2
min

Pousse toi mais pousse toi donc

87 lectures

6

Deux belles remontaient les boulevards , l'une, rousse flamboyante, l 'autre , longue , très longue chevelure d' un blanc immaculé.
Elles portaient l 'une, de gros paquets , l 'autre , une large palette de couleurs .
Elles marchaient d'un pas alerte , tout en tentant de ne pas se distancer, mais leurs épaules , sans cesse se heurtaient.
Leur conversation animée se faisait se retourner les passants, j 'accélérai le pas pour saisir ce qui semblait les opposer.

"Enfin !!!...nous sommes arrivées au mois d 'octobre et vous êtes toujours là !!!"
"Hé bien je ne fais qu 'arriver...moi!...tu pourrai me laisser m 'installer tout de même !!!....mais...je ne peux pas ! Ce n 'est pas de ma faute!!!.".

" regarde...comme je suis chargée , j 'ai une saison très importante , qui m 'attends!".

"Écoute !...je ne puis faire plus vite , il ne part pas...moi aussi je suis très chargée !...regarde!!!".

La rousse flamboyante présenta sa palette de couleurs , où, n 'apparaissaient que deux teintes!.

" Tu te rends compte !....non mais....c 'est un cauchemar...tu n 'as que deux couleurs , arrivée, à cette deuxième quinzaine qui s 'annonce!".

"Hé bien oui !....tu le vois par toi même , je n 'ai encore que deux couleurs très franches, du vert foncé et du vert tendre!".

" Tu te moque de moi !...où sont tes couleurs habituelles?".

"Pas moyen de les installer avec lui...qui ne tiens pas à me céder la place....il me manque tous les ocres...les roux...les blonds....les jaunes mouchetés....les cuivrés.... Les rouges vifs pour les vignes vierges viennent juste d arriver!!!!...ce n 'est pas de ma faute si l été indien me tient à distance!!!".

" Hé bien moi je croule sous le poids de mes paquets....de mes frimas figure toi!!!!".

J'accusai le coup, les saisons se chamaillaient entr' elles , l 'une , devait déguerpir pour laisser place à l 'autre , mais l 'été ne l 'entendait pas de cette oreille.

L été indien c 'était donc lui le sujet de leurs chamailleries aux deux très belles femmes.

"Je te préviens !....je me fiche que tes deux couleurs soient encore accrochées à tes arbres , tes bosquets, tes bois , demain matin je lance l 'offensive avec mes gelées blanches et, mes nappes de brouillard!!!.....compris?".

La rousse reculait d 'un pas , suppliant , sa compagne à la longue chevelure blanche.

" ho, je t 'en prie...laisse moi d 'abord installer mes ocres...s'il te plait!".

"Tu installe tes ocres...mais moi... je lance mes gelées blanches , je ne peux moi...être en retard comme vous deux...j 'ai une saison importante à installer....et la neige est commandée en temps et en heure , je ne fais pas comme l 'été indien moi !!!...du rallonge tapis!".

" Bon d 'accord lance juste tes gelées blanches...alors je ferai avec la température ambiante je m 'adapterai ".

" Oui...adapte toi...car le dernier délai arrive à grand pas , la neige doit recouvrir tous les massifs, les pics, les plaines et , je ne souffrirai plus que tu empiète encore longtemps sur mes plates bandes!!!".

Sur ce , la belle dame, a la longue chevelure blanche , souffla très fort , au visage de la rousse flamboyante une bise qui lui gela le visage.
6

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Samia.mbodong
Samia.mbodong · il y a
Ce petit texte est vraiment très mignon. Avoir personnifié les saisons en deux belles femmes qui se disputent à cause du « dérèglement climatique » est vraiment une excellente idée.
 
Merci et bravo j’aime
Samia.

Image de Bernadette Lefebvre
Bernadette Lefebvre · il y a
Merci beaucoup Samia ca m est venu d un coup comme cela l idée mais le dérèglement lui est une chose à surveiller de près trop de drames maintenant
Image de RAC
RAC · il y a
Quelle jolie palette colorée et animée, bravo ! A bientôt chez vous ou chez moi...
Image de Bernadette Lefebvre
Bernadette Lefebvre · il y a
Merci c est gentil rac je vais vous lire à mon tour
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un grand bravo pour cette histoire originale sur les saisons, Bernadette !
Grâce à vos votes, “ Sombraville” est en Finale ! Une invitation à confirmer
votre soutien si vous l’aimez toujours ! Merci d’avance et bonne journée !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/sombraville

Image de Bernadette Lefebvre
Bernadette Lefebvre · il y a
Ha je vous attendais cher ami contente de vous savoir en finale à très vite pour le vote
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Hihihi ma chère, merci d'avance et à bientôt !
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Une météo fort originale ...
Et pour rester dans le ton, je te propose mon "Jour de pluie" ... https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/jour-de-pluie-13

Image de Bernadette Lefebvre
Bernadette Lefebvre · il y a
J attrapé mon parapluie tout neuf et très large pour enfin être protégée de toutes ces intempéries merci miraje de ta lecture
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
La valse hésitation des saisons que nous connaissons en ce moment est très joliment mise en mots Bernadette. Votre histoire est très originale.
Image de Bernadette Lefebvre
Bernadette Lefebvre · il y a
Merci infiniment claire
Image de jc jr
jc jr · il y a
J'ai beaucoup aimé l'idée de ces saisons, qui dialoguent en se chamaillant.Mais ce n'est pas encore le temps de la bise. Viendriez-vous me découvrir ?...
Image de Bernadette Lefebvre
Bernadette Lefebvre · il y a
Hahaha je vois qu il y a encore les âmes d enfants comme moi qui imaginent tant de choses des qu elle mettent le nez dehors merci beaucoup de votre appréciation jc jr et c est avec joie que je viens de suite vous découvrir

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Le roi repousse de son front une mèche grisonnante et redresse le dos. Après la longue ascension de l’escalier du donjon, il vient enfin d’atteindre la terrasse. Il se sent las. Devant ses ...