809 lectures

164 voix

En compétition

« Papa, Maman, je pars pour Mars dans 3 semaines. »
Les parents d’Apolline savaient depuis longtemps que ce jour arriverait. Ils ne purent cependant empêcher la tristesse de les attraper au tournant en ce dimanche midi ensoleillé. Leur fille ne serait bientôt plus qu’un hologramme faisant irruption de temps à autre dans leur salon. Plus de chair ni d’os à aimer, à serrer dans ses bras.

Née sur Terre en 2019, la beauté du cosmos s’était infiltrée par la lunette de son premier télescope, avait enjambé sa rétine et s’était lovée pour toujours dans chacune de ses cellules. C’est ainsi qu’Apolline avait annoncé à tous le jour de ses 6 ans qu’elle vivrait et mourrait sur une autre planète.
À partir de là, elle n’avait eu d’autre choix que l’excellence. Développer un esprit vif et brillant dans un corps sain et performant. Ceci lui donna accès à la meilleure école d’ingénieurs aérospatiaux. Jeune diplômée, elle ne tarda pas à lire l’information qu’elle espérait depuis des années : la société Space X était prête à envoyer les premiers colons sur Mars et procédait à la sélection des candidats.
Elle avait transmis son dossier dans l’heure. 10 jours plus tard, elle était convoquée pour une série d’épreuves. Prête comme une machine de guerre, elle ne s’attendait pas à être à nouveau frappée par l’évidence. Cette fois, c’est un homme qui envahit tout son être. Assis en face d’elle, il attendait son tour pour l’entretien de motivation. Elle ne l’aborda pas ce jour-là, elle savait qu’il serait là la prochaine fois, et celle d’après aussi. Ils décolleraient ensemble pour Mars, il ne pouvait en être qu’ainsi.
Elle eut raison. À chaque nouvelle convocation, les autres candidats disparaissaient, eux se retrouvaient. Ils échangèrent d’abord des regards, puis quelques mots, puis des promesses. Elle lui ferait écouter sa playlist préférée durant le voyage, il lui offrirait une sélection de ses livres cultes en retour. Elle ne souhaitait rien de plus que ces quelques prémices. Leur amour devait prendre corps dans le confinement de la navette, à des milliers de kilomètres du banal, du connu. Leur histoire serait mythique, fondatrice. Eléa et Païkan à la conquête d’un nouveau monde. La puissance de cet espoir balayait chez Apolline toute nostalgie du passé, toute peur de l’inconnu.

24 janvier 2043 au matin, elle se sent héroïque, invulnérable, lorsqu’elle se présente parmi les premiers à la base de lancement. Elle s’habille, prend ses marques, installe ses affaires dans l’habitacle et guette l’arrivée de son promis. Le décollage approche et il n’est toujours pas là. Mais où est-il donc ? Un instructeur réunit le groupe et leur annonce un imprévu, finalement une personne ne viendra pas. Lui.
Apolline se fissure à l’intérieur de sa combinaison. Que fait-elle là au juste au milieu d’inconnus prête à partir pour toujours ? Son esprit est trop vide pour chercher une réponse. Mécaniquement, elle s’installe sur son siège. Les yeux rivés à la place vide en face d’elle, une idée la traverse, sa place aussi sera vide dimanche à table. Soudain, elle aimerait poser sa tête sur l’épaule de son père, sentir sur sa joue les baisers de sa mère.
Mais c’est trop tard pour regretter. 4… 3… 2… 1… 0. La navette décolle, brûlant dans son sillage les fantasmes d’Apolline. Chaque seconde l’éloigne de la Terre, la rapproche de ces étoiles qui l’appellent depuis si longtemps. La jeune femme s’apaise, se ressaisit. Pourquoi aurait-elle besoin d’un homme pour partir à l’aventure, alors que l’univers tout entier lui ouvre ses bras ?

PRIX

Image de Hiver 2020

En compétition

164 VOIX

CLASSEMENT Très très court

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Hélène Hiverlay
Hélène Hiverlay · il y a
Oui, les fantasmes sont un excellent carburant !
·
Image de Zooave
Zooave · il y a
bon texte..l avenir est ailleurs et au dela...
·
Image de Isadora90
Isadora90 · il y a
J'aime bien le petit coucou à Barjavel ...
·
Image de Chantane
Chantane · il y a
Bon moment de lecture
·
Image de Marcheur
Marcheur · il y a
Tous mes vœux de réussite à Apolline de la part de l'humble terrien que je suis.
·
Image de Rosalie Guernier
Rosalie Guernier · il y a
Merci :-)
·
Image de Fabienne Maillebuau
Fabienne Maillebuau · il y a
Très beau conte fantastique, où l'appel des étoiles, et l'absence du promis, pose un instant un dilemne crucial, jusqu'à ce que le goût de l'aventure l'emporte, je suis transportée et vous donne mes 5 voix.
Je vous propose, Rosalie, "notre choix pour la vieillesse" "fleur du mal" et "cancuterus" , le tout se lit en moins de trois minutes. Heureuse de vous découvrir!

·
Image de Rosalie Guernier
Rosalie Guernier · il y a
Merci beaucoup pour votre commentaire !
·
Image de THIERRY VION
THIERRY VION · il y a
beau texte donc + 5 Il est vrai qu'une suite serait bienvenue. Par exemple un parallèle entre la vie d'en haut et celle d'ici.
·
Image de Rosalie Guernier
Rosalie Guernier · il y a
Merci ! Une idée commence à prendre forme dans mon esprit. Histoire à suivre...
·
Image de De margotin
De margotin · il y a
***** pour ce beau texte

Bonjour et Bonne année 2020

Pensez à cliquer sur ce lien pour voter mon histoire. Merci beaucoup

https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/nilie-3

Merci beaucoup

·
Image de Christophe Pascal
Christophe Pascal · il y a
Histoire sympa, merci pour l'avoir partagée!
·
Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
Le grand voyage. Une belle histoire servie par une écriture fluide. Toutes mes voix.
·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Saint-Denis, 1981. Assise au premier rang de la classe de CM2, la petite fille de dix ans note studieusement tout ce que la maîtresse d’école enseigne. Curieuse, elle savoure chaque matière ...