3
min
Image de Lilith

Lilith

10007 lectures

93

Qualifié

Il est quatre heures du matin et les dernières lumières sont éteintes.
J'avance péniblement sous l'éclairage blanchâtre d'un lampadaire et des néons rétros du dépanneur du quartier. Les bâtiments, grisâtres dans cette pénombre, croulent sous le poids du sommeil.
Bizarrement, Mon ristrette a perdu son effet. Mes paupières sont lourdes et mes pas cognent contre le bitume. Je deviens visiblement plus vieux de jour en jour. Exercer mon métier se révèle plus difficile, malgré ma ténacité. J'ai toujours aimé ce que je faisais. Risquer ma vie pour la justice.
J'ai traqué des criminels en tout genres, pendant de longues années. Je devrais bientôt céder ma place à plus jeune que moi, j'en suis conscient, mais je suis plutôt fier de mon parcours.
Dans ma carrière, je n'ai été confronté qu'à un seul échec.
Je l'ai cherché pendant de longues années, suivi tous les dossiers le concernant, envoyé des demandes de recherches dans toute la France, en vain.
L'assassin de ma fille reste introuvable.
Il y a une vingtaine d'années, ma petite fille de dix ans a été retrouvée morte, son petit corps gisant dans une ruelle près de son école, un cadavre d'oiseau entre ses mains. Je me rappelle de sa petite robe complètement poisseuse baignant dans son sang. C'est à ce moment que j'ai décidé que j'allais tout mettre en place pour la venger.
Le meurtre de ma fille fut le premier d'une série de quinze enfants tués la même semaine. On commençait à surnommer l'assassin « La plume » du fait de son fétiche particulier pour les volatiles. Malgré cela, on n'en avait plus entendu parler depuis vingt ans. On crut l'affaire classée. On se trompait.
Son dernier crime remonte à trente minutes seulement, et on sait qu'il recommencera.

Tout a débuté il y a quelques heures. J'étais sorti admirer la fête des lumières en compagnie de ma femme. Ces milliers de petites lampioles donnaient l'impression de flotter un peu partout, illuminant le regard des enfants à jamais. Elles semblaient être des étoiles descendues orner la place Bellecour.
Une lumière grisante et une agitation terrifiante.
La foule semblait être une géante vague alimentée par les tap-tap qui allaient et venaient. Du monde, encore et encore. Un tourbillon d'énergie où en son centre se dressait l'imposante figure du roi ensoleillé.
Toute cette clarté, cet enjouement, donna naissance à un véritable carnage.
On m'informa de la tragédie. Le corps d'une jeune femme d'une vingtaine d'années à peine, a été retrouvé au beau milieu de la place par un enfant de cinq ans, horrifié.
Il faut dire qu'un acte d'une telle atrocité, et surtout d'une telle arrogance, était rare.
Le meurtrier avait pris ses précautions et profité de l'affluence pour commettre son crime en toute sérénité.
En inspectant le corps de la victime, je m'aperçus que son abdomen était transpercé de tout son long avec ce qui semblait être un objet tranchant. Elle ne portait ni coups ni meurtrissures, j'en déduisis qu'il l'avait prise par surprise. La jeune femme n'avait pas eu le temps de se débattre.
Sur son buste, une plume ensanglantée était délicatement posée, presque de manière sépulcrale. Je reconnus là la touche de cet invétéré sociopathe. Il cherchait à se faire remarquer, tout en brouillant les pistes.
J'envoyai la plume au département de la police scientifique et tentai d'interroger quelques supposés témoins.
Un vieillard se dit avoir vu un individu maigre et élancé se faufiler dans la foule. Il précisa qu'il avait un air chafouin, un peu fada.
La fête continuait cependant, et les meurtres se succédaient. Au bout de quelques heures, il acheva une dizaine de personnes de la même manière, et la police ne le trouvait toujours pas. À chaque fois, seule la plume marquait son passage.
Une plume noyée dans un vermeil éclatant.
Il est quatre heures du matin, les dernières lumières sont éteintes, et je n'avance plus.
Une douleur lancinante me brûle la poitrine en même temps que la froideur de la lame pénètre doucement, déchirant, broyant mon cœur.
Il me fixe de ses yeux bleus-gris. Un sourire envahit son visage fin et désarticulé. Mon dernier souffle forma une buée dans l'air froid du matin.

Quelques fois, on passe sa vie à chercher un meurtrier, pour finalement se rendre compte qu'il était là, tout proche.
Plus proche qu’on ne le pensait.

Voilà pour ce qui est de la mort du commissaire Mélier.
J’ai toujours aimé me mettre à la place de mes victimes ;
J'ai toujours été un excellent observateur, et on ne m'appelle pas La plume pour rien.

PRIX

Image de Eté 2016
93

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lyriciste Nwar
Lyriciste Nwar · il y a
J'ai aimé le fond bravo
Prière de lire mon texte pour la finale du Prix Rfi des jeunes écritures
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/plus-quune-vie?all-comments=1&update_notif=1546656533#fos_comment_3201198

·
Image de Benjamin Sibille
Benjamin Sibille · il y a
je ne suis pas fan du style du début, mais la fin relève d'un certain génie, bravo
à retrouver votre plume ensuite!
si vous voulez passer à l'occasion pour du tragique sans tragédie https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-dernier-discours-dun-condamne?all-comments=1&update_notif=1546631469#fos_comment_3199345

·
Image de Cedric Lehardi
Cedric Lehardi · il y a
joli texte. Je vais le lire avec mes élèves.
·
Image de Jo Richard
Jo Richard · il y a
Super! Intéressé jusqu'à la fin. Bravo!
Je suis nouveau et ma première nouvelle est sur mon profil si tu veux bien y jeter un coup d'oeil. J'ai beaucoup plus besoin de conseils avisés que d'un vote. Merci!

·
Image de Raphaël Huet
Raphaël Huet · il y a
Sympa. Bon texte.
·
Image de Iméar
Iméar · il y a
Belle écriture. Je vais te suivre je pense. Si tu as un peu de temps. http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/crever-sur-un-lit-de-barracudas
·
Image de Cédric Blaise
Cédric Blaise · il y a
Très subtil récit. Intriguant et recherché. Mon vote d'encouragement. Bravo ! Si vous avez du temps n'hésitez pas à venir lire mes écrits. Amicalement...
·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Belle plume à double tranchant !
·
Image de Lilith
Lilith · il y a
Merci Geny :)
·
Image de Moha Nser
Moha Nser · il y a
jai pas compris la fin... cest qui le meurtrier svp ??
·
Image de Dominique Hilloulin
Dominique Hilloulin · il y a
Tout est bien en place, les détails sont précis, rien n'a l'air trop surfait...Bien écrit quoi! J'apprécie et je vote +1 ! Si cela vous dit " Artiste" est ici, à votre appréciation http://short-edition.com/oeuvre/poetik/artiste-1
·