Pourquoi moi?

il y a
4 min
206
lectures
51
Qualifié
Suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés? peut-être les deux. Cette pensée me taraude l'esprit sans cesse.
Qu'est-ce qui m'arrive ? Je ne perds pas la tête quand même ?

-Non, ne me touche pas, je veux pas que tu me touche, arrête stp, je t'en prie ne me touche pas. Je sais plus trop pourquoi je répète cette phrase sans arrêt.
- Annie, qu'est-ce qui t'arrive ? Pourquoi tu refuses mes caresses. Parle moi Annie !

- Annie, tu es là ? Annie!!
Mais ou suis-je? Mais Vous n'êtes pas Florian ? Pourquoi suis-je là ?

- Tu as eu une hallucination, Florian n'est pas là. Je suis Docteur Mathilde, tu es à l'hôpital psychiatrique, on veut seulement t'aider à aller mieux.

Je ne crois pas que j'hallucine, non non, ça me paraît trop réel. Mais pourquoi pense-t-ils tous que je suis malade? J'arrive pas à croire que mon petit ami me prend pour une folle, parce que je lui dis de ne pas me toucher, je le cri même, mais je ne suis pas dingue, si? Et ma famille qui devrait me soutenir pense que je raconte n'importe quoi, que tout est faux. Mais pourquoi moi mon Dieu. je suis attachée comme une prisonnière dans un lit, entre 4 mûrs, il n'y a rien! Je fixe le plafond, je sais pas ce qui m'arrive. Qu'est-ce qui m'est arrivée ?

- On veut juste t'aider Annie, que ressens tu?

C'est a cause de cette phrase, oui, ces mots. Oh non pourquoi ?

- Quel phrase Annie ?

J'entends cette voix dans ma tête.

- Quel voix? Tu entends quoi ?

- Je vais pas te faire de mal, tu n'as pas à avoir peur de moi ma chérie, je ne te veux pas de mal, on va juste s'amuser et passer du bon temps ensemble, rien que nous deux.

Cette voix me paraît familière, ai-je déjà entendu cette voix quelques part ? Je suis assise par terre et dans un coin, mes jambes serrées contre ma poitrine, je tremble, j'ai froid, et je vois rien dans cette obscurité accablante. J'entends des bruits de pas.

-Non, non ne vous approchez pas de moi, non non. J'ai peur. Svp pitié je veux ma maman.

Je sens son odeur, désagréable que je ne saurais décrire avec des mots, ses mains énormes posées sur moi.

- Ta maman ne viendra pas, mais je vais prendre soin de toi, t'inquiète pas dit-il en souriant.

Il enlève mes vêtements, ma robe de petite princesse, oh non.

- Non, arrêtez je vous en prie.

Je pleure, je lui demande de me lâcher mais il me serre encore plus fort par les bras.

-Non, pas ça, non svp ne me toucher pas monsieur svp pitié, j'ai mal.

Je crie, encore et encore mais c'est comme si aucune voix ne sort de mon tout petit corps.

- Qu'est-ce qui s'est passé ensuite Annie ? Tu te souviens de quoi?

Je sais plus Docteur, je ne me souviens plus.

- Cherche dans tes souvenirs Annie, cherche ! Tout à commencé comment ?

- Bébé j'ai envie qu'on le fasse aujourd'hui, ça fait déjà 3ans qu'on est ensemble et tu refuses qu'on aille plus loin que le bisous.
- Je sais Flo, j'en ai envie tu peux me croire mais
- Mais quoi ma chérie ?
- Ok je vais le faire, je veux qu'on fasse l'amour aujourd'hui. Et c'est comme ça qu'on a commencé à se caresser mutuellement.
- Depuis le temps que j'attends ce moment, tu es enfin mienne.
- Oui Flo je le suis, embrasse-moi! De partout

Tout était parfait, le mouvement de ses lèvres sur mon corps, je sentais son amour et son affection à travers chacun de ses baisers. Il enlève mes vêtements tout en m'embrassant langoureusement jusqu'à ce moment où il prononce cette phrase...

- Continue Annie, tu te débrouilles bien. Raconte moi la suite Quelle phrase ?

- Je vais te déguster ma chérie...

