2
min

Pot de départ

Image de Rafmael

Rafmael

3 lectures

0

Aujourd’hui, c’est le jour des pots de départs. Dans cette boîte, on change de stagiaires tous les trois mois. D’ordinaire je suis là pour vous raconter ce que je vois sur les tournages des émissions et autres mais là on va changer un peu. Il est 17h30, il se fait soif. Les gens sont gentils ici, ils ont pensé à m’inviter. Bien que certaines personnes se demandent ce que je fous là. Tout le monde est presque arrivé pour fêter le départ de Virginie, ou Sophie non c’est bien Virginie, bref une stagiaire quoi. Champomy et Coca light coulent à flot. Ca vous étonne ? Pourquoi ? Vous pensiez qu’à la télé on carbure au schnaps et au vin blanc....Ok, j’avoue, quelques bouteilles se passent sous le manteau. Au début tout le monde se tient à carreau(x). Quelques groupes se forment, les cigarettes commencent à se consumer, on parle de plus en plus fort. Soudain je vois Sylvie et Antoine s’enfermer aux chiottes. Tiens !!! Elle doit être malade, ou lui. Franck s’approche de moi et me demande : « Tu la trouves comment toi Sylvie ? », « vulgaire » ça c’est moi. « Non je te dis ça parce qu’il paraît.... Non, rien, désolé, oublie. ». La musique commence à me bouffer les tympans, je m’aperçois que les bouteilles ont bien circulé depuis tout à l’heure, tout le monde est rosé. Ils ont tous l’air d’avoir passé l’après-midi à Rolland Garros. Moi ça me dit trop rien le Schnaps de 18 heures. Je me mets de plus en plus à l’écart. Bah ils sont ensemble eux ? Non je ne crois pas, elle est mariée. Oh, ça commence à se peloter un peu partout là. C’est ça le showbiz zzzz... Une envie pressante m’amène aux toilettes. J’ouvre la porte et là je ne sais pas comment je vais vous décrire ce que j’ai vu mais c’était assez flippant. Sylvie ne ressemblait plus trop à la Sylvie de tout à l’heure... (Ça c’est une fin choc) (Fin de la partie 1)

(Début de la partie 2)
....Ses mains sont couvertes de sang. Au début je vois seulement sa grosse chevelure blonde penchée sur Antoine lui masquant le haut du corps. Je demande si ça va, pas de réponse. Je fais donc un pas de plus dans la pièce. Je m’approche lentement, je ne sais pas si je vous l’ai dit mais le miroir est brisé. Je me penche sur Antoine et au même moment, Sylvie, enfin ce qu’il en restait se retourne. Ses yeux sont jaunes, son teint, livide. Vous vous attendez à ce que je vous parle de ses dents. Et bien non, ses dents paraissent normales, bon c’est vrai qu’elle a les dents longues Sylvie mais pas à ce niveau, non, des dents normales certes un peu jaunies par le tabac mais ça reste correct pour une fumeuse. Je lui demande si tout va bien (même si je vois bien que non) : « Ca va Sylvie ? », « rrrrrrrrrr », sympa sa réponse. Je l’ai toujours trouvé bizarre cette Sylvie. Et là j’aperçois enfin Antoine. Les yeux en moins. Bordel ! elle lui bouffe les yeux. Elle se sert du miroir brisé pour lui arracher les yeux et apparemment pour les manger. D’ou le sang sur les mains. Deux possibilités s’offrent à moi : venir en aide à Antoine, que je connais, mais sans plus ou sortir des chiottes et aller pisser ailleurs. Je sors donc tranquillement des toilettes. Je prends l’escalier et vais à l’étage en dessous. Une fois l’affaire conclu je remonte. Le pot n’est pas fini. Tout le monde a l’air bien fait. « Tu viens avec nous Harry, on va finir la soirée chez Marc ? » me demande Franck. « Bah il est que 20h en même temps la soirée commence » je lui dis. « fais pas chier le Porter ! » ça c’est mon nom, Je sais Harry Porter ça la fout mal. « Ok allons-y, par contre y’a votre collègue Sylvie qui est en train de gober les yeux d’Antoine ! ». Vous savez ce qu’il me répond ce con. « Tant que c’est que les yeux ! ».

Je pourrais vous raconter la suite de la soirée mais en réalité je ne me rappelle plus de rien.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,