PETITS HEURTS ENTRE AMIS...

il y a
1 min
3
lectures
0

Les mots jalonnent mon existence depuis un paquet de décennies déjà. Ceux des autres comme les miens... Ma devise est fort simple, vivons heureux en attendant la mort. Et peu m'importe les ratures  [+]

Le grand Veau Quiez aurait dit des vacheries sur ses copains, dans le pré d'en face, sur ce qui se passe en France en général.
Le petit Nico Las s'en serait ému, demandant à son ex ami pré cité d'abandonner le fait de faire de la politique, le trouvant trop sensible voire à fleur bleue de peau. Il lui aurait asséné par ailleurs de précieux conseils pour que de cette polémique, il en sorte indemne. Lui suggérant de répéter en boucle sur les plateaux de télé que c'était une imitation de Le Lurron et que tout le monde était tombé dans le panneau.
Le Veau Quiez lui rappella qu'il était mort depuis 1986. Nico Las lui demanda alors de ne pas aggraver son cas, voulant bien sûr parler de Laurent Gerra, encore vivant celui-là. Rappelant que l'arrogance n'était pas une qualité digne d'un Chef d'État. Qu'il ferait mieux de réviser ses fiches plutôt que d'aller brouter les plates bandes des truies. Extrait de la conversation "off", évidemment!

《 NS
- Tu sais mon grand, j'ai beaucoup changé! Avant, je t'aurais défenestré pour tes propos indélicats de petit rat d'égout de merde de basse-cour à deux balles!

LV
- Nous sommes passés à l'Euro en 2002, Nicolas...

NS
- Ta gueule, espèce de cafard sur pattes! Je te disais avant que tu n'ouvres ta bouche puante que j'avais beaucoup changé. Si tu veux atteindre les sommets de l'état, tu dois ramper devant Moi, te prosterner au quotidien sinon t'es un homme mort qui passera pas l'hiver.
T'as compris, sale fin de race, palfrenier de mes deux ?

LV
- Je trouve Nicolas que tu y vas un peu fort. Je n'ai ni insulté ta mère ni ton père ni ta soeur waow waow! Si j'avais un marteau, je t'écraserais les talonnettes...

NS
- Mais t'es qu'un crottin de branquignol, une plaie vivante, pauv' con! Tu ne mérites même pas d'être le patron des Républicains. Si ça continue, je vais donner le poste à tête de Fillon! Ça va pas traîner, tu vas voir, espèce de fumier...

LV
- Oh non Nicolas, je t'en supplie. Pas ça, je m'amuse trop bien à rouler les mécaniques dans la farine.

NS
- Bon d'accord mais demande le moi à genoux, s'il te plait!

■■■■■■■■■■■■
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

La Belle et le Privé

Thierry Mulot

L’impact des gouttes sur le métal avait fini par le réveiller.
Bing... Bing... Bing...
Un bruit obsédant, inquiétant, sans qu’il puisse dire exactement pourquoi.
Il avait mal au crâne... [+]


Très très courts

FR3 Région Carnage Club

Michael Darcy

*Jingle*
« Et bienvenue dans votre édition 2020 du FR3 Carnage Club pour la six-cent cinquante et unième édition de la Coupe Occulte Interdépartementale du Carnage... [+]