .
Je vais depuis de nombreuses années sur l'ile de Ré , et j'ai pu l'an dernier apercevoir des dauphins . Une beauté inattendue .

Image de Hortense Remington
Hortense Remington · il y a
Des frissons partout Léna !
Image de Léna
Léna · il y a
Ce sont les vents des 40èmes rugissants, Hortense. Merci.
Image de Saint Sorlin
Saint Sorlin · il y a
Le port des minimes et une de mes promenades tout ces bateaux alignés et l'aventure au bout de la jetée. Espérance !
Image de Léna
Léna · il y a
La mer attire, la mer m'attire. Elle engloutit aussi. Merci beaucoup Saint Sorlin.
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
C'est pas l'homme qui prend la mer... (air connu). J'ai l'air de plaisanter, mais c'est un texte touchant et bien écrit !
Image de Léna
Léna · il y a
Assez bizarrement, c'est souvent la musique qui est le départ de mon imagination. Et puis on peut dire des choses gentilles en plaisantant.. Merci à vous. Que ce soit bien écrit est le plus beau des compliments. J'ai un peu de doutes là dessus.
Image de M BLOT
M BLOT · il y a
Très belle histoire qui est très bien écrite avec tous les sentiments que l'on peu éprouver du manque d'une personne
Combattre le manque en allant le chercher !
Merci à vous

Image de Léna
Léna · il y a
Surtout merci à vous pour tous ces compliments. Je suis très touchée. Merci.
Image de M BLOT
M BLOT · il y a
Encore
Merci à vous

Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Voyage vers l ' infini
Image de Léna
Léna · il y a
L'éternité....
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
C'est beau...ça m'a vraiment touchée..
Image de Léna
Léna · il y a
Merci beaucoup Brocéliande...
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Beau récit...
Image de Léna
Léna · il y a
Merci beaucoup Randolph
Image de Alphonse Dumoulin
Alphonse Dumoulin · il y a
Faut vraiment être Rochelais pour qualifier le terrain vague maritime de Minimes. Mais bon. L'an dernier, j'ai mis trois heures à y arriver et le double pour en sortir. Sauf que je me suis contenté d'aller pique niquer au pied de Fort Boyard, de longer l'île jusqu'au Phare du Baleineau puis de rentrer sagement passer la nuit dans le port de plaisance. Le reste de l'année, je joue dans ma baignoire. C'est pas mal non plus.
Image de Léna
Léna · il y a
Je ne suis pas Rochelaise du tout, je suis une fille de l' Est...Alors, la mer, l' Atlantique, c'est mon Eldorado. Et puis en face il y a l'île de Ré.
Image de Alphonse Dumoulin
Alphonse Dumoulin · il y a
Comme si je le savais pas ! Depuis le temps que chaque été j'arpente la cote entre Trousse Chemise et le Phare des Baleines. Alors, inutile de faire ta Fier !
Image de Léna
Léna · il y a
Rendez-vous sur la plage des Conches alors....
Image de Coccinelle
Coccinelle · il y a
Tu as essayé le bassin d'arcachon ?!!
Image de Alphonse Dumoulin
Alphonse Dumoulin · il y a
A part grimer sur la dune et tenter d'apercevoir l'Amérique, je ne vois pas ce qu'elle pourrait y faire.
Image de Coccinelle
Coccinelle · il y a
Venir me dire bonjour
Image de Léna
Léna · il y a
Je ne passerais pas près du bassin sans venir te dire bonjour....
Image de Coccinelle
Coccinelle · il y a
Viens mais sans Alphonse ! Mdr!
Image de Alphonse Dumoulin
Alphonse Dumoulin · il y a
Dommage. J'avais une histoire pour toi. Vraie en plus.
Image de Léna
Léna · il y a
ça, c'est petit. Nous voilà frustrées....
Image de Alphonse Dumoulin
Alphonse Dumoulin · il y a
Bon. J'ai jamais su dire non ... soupir ... La preuve : "La coccinelle d'Arcachon".
Image de Léna
Léna · il y a
Promis, il va nous rendre chèvres !!
Image de Alphonse Dumoulin
Alphonse Dumoulin · il y a
Mes talents de magicien ne vont pas jusque là. Mais merci quand même.
Image de Léna
Léna · il y a
Avec vous, il faut se méfier....
Image de Marsile Rincedalle
Marsile Rincedalle · il y a
L'impossibilité de faire son deuil est la plus cruelle des souffrances. Très beau récit.
Image de Léna
Léna · il y a
Merci beaucoup. Cela me touche beaucoup que vous vous soyez arrêté ici.