1
min

Post-Bruxelles

Image de Corine LysOrlane

Corine LysOrlane

67 lectures

32

Que donne-t-on en échange de la terreur ?
Une résistance, des remontées d'acide, des combats.
Jamais une âme, jamais celle d'un peuple, nulle part.

La terreur SI un jour elle soumet, n'amène qu'à un aboutissement : la dissimulation. De tous les camps, elle sait fomenter, soulever les victimes de leur position, renverser les rôles, eux aussi le regard sur la minute et l'heure, un jour J.
Et on n'en finit pas.

Le monde est comme l'Histoire ou la Bible avec ses deux testaments : aussi cruel qu'aimant.
La mégalomanie se cache son propre suicide, le temps de s'étirer, jouissive, en ceux qu'elle manipule et lâche dans leur néant, qu'elle oublie aussitôt. Sous les chairs et le sang, elle croit se vêtir en reine. Il y a toujours des convertis à ses pièges qu'elle ajuste au terrain. Il n'y aura pas de reine, il n'y a aura pas de roi. Les dragons ont pour eux les forces de la peur flairée qui les fait tant rire, de la rage qu'ils sentent prête à mordre avec eux, du pouvoir des armes, ni plus, ni moins. Rien de surnaturel, rien de plus. Le très funeste moustachu des années 40 n'était pas moins malin que ceux d'aujourd'hui. Moins caché, il est vrai, mais outrancièrement survivant aux attaques, aux rebellions, l'exception pour qui "né sous une bonne étoile" signifiait indécemment quelque chose. Il ne "mérite" qu'on parle de lui que par ses victimes et les héros - parmi lesquels ceux qu'il a contraint à ne pas vivre leur jeunesse.
Qu'une Alliance ait un jour éradiqué cet écœurant suppôt d'une folie prédatrice et ce qui l'accompagnait n'a rien d'un hasard.

La haine boit toujours à la même source et profite de montagnes qu'elle dit éternelles sur nos futurs glacés. Les ennemis, elle les fabrique et souffle son haleine puante sur la lumière qui tremblote Et pourtant, tout le monde souffre des vacillements et des avenirs incertains. Si la clarté existe encore, c'est parce qu'il y a des parfums et des gens qui savent les répandre. Je crois plus en cela, en une Union répandue qu'en l'autosatisfaction que procurent les dégustations de croissants aux terrasses de café en guise de victoire (ce qui ne m'empêche pas d'adorer les croissants et les terrasses de café, attention je ne critique pas ! Ca me semble juste un peu léger en tant que symbole et impressionnera modérément sur le long terme).

Dieu bénisse la Belgique, les dentelles, Brel, les chats philosophes et le chocolat blanc d'Amélie Nothomb. Et tous les autres, désignés présents ou menacés, de toutes terres, de tous peuples. Nous venons du même ventre.























Ps : ce texte ne figure dans aucune compétition (c'est la moindre des choses).

Thèmes

Image de Très très courts
32

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Thyti
Thyti · il y a
Beau texte de tendresse et de vérités sur le présent et le passé.
·
Image de Corine LysOrlane
Corine LysOrlane · il y a
Je me garderais bien de dire que je détiens des vérités, mais en tout cas des opinions ancrées quand je les exprime. Merci.
·
Image de André Naudelin
André Naudelin · il y a
Lucide et idéaliste, c'est rare, je garde l'espoir aussi, je crois aux parfums.
·
Image de Corine LysOrlane
Corine LysOrlane · il y a
Merci André et tous mes encouragements sincères pour demeurer dans cet espoir, toi aussi dans ces belles fragrances.
·
Image de Lou Paulin
Lou Paulin · il y a
Je l'ai lu, on a tous apprécié le ton et le fond. +1
·
Image de Corine LysOrlane
Corine LysOrlane · il y a
C'est très gentil à vous tous. Je sais que c'est pensé.
·
Image de Tom
Tom · il y a
C'est bien dit et pas facile de trouver quoi dire
·
Image de Corine LysOrlane
Corine LysOrlane · il y a
Moi, je n'ai qu'une chose en réponse : merci.
·
Image de Didi
Didi · il y a
un beau style pour de tristes événements qui s'enfilent. Il y a de la bienveillance mais ça plaira peut être pas à tout le monde, les croissants. Il y a même une petite dose d'humour. Je ne sais pas si Dieu existe mais je vote.
·
Image de Corine LysOrlane
Corine LysOrlane · il y a
Merci, Didi. Marrant le "qui s'enfilent", C'est un verbe que j'utilise aussi, des fois, mais j'aurais dit, là, qui "s'enchaînent", ou "à la file". Non mais, reprenons notre sérieux. Mon but n'est pas de heurter, mais de dire ce que je pense honnêtement. Je crois que dès que l'on pose des mots sur des situations bien tristes, qu'il y ait 1, 2, ou x personnes à nous lire ou à nous écouter, on ne doit pas tricher, ou chercher à plaire. D'ailleurs je ne cherche jamais à plaire à tout prix ! Merci d'avoir aimé l'humour que j'ai essayé d'y mettre.
·
Image de Pauline
Pauline · il y a
Très beau texte, mais tu es bien généreuse avec le monde qui est plus cruel qu'aimant, non ?
·
Image de Corine LysOrlane
Corine LysOrlane · il y a
Il garde ses deux faces, tant qu'il a les deux, je préfère le voir ainsi. Pas toujours d'un bon oeil, je le reconnais. Il y a des jours où je rêve d'une planète qui n'existe pas :-) Je sais qu'on est nombreux à rêver.
·