1
min

Pique-nique

Image de Chachah

Chachah

9 lectures

1

C’est une belle journée, gorgée de soleil, propice aux déjeuners sur l’herbe improvisés. Aussi décidons-nous d’en égayer notre pause méridienne. Nous passons à la supérette du quartier et achetons de ces triangles sous emballage plastique qui sont emblématiques des repas de l’homme besogneux moderne. Installés sur un banc de square, nous nous efforçons un temps de paraître conviviaux, mais assez rapidement nos conversations s’éteignent, et nous mâchonnons en silence nos jambon-beurre géométriques, les yeux dans le vague et les têtes dans le vide.

Soudain des éclats de rires nous tirent de notre torpeur. De jeunes étudiants, visiblement d’origines ethniques diverses, s’étaient installés sur le gazon à quelques enjambées de notre banc pour un pique-nique selon le principe de l’auberge espagnol. Ils s’amusent maintenant de la gourmandise généreuse et grimaçante d’un camarade qui mord sans retenue dans un étrange sandwich. « C’est une tuerie ! » s’exclame-t-il entre chaque bouchée. Et il souligne son contentement de gémissements de plaisir, de claquements de langue et d’interjections évocateurs.

Pour répondre à notre curiosité une jeune fille nous explique la recette que son ami vient d’inventer: ayant fendu un demi-pain sur toute la longueur, il y a d’abord versé le contenu de plusieurs rouleaux de printemps éventrés; il a couché sur ce lit de verdure trois tranches de pastrami; il a ajouté quelques falafels et un peu de houmous; et, pour finir, il a recouvert le tout de tzatziki...

On nous met alors au défi d’essayer à notre tour. Nous le faisons sans nous laisser prier et constatons qu’il y a bien plus de saveur, de joie et de bonheur dans la somme de nos différences qu’on ne l’imagine.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,