1
min

Petite nouvelle inachevée, en morceaux fortement irréguliers...III

50 lectures

11

NDLR:
Nous tenons à préciser ici quelques points qui se veulent importants, voir essentiels.
Le titre.
L'auteur nous avait bien précisé, avant signature du contrat mirobolant nous liant corps et âme pour un temps indéfini, que le titre refléterait au plus près son désir certain de satisfaire à la fois ses lecteurs mais de respecter aussi, en un souci sonnant et trébuchant, la continuité extraordinaire de cette fabuleuse nouvelle...
Certes, d'aucuns pourraient se sentir lésés de part le manque de continuité, de longueur ou même de suspense de cette nouvelle en morceaux fortement irréguliers...
Morceaux:
Étymologiquement, il est bon de préciser ici: "Portion séparée d'une chose solide, bonne à manger (ce sens est le premier, puisque, étymologiquement, un morceau est une chose mordue, une bouchée). Morceau délicat, friand. Couper un morceau."
Par ce fait et bien que la Rédaction ne soit pas toujours en accord avec l'auteur ( rémunéré encore une fois soit dit en passant par la Lorraine, bien au-delà de sa qualité d'écriture) , l'on ne peut lui enlever le fait qu'il avait, certes d'une façon quelque peu abrupte, averti les éventuels lecteurs...
L'auteur a donc, en un désir soudain, fulgurant, inattendu, brutal et incontinent vu son âge, désiré fournir ce soir, lors que la lune dans un élan de bonté blanchissant s'en vient frapper à nos fenêtres embuées de nos haleines alanguies par de petits fours un peu trop chargés au pesto, une suite certaine à sa nouvelle tout en respectant le titre ci-dessus cité et donc tout cela pour vous dire:
Vous, lecteurs de cet auteur qui nous pompe autant l'air que nos derniers deniers, ne soyez en aucun cas surpris par les affres de cet énergumène !
Hein Germaine ?(directrice de la machine à café de la rédaction...), on n'aurait jamais du signer avec ce con!...
Vous êtes donc prévenus.
Voici la suite de la nouvelle de ce Môssieur YAN, nouvelle inachevée en morceau fortement irréguliers, numéro III.

"Tiens, les flics! A cette heure, un samedi...
J'abaissai ma vitre."


(Seulement!!! Dixit Raymond, assistant de Germaine...)



NDLR pas contente:

Vous venez de le remarquer en lisant la suite susdite, c'est très court!
Après contact immédiat avec l'auteur qui débutait ses ablutions matinales (oui, à 19h00...), ce dernier estime avoir rempli pleinement ce pour quoi il a été engagé, à savoir:
-Intrigue
-Tenue en haleine du public
-Qualité d'écriture
-Percutence des personnage...(oui, "percutence" n'existe point, mais l'auteur a des réveils parfois créateurs...)

La rédaction espère recevoir sous peu une suite un peu plus conséquente à cette nouvelle et qui pourrait satisfaire les très nombreux lecteurs assidus d'ici et d'ailleurs...D'ailleurs, pour ces derniers ne parlant pas la langue de Molière, une version non expurgée sera disponible sous peu environ...

A voir donc...

Germaine? Un court s'il te plait...(j'ai un mal de crâne moi...)
11

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Non mais... tu te fiches de nous, là ! à quoi rime cette prose dilatoire ! :(
;-)

·
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
Ah! C'est bien long pour demander "un court"...
·
Image de Ghislaine Barthélémy
Ghislaine Barthélémy · il y a
La suite, la suite, la suite ...!!!
·
Image de Farida Johnson
Farida Johnson · il y a
C'est d'une drôle percutence!! J'attends le morceau IV avec impatience...
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Faut suivre mais cela vaut le détour pour la tranche de rigolade ;-).
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Bel exploit : se faire rémunérer pour si peu, la recette SVP !
·
Image de Jean Jouteur
Jean Jouteur · il y a
J'ai moi, je dois l'avouer, un léger mais persistant début de migraine. Mais ou est passée Germaine ?
·
Image de Flore
Flore · il y a
Il faut bien un café serré pour s'en remettre...La machine à café...t'as du travail Germaine....
Un peu de burlesque un samedi matin, ça fait du bien....

·
Image de Océan
Océan · il y a
C'est drôle et j'aime bien
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

C’était la première fois que je faisais ça. Aussi ai-je composé, un peu fébrile, les dix numéros fatidiques. J’avais fermé auparavant toutes les fenêtres de ma maison. Il n’y avait plus ...