Pirate !

il y a
3 min
142
lectures
38
Qualifié
Mathys ouvrit les yeux.

Il était au bord d'une plage. Il faisait chaud et les cocotiers se courbaient légèrement au souffle d'une brise aussi douce et musicale que la berceuse de sa maman. Il y avait une barque abandonnée balancée par de petites vagues d'écume et, à perte de vue, du sable fin et pur.  

Au loin, il aperçut un grand et beau navire :

- Mon bateau de pirates ! Cria Mathys émerveillé.

- Pirate ! Pirate !  Lui répondit une voix de robot.

Mathys se retourna, cherchait d'où pouvait bien venir cette voix.

- Pirate ! Pirate !

Mathys leva les yeux. Sur une branche de cocotier, un perroquet le regardait curieusement.

Surpris, Mathys lui fit un signe hésitant de la main.

- Bonjour, petit perroquet. Viens-tu me voir ?

- Bonjour, moi c'est Pirate ! Pirate !

- Tu t'appelles Pirate ?

- Oui. Pirate !

Le perroquet était en train d'essayer de descendre de son arbre. Visiblement, quelque chose le gênait. Il avait une démarche effrayante…

Cet oiseau n'avait en fait qu'une patte. Mathys eu un mouvement de recul.

- Non, ne pars pas ! implora Pirate, le perroquet.

- Qu'est qu'il t'est arrivé ? Demanda Mathys ?

- Je vivais dans la jungle. Un homme m'a attrapé. J'ai voulu m'échapper mais il m'a blessé l'aile et la patte. Alors il m'a abandonné dans un port. Ensuite, j'ai réussi à monter dans ce bateau qu'on voit tout au loin, sur le pont ils me répétaient « Pirate ! Qu'est-ce que tu fiches ici ? » mais avec mon handicap, je n'ai pas le pied marin, alors j'ai encore été abandonné… ici… à la première escale.  Personne ne veut de moi car je suis différent et je ne sais pas comment rentrer chez moi car je ne peux ni voler, ni marcher correctement.  

Mathys, attendri, lui proposa de l'aider à rentrer chez lui.

Les deux nouveaux amis empruntèrent la barque abandonnée. Mathys eu l'idée de fabriquer un nid douillet à Pirate, pour ne pas qu'il lutte pour se tenir debout, puis ils prirent la mer.

Pirate n'avait pas perdu tous ses sens et savait très bien dans quelle direction se trouvait son île.

Mathys, apprenti matelot, redoubla d'effort pour faire avancer leur embarcation à coup de rames.

Au large, la mer se déchainait, ils avaient faim, soif et tombaient de fatigue. Mais Mathys ne perdait pas courage. Il avait une mission et devait aider son nouvel ami.

- Pourquoi fais-tu cela pour moi, alors que tu ne me connais pas ? demanda Pirate.

- Parce que tu es devenu mon ami. Parce que j'étais là au moment où tu en as eu besoin. Parce que je te vois malheureux et que je veux t'aider…

- Là-bas ! regarde ! C'est ma jungle !

Au loin, Mathys et Pirate virent cette grande île toute verte, entourée de hautes falaises grises.  

Ils aperçurent aussi le navire qui avait abandonné Pirate.  Ils arrivèrent à accoster et mathys porta Pirate dans ses bras .

- Maintenant tu vas m'indiquer ta maison.

Ils arrivèrent vite au pied de l'arbre où se trouvait le nid de Pirate.

Mais finalement, Pirate se dit que Mathys allait partir et qu'il ne voulait pas quitter son nouvel ami.

- Mathys, je te propose quelque chose… lui dit-il.  

- Je t'écoute. Répondit Mathys.

- Si je te montre où se trouve un vrai trésor de pirate, tu m'emmènerais avec toi ?

- Ho ! Oui ! Même sans trésor, j'aimerais rester toujours avec toi ! Mais…. Comment allons-nous rentrer ?

Pirate regarda le navire et s'écria :

- A l'abordage !

Mathys avait compris que Pirate voulait remonter à bord du navire et trouva l'idée géniale ! Il pourrait rentrer chez lui, retrouver sa famille et garder pour toujours auprès de lui son ami le perroquet.

- Mais avant ça, allons chercher le coffre au trésor, tu l'a bien mérité ! Ajouta Pirate.

Il indiqua la cachette secrète, au pied de son arbre, sous une pierre blanche.

Il avait vu un vieux pirate l'enterrer ici il y a très longtemps : il ne viendrait plus le chercher maintenant. Les deux comparses creusèrent et trouvèrent le trésor : un petit coffre de bois orné de cuir vieilli.  Mathys l'ouvrit et découvrit de nombreuses pièces en or et des bijoux de pierres précieuses !

Ils en proposèrent quelques pièces aux marins pour payer leur place à bord du navire et cachèrent le reste au fond de la doublure du pantalon de Mathys. Il serait tellement heureux de les donner à sa maman en rentrant ! 

Les voilà partis vers un avenir meilleur ! Ayant tous deux trouvé le plus beau des trésors : un ami sincère et attentionné ! Pirate, l'oiseau abandonné et différent se sentait aujourd'hui valorisé et Mathys, le petit garçon avait été récompensé pour sa tolérance et son courage.

- Mathys ? Tu m'écoutes ? Mathys ?

Le garçon secoua la tête, se sortant de ses pensées…

Sa maman était assise sur son lit, et lui demandait avec insistance : 

- Tu as compris ? Chéri ? Tu te souviendras de la morale ? Tu dois toujours suivre tes rêves, écouter ton cœur et faire preuve de tolérance et de courage.

Ah, oui, se souvenait Mathys, elle était en train de finir son histoire du soir… Il serra contre lui son doudou « Pirate le Perroquet » (bien abimé par 8 ans d'amour intense) et s'endormi paisiblement.  

38

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,