2
min

Plus ombre que moi-même

Image de Malucio

Malucio

46 lectures

21

Assis au fond de ce cachot, me voilà plus endormi qu'éveillé, plus mort que vivant, plus ombre que moi-même.
J'ai été un héros, pourtant, à une époque pas si lointaine. Ou plutôt, j'ai failli l'être. Je parcourais les champs de bataille, fendais l'air et les carcasses de ma lame. Le fer noir virevoltait et mouchetait l'espace du sang des envahisseurs. J'étais reconnu, j'étais admiré. J'étais fort, j'étais déterminé. Je touchais du doigt l'apogée de mon existence, le paroxysme de ma gloire. Et comme tout ce qui a un jour approché mes mains, j'ai réduit ma consécration en charpie. J'aurais mieux fait de laisser un exploit m'emporter.
C'est ainsi. Pour naître, les légendes doivent mourir. C'est le trépas, qui rend immortel. À condition que notre renom pré-mortem brille de mille feux. Il faut partir, disparaître, baigné, noyé, dans un halo de lumière victorieux, si intense qu'il recouvre le monde de notre ombre. C'est la trace qu'on y laisse. Si l'on permet au temps de s'écouler, cette auréole faiblit, s'estompe, jusqu'à s'éteindre. L'horloge continue son tour de manège et le faste disparaît. Le triomphe n'est plus et, la lumière disparue, l'on ne projette plus rien.
On n'est alors pas tout à fait un fantôme. Il reste un nom, des histoires : les vestiges des prouesses passées. Tout ça est si facile à ternir. Un faux pas, rien qu'un, et c'est la fin. Dès lors, l'univers fait fi de vos hauts-faits et n'est plus subjugué que par vos maladresses. Pour échapper à la honte, aux jugements, pour fuir les regards, il ne reste plus que l'exil. L'érémitisime n'est pas une nécessité, il reste toujours l'un ou l'autre camarade fidèle pour tracer la route à nos côtés. Parfois, cependant, mieux vaut quitter ce monde seul mais la tête pleine de souvenirs brillants. Partir avec les restes de sa nimbe passée, c'est la porte ouverte aux nouvelles déceptions, c'est prendre le risque d'étouffer ces dernières étincelles.
Une trahison est si vite arrivée. En un instant, on se retrouve dans cette caverne. Du fond de mon antre, j'observe passer les ombres projetées aux travers des barreaux de ma cellule par de petites lampes. Difformes, imposantes, je contemple leur ballet, leurs allées et venues. Sont-ce celles de mes remplaçants, futurs mythes et recalés ? Ou leur contrepartie, monstruosités, légendes contraires et noires ?
Si je m'approchais, ne serait-ce qu'un peu, ces rayons de lumières me transperceraient-ils ? Ou mes pieds parviendraient-ils à diffuser une ombre fragile et vacillante ? Un feu éteint peut se raviver, si on lui donne du combustible. Ai-je seulement encore des braises ?
Je crois que je vais me relever. Qu'ai-je à perdre ? Le mérite d'antan ne m'intéresse guère plus. Je souhaite juste retrouver mon monde, mes frères, mes sœurs. Ma personne n'a que peu d'importance, mon ego n'a plus sa place, je n'ai que le désir simple de participer au triomphe final de mes pairs. Je n'ai pas besoin de grandeur, ma volonté se contentera à présent d'être l'une des lumières qui projettent l'ombre de nouveaux héros.
Laissez-moi prendre part au brasier commun, dresser les nouveaux étendards victorieux, consumez mes cendres de légende.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très courts
21

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Très original. J'aurais aimé que le texte continue, car l'accroche est excellente...
L'écriture est fluide, et dynamique, voire grandiloquente ... Excellent

·
Image de Malucio
Malucio · il y a
Merci beaucoup, votre commentaire me va droit au coeur !
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle plume pour cette histoire pleine de mystère ! Mes voix ! Une invitation à
venir découvrir Sombraville qui est également en lice pour le Prix Imaginarius 2018.
Merci davance et bonne journée !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/sombraville

·
Image de Malucio
Malucio · il y a
Merci ! J'ai déjà lu votre texte, très intéressant et mystérieux également !
Bonne soirée ! :)

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Merci beaucoup, Malucio, mais vos votes n’ont pas été pris en compte. Il faudra peut-être essayer de nouveau. Merci d’avance !
·
Image de Malucio
Malucio · il y a
Si si, je vous assure ! ^^
·
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
C'est superbement écrit, j'ai ressenti la détermination de fer d'un guerrier fier, qui se drape du crépuscule pour contempler une aube nouvelle ! :D Il y a du mystère, beaucoup de non-dit dans ce texte, qui donne une vraie âme à ce texte, dont la lecture m'a autant plus qu'intrigué ! :)
·
Image de Malucio
Malucio · il y a
Ahah, merci beaucoup Aurélien ! Je suis plus que touché que cet extrait vous ait fait cet effet ! C'est que mon personnage, secrètement tiré d'un autre de mes texte, a de la consistance !
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
De la poésie et du mystère.
Je vous invite à aller vous ressourcer dans ma forêt d'Emeraude. C'est par ici :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/larmee-des-ombres
Merci d'avance.

·
Image de Malucio
Malucio · il y a
Merci Virgo !
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
L'étrange confession d'un prisonnier de l'ombre .
Une invitation à découvrir mon texte " la fontaine aux bulles " également en lice . Merci beaucoup .

·
Image de Malucio
Malucio · il y a
Merci d'avoir posté un commentaire ! Je vais jeter un œil !
·