Pigeon à poing

il y a
1 min
4
lectures
0
Grand ’place. Il est 11 heures 30 passé. Au café Méo, entre les chaises, avance un pigeon, que dissimulent les tables, un poing à la patte gauche. Etrange poisson de ville passé maître dans l’art de passer inaperçu. Il ne boîte pas. Ou plutôt : il boîte moins qu’il ne marche alternativement sur une patte et sur un poing. Même mouvement moteur de la tête à chaque foulée : le cou se tend comme à la recherche d’une senteur qui s’évanouit, les ailes croisées derrière le dos à la façon de ces vieux sages sur la tête desquels joue une pesanteur millénaire. Quelle colère renferme ce poing crispé ? Quelles en sont les revendications ? Infirmité rageuse, l’animal, pourtant, semble être sans haine pour les auteurs de sa disgracieuse particularité. Sa vie se mène parmi les hommes, avide de miettes et de restes. Frapper du poing sur la table, quand il s’y adonne, c’est seulement pour marcher. Il n’aura pas non plus l’idée d’envoyer son poing à la figure de qui l’importune ou l’enquiquine. Non, lui se contente de persévérer dans l’existence, inconscient de l’injustice qu’on aura faite à sa patte gauche. Ses ailes le porteront ailleurs, dans un autre café, quelques-uns auront une pensée émue pour la patte gauche du piaf, les autres, dans leur grande majorité, ne s’y arrêteront même pas. L’on n’aura d’yeux que pour celle qu’on écoute parler. Le pigeon passera non loin et quasi les frôlera de sa présence, il la regardera les yeux remplis de sa seule image. Le pigeon continuera à frapper du poing sur le pavé, il se dira qu’elle est tout ce qu’il recherchait. Le pigeon poursuivra sa marche scandée de coups de bec dans le vide, il se lèvera, et se livrera au sentiment qui l’assiège. Le pigeon ira boitant mais n’ira nulle part, ses lèvres s’arrimeront enfin aux siennes. Et le pigeon surprendra des roucoulements qui ne seront pas de son fait, et ira traîner ailleurs son poing, parmi d’autres amoureux...
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !