3
min

Pour transmettre la vie ...

Image de Mia ATSYL

Mia ATSYL

398 lectures

32

Les journées commencèrent à être plus courte. C'était le signe que la fin de l'été approchait. Cela signifiait qu'il était temps de quitter la mer pour Aqua et de rejoindre les fosses de sa rivière natale. La couleur argentée de ce saumon atlantique avait déjà commencé à s'assombrir. Aqua pouvait donc débuté son voyage. Durant 2 ans, il avait vécu dans dans ce vaste océan qu'il allait à présent quitter pour rejoindre les eaux douces.
Durant le trajet, il se remémora le jour où il était sorti de son œuf. Il se rappela les conditions difficiles dans lesquels il avait dû vivre durant plusieurs mois. A la sorti de sa coque translucide, l’alvin avait été obligé de rester cacher dans les galets de sa frayère afin de ne pas être emporté par le courant. Il s'était alors nourrit grâce à sa poche ventrale. Quelques mois plus tard, il s'était transformé en un tacon pouvant alors sortir de sa frayère. Il avait alors appris a capturé des invertébrés pour se nourrir. Jusqu'au jour où il se sentit près pour rejoindre l'eau salé. Il descendit alors rapidement la rivière. A la fin de son périple, il découvrit un vaste océan qui devint son lieu d'habitat. La nourriture se faisant moins rare que dans la rivière, Aqua grossit rapidement.
Lorsque Aqua sorti de ses souvenirs, il se trouvait en compagnie d'un grand nombre d'autres saumons. Son instinct l'avait guidé aux fosses de sa rivière natale. Aqua était si heureux d'avoir parvenu à venir jusqu'ici qu'il bouscula un poisson qui semblait plus âgé. Celui-ci lui dit alors « Calme-toi petit, le plus dur est à venir. » puis il s'éloigna. Aqua se sentit obligé de croire ce dernier car il semblait avoir déjà vécu se voyage.

Mi-octobre, Aqua débuta son jeun. Il était l'heure du départ pour rejoindre les frayères. Son corps s'était préparé durant les derniers mois à cette aventure. En effet, le voyage se faisait à contre-courant. Il fallait de la force à Aqua pour pouvoir remonter jusqu'à la zone de reproduction.
Très vite, les traces des humains apparurent. Des tas d'objets en plastiques ou en verre jonchaient au fond de la rivière. A la surface, on trouvait quelques sacs que Aqua prenait pour des méduses. Il se demandait ce qui avait pu se passer dans ce lieu si chaotique. En remontant à la surface il vit que les berges étaient encore plus sales que la rivière. En continuant son chemin il se trouva dans une zone moins pollué mais il trouvait encore quelques objets inhabituels.
Cela faisait déjà une semaine que Aqua avait débuté son périple. Ses forces avaient diminués, mais il était suffisamment athlétique pour continuer.
Subitement, il se trouva face à un mur immense. Il avait déjà entendu parlé de ces gros blocs qui empêchaient tous poissons de circuler librement. Il se souvint que les humains l’appelait « barrage ». Il n'existait aucun autre chemin pour remonter la rivière. Aqua se questionnait sur la manière de le passer. Il longea le mur dans un sens puis dans l'autre. Il n'avait aucune idée de comment le traverser. Soudain, il aperçu une petite ouverture de seulement deux mètres de large. Il décida de s'y aventurer. L'ouverture était une fois à droite, une fois à gauche. A force de zigzaguer, il retrouva enfin un espace d'une centaine de mètre de large. Il se retourna et se rendit compte qu'il avait passé le barrage à l'aide de cette « échelle à poissons » créé par les humains.
Aqua se sentait plus fort suite à cette épreuve qu'il venait de passer. Cependant, au fur et à mesure des jours et de son avancé, le courant était de plus en plus fort. Il savait qu'il arriverait bientôt et c'est ce qui l'encourageait à continuer son chemin.

Cela faisait quelques mois que Aqua avait quitté le large. Il était enfin parvenu à la destination dont il rêvait. Des tas d'autres poissons étaient déjà arrivés et jour après jour d'autres encore les rejoignaient. Aqua était très affaibli de ce long voyage. Il n'avait rien mangé depuis près de trois mois et avancer à contre-courant l'avait épuisé.
Aqua observait les autres saumons qui repartaient en direction de la mer. Autour de lui des millions d’œufs se trouvaient dans les frayères. Il contemplait ses petites perles briller à la lumière des faibles rayons du soleil. Il imagina tous les petits alvins qui en sortiraient au début du printemps. Immobile, ses paupières effacèrent petit à petit l'image de ces œufs jusqu'à ne laisser que du noir. Ses nageoires s'arrêtèrent de bouger. Et son cœur battant laissa petit à petit place au silence.
Aqua avait transmis la vie et permis à son espèce de vivre encore. Mais lui n'avait pas pu survivre à tous les efforts qu'il avait fourni ces derniers mois.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
32

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
A part quelques erreurs, tu fais prevue de beaucoup de talent et d'imagination ! Mon vote ! Une invitation à lire et soutenir “Ses lèvres rougissent” qui est en FINALE pour le Grand Prix Printemps 2018. Merci d’avance et bonne soirée!
·
Image de Mia ATSYL
Mia ATSYL · il y a
Merci, j’irai lire avec plaisir.
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Tu retraces de manière très imagée et crédible le voyage des saumons, nous faisant vivre ce périple à travers eux. Il faudra améliorer un peu l’orthographe qui souffre de pas mal de fautes d’étourderie, c’est en forgeant qu’on devient forgeron et tu as les qualités pour écrire de vraiment bons textes car tu possèdes déjà l’imagination et le sens de la narration. Mes voix à titre d’encouragement à continuer, bravo Mya !
·
Image de Mia ATSYL
Mia ATSYL · il y a
Merci. Je tacherai d'être plus vigilante sur ma relecture lors de mes prochaines publications.
·
Image de Renacé
Renacé · il y a
Ce texte est un bon article scientifique , sur le fond. Mais vous présentiez une page de littérature, il manque une phase de relecture méticuleuse.
·
Image de Mia ATSYL
Mia ATSYL · il y a
Je m'excuse pour les nombreuses fautes. A l'avenir, je me relirai davantage.
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Un texte documenté qui nous fait suivre la reproduction des saumons à travers les yeux et les sensations de l'animal. Dommage qu'il y ait autant de coquilles :( mais il est vrai qu'en temps limité, on n'a pas beaucoup de recul !
Bonne chance !

·
Image de Mia ATSYL
Mia ATSYL · il y a
Merci, je prendrai un temps de relecture plus long la prochaine fois.
·
Image de Man
Man · il y a
BRAVO !!
·
Image de Brune Hilde
Brune Hilde · il y a
Fallait juste y penser! Bravo Mya. Quelques fautes mais rien qui n ait gâché le plaisir de cette lecture et bravo pour ce sujet vraiment!
·
Image de Mia ATSYL
Mia ATSYL · il y a
Merci. Je m´excuse pour les fautes, je ne peux plus les corriger...
·