1
min

pique-nique au bord de l'eau

Image de Gth

Gth

8 lectures

0

C’est enfin dimanche. Il a posé la serviette au bord de l’eau. Ils ont pique-niqué dessus. Du pain, du pâté, des oranges avec de l’eau pour elle et une bière pour lui. La bière n’était plus très fraîche mais il l’a quand même appréciée. Maintenant sa femme fait la sieste à côté de lui. Elle lui a laissé son sac à main en garde. Lui n’a pas sommeil. Il a chaud. Il aime l’doeur des herbes chauffées par le soleil. Il regarde deux baigneuses qui s’amusent à quelques métres de lui. Il se sent si loin de Paris, si loin de son travail, de l’atelier bruyant, des petits chefs arrogants, de l’appartement trop petit et sombre. Les deux baigneuses lui plaisent. Surtout la plus jeune. Elle lui rappelle une petite voisine quand il était enfant. Ils se demandent pourquoi elles sont seules. Elles rient de plus en plus fort. Il a un peu honte de son maillot de corps blanc. Bien sûr il est satisfait de sa vie. Sa femme est très gentille. Ils auront des enfants. Deux. Un garçon et une fille. Et des petits-enfants bien plus tard. Il devine tout cela. La jeune baigneuse se penche vers l’autre et lui murmure à l’oreille. Elle est d’un autre monde. Il ne l’imagine pas aller danser au bal du 14 juillet, ou alors juste en coup de vent histoire de frissonner au contact du peuple avant d’aller faire la fête dans sa belle maison. Sa femme remue un peu sur la serviette. Trois ans qu’ils sont mariés. Une belle cérémonie leur mariage. Les deux familles étaient réunies. On avait bien mangé, bien bu et on avait même chanté au dessert juste avant la nuit de noces. Il se souvient de tout même si cela lui semble de plus en plus lointain. Les nageuses reviennent vers le bord. Avec leur maillot mouillé, c’est pire que si elles étaient nues. Il se force à ne pas trop regarder. Elles vont se changer avant de remonter en voiture, il le sait. Il entend la voiture partir. Il regarde sa montre. Ils ont encore le temps pour le train du retour. Il s’allonge sur la serviette.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,