2
min

Pousse toi de là.

Image de Didierpiclori

Didierpiclori

24 lectures

4

Pousse toi de là.

Arrête de me dévisager comme ça, tu ne fais pas le poids ! Tu t’es vue ? qu’est-ce que tu crois ? Tu n’as aucune chance ! Face à moi, tu ne fais pas le poids, je te le répète ! t’as vu ta ligne ? Tu es rachitique, tu fais peine à voir. Comment peux-tu espérer séduire ? Comment peux-tu espérer te rendre utile, être efficace ? Tu manques d’énergie ! Tu n’as pas entendu parler de la mondialisation ? Aujourd’hui, si tu n’es pas compétitive, on te met immédiatement au rebut. Basta ! Y a plus rien à voir ! Et aucune chance qu’on te reprenne pour t’employer à nouveau. Qui voudra de toi ? Personne ! Quand c’est fini, c’est fini !

Je sais ce que tu vas me dire. Je n’ai pas une taille mannequin. Et alors ? Ma taille en forme de poire est loin de déplaire ! Tout au contraire ! c’est une forme qui est très appréciée et adaptée à mon job. Et ce qui compte, c’est que, moi, contrairement à toi, je suis efficace ! Mon rayonnement, personne ne le conteste. Il est indéniable.

Et tu prétends être une lumière ? Tu rêves ! C’est un jugement subjectif ! Qui peut croire à tes arguments ? Tu ne peux convaincre que les personnes crédules.
Tu veux que nous nous comparions ? Alors parlons de mon âge. Je suis jeune, moi, contrairement à toi. Toi, tu es d’un autre âge. Et honnêtement, tu ne vivras pas vieux. Tu ne finiras pas l’année. Alors que moi, j’ai une espérance de vie qui n’a pas de comparaison. C’est pas pour rien qu’on t’a mise à la retraite ! Au mieux, tu ne peux plus que servir de décoration. Peu importe comment on t’habille. On aura beau faire tous les efforts du monde, on arrivera au même résultat ! Alors que moi, un rien me met en valeur. Je dirai même plus, c’est moi qui embellis ce qui me vêtit.
Je dis cela en toute simplicité. Avec un maximum d’humilité et de compassion.

Je te sens dépitée. Je consens que je sois très sévère, mais il faut se rendre à l’évidence, tu es out ! Hors-jeu !
Regarde la portée de mon rayonnement. Toutes les personnes dans cette pièce n’ont d’yeux que pour moi. Pour rien au monde elles me vireraient pour me remplacer par toi. Mais rassure-toi ! Dans les grandes occasions, tu as toujours ta place. C’est même les seuls moments où on fait appel à tes services. Faute de mieux, il faut que tu t’en contentes !

Eh oui, la vie est dure ! c’est ça le conflit de générations.
Mais que se passe-t-il ? Je sens une main malsaine en train de me tripoter ! De quel droit cet individu se permet-il de me toucher ?
Non ! Ce n’est pas vrai ! Il me dévisse ! Il me dévisse alors que je ne lui ai rien fait. Il n’a pas vu que je fonctionne toujours ? Pourquoi moi ? Pourquoi maintenant ? Qu’il s’en prenne plutôt à cette autre idiote là ! Celle qui est maigrelette, la bougie qui n’a fait que de me narguer sans cesse. C’est elle qu’il devrait enlever et pas moi ? Moi je suis moderne, la bougie c’est le passé, une époque antédiluvienne. Que me reproche-t-il ? Je n’éclaire pas assez ? Jusqu’à présent personne ne m’a fait grief d’un quelconque reproche. Je suis victime d’une injustice ! Il continue à me dévisser. Je me sens faible, de plus en plus faible. Une envie de dormir irrésistible. Et voilà, il me pose sans précaution sur le bord de la cheminée. Quelle honte ! Au pied du chandelier. L’humiliation suprême. Posée ici en toute indécence. Et comment va-t-il faire pour éclairer la pièce maintenant ? Y a-t-il pensé ? Que vois-je ? Il me remplace par une autre ampoule ! Mais qu’a-t-elle de plus que moi ? Quoi ? Hein ? Une ampoule nouvelle génération ?!? Mais pour quoi faire ? Elle est économe en énergie et elle éclaire plus ! Foutaise ! Ils le regretteront ! Je suis victime d’un crime ! La douleur me saisit en plein cœur. Une injustice sans nom. À moins que...ce ne soit la modernité...la marche inéluctable de la modernisation. Rien ne sert de lutter, c’est la roue qui tourne, il faut savoir céder sa place.

Didier PICLORI.

Thèmes

Image de Très très courts
4

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,