- Annie, Annie t'es avec moi, Annie parle moi stp, qu'est-ce qui s'est passé ensuite ?

-Non, me touchez pas svp, non non, ne vous approchez pas de moi.

Il me touche avec ses grosses mains, il est répugnant, il me caresse le corps, mon corps innocent et pur. Il me touche les fesses en souriant bêtement. Je pleure, je tremble de peur et j'ai froid. Je pleure en le suppliant encore et encore mais en vain.

- Non je vous en supplie pitié ne faites pas ça.

- Tes souvenirs reviennent Annie, cherche encore, trouve le reste du puzzle !

Il continue de me peloter le corps, il me touche l'entre jambe, j'essaie de m'éloigner mais il me maintient fermement contre le mur.

- Svp non, vous me faites mal, arrêtez non, svp, à l'aide, maman, où es tu, ohhh non.

Je pleure de plus en plus, des larmes déversent de mes yeux tel un torrent, je serre les poings pour compenser la douleur que m'inflige sa main autour de mon petit bras droit alors que l'autre main me touche les parties. Il me prend par la hanche avec ses deux mains, et me jette sur un lit, j'éternue à cause du lit tout poussiéreux.

- Regarde toi, tu es mûre humm...

Cette voix grave et effrayante, il sourit bêtement, je sens un bonheur dans sa voix. Et moi je me tortille dans tout les sens sur le lit, j'essaie de m'échapper de son emprise, mais rien y fait, je suis impuissante. Suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés ? Ou peut-être que je suis en train de rêvé ? Un rêve d'où il faut tout de suite que je m'extirpe. Oh non, je tombe du lit, il me tire par les cheveux, j'ai mal, j'arrête pas de pleurer.

- Non, svp vous me faites mal, svp
- Arrête de faire ta gamine tu veux ? Je vais te déguster..
- Non, non, non, non, svp, svp pitié non non...

- Annie respire, doucement, respire profondément, voilà comme ça ! Tu es avec moi, tu ne crains rien.

Mon innocence, ma pureté, ma joie, mon enfance m'a été arraché a ce moment là. Cette fameuse phrase à fait re surgir tout ça, mais y a quoi d'autre caché en moi? Comment ai-je pu tout oublié ? J'avais peur des hommes, peur de leurs mains, peur de leurs emprises, mais qui en était la cause ? Cette voix si familière était celle de qui? Tout est parti de ce 22 décembre, de cette soirée de mon 6eme anniversaire. Rien n'était plus pareil après ça.
51

Un petit mot pour l'auteur ? 23 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Eric diokel Ngom
Eric diokel Ngom · il y a
Persévérance Un plaisir de découvrir ta page riche et intéressante J'ai bcp aimé.un texte original et bien structuré. Merci de le soutenir https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/au-commencement-etait-lamour-2
Image de Brandon Ngniaouo
Brandon Ngniaouo · il y a
Une belle plume. J'ai adoré vous lire, votre style est tout captivant. Bravo à vous, et bonne continuation. Vous-avez toutes mes 3 voix.

Je vous invite à découvrir mon texte en compétition pour le prix des jeunes auteurs, et à me soutenir avec vos voix, si jamais il vous plaît.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-chose-11
J'adorerais également lire vos commentaires avisés qui m'aideront à me parfaire.

Image de Fodé Camara
Fodé Camara · il y a
Bravo Jordy ! Un texte bien savourant. Vous avez mes 5 voix.
Je vous invite à découvrir le mien et le soutenir si vous avez le temps 👇👇
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lerrance-spirituelle-1

Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
De bonnes idées mais le sujet est difficile. Continuez !
Image de Adline Belizaire
Adline Belizaire · il y a
Félicitations Cruff je te souhaite du succès
Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Beau texte Jordy. Vous avez mes voix. Votez aussi pour mon texte https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/homme-tas-le-bonjour-dalfred
Image de Vilme Fritzno
Vilme Fritzno · il y a
Buenas suerte
Image de Kyki Joseph
Kyki Joseph · il y a
Bonne chance frangin
Image de Boutzaza Toutan
Boutzaza Toutan · il y a
bonne chance,et bonne continuter mec.
Image de Kerlande Orélus
Kerlande Orélus · il y a
Succès ,bon travail