2
min

Petite nouvelle inachevée, en morceaux fortement irréguliers...(I)

73 lectures

13

Mise en garde 1:
Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est totalement volontaire et aucunement fortuite.

Mise en garde 2:
Si un homme averti en vaut deux, sa moitié a-t-elle des cheveux blancs à se faire ?...
En tous les cas, les deux (ou trois donc) sont prévenus avec ce qui suit...
Cette nouvelle porte bien son nom: "inachevée" !
Trouvera-t-elle une fin, verra t'elle le bout de la rue ?
Vous le lirez...ou pas !

I)
Un samedi matin

Ma femme avait ses règles.
Douloureuses cette fois-ci.

Je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle soit chiante dans ces cas-là, quoique, mais pour le moins TRÈS casse-bonbons.

Quel âge avions-nous alors? Je ne me souviens plus, mais les enfants n'étaient pas nés, donc jeunes et beaux.

Enfin, beaux...

Jeunes en tous cas, mais beaux...Ce n’est pas facile de juger. A chacun ses défauts n'est-ce pas? J'ai mis du temps à apprécier les œuvres de Picasso ou Chagall...
Disons donc que nous n'étions pas trop mal.
On faisait l'amour tous les jours ou presque, on appréciait les erreurs de l'autre, ses défauts, ses manies.
J'adorais cette façon qu'elle avait de replacer ses seins après avoir enfilé le soutien-gorge en dentelle, de se déhancher volontairement devant moi en petite culotte de la même matière, faisant semblant de vaquer à de sérieuses occupations pendant que je lisais les nouvelles fraîches dans le canard de l'avant-veille, un quart- œil sur le journal, le reste sur ses fesses.

Enfin tout ça bien sûr pas ce jour-là, règles douloureuses obliges.

Nous sommes donc un samedi matin, je suis affalé sur le canapé du salon, cuir pleine fleur couleur "pourpre-foncé" avait dit le vendeur, pour ma part je le trouvais "bordeaux- gerbeux".

9H30, elle entre dans la pièce...

yan?

-Ah bonjour ma belle, ma tendre, mon rayon de soleil!
(J'ai toujours tendance à en faire un peu trop lorsque je sens que quelque chose va mal tourner pour moi...)

-Tu peux aller me chercher quelque chose à la pharmacie pour les règles douloureuses?

-Euh...oui bien sûr! Dans combien de temps?

-Comment çà dans combien de temps?

-Ben j'sais pas moi, c'est urgent? Passque là tu vois, je pensais reprendre un p'tit café, puis une douche et zoner un peu tu vois, c'est samedi matin quoi...

-Tu te fous de moi là? Non sérieux, tu te fous de moi! J'ai mal tu comprends? Et toi tu veux prendre ton temps! De toute façon, ne prends pas d’douche. T'as le ménage à faire, la pelouse à tondre et le lustre de ma mère à installer! Vu la façon dont tu vas transpirer aigrement à cause de ta soirée poker d'hier soir, qui ressemble plus à une partie de pochtronisation entre ados semi-dégénérés, ta douche, ce ne sera pas pour tout de suite, OK!

Alors, je ne sais pas ce qui m'a pris. Peut-être une espèce d'instinct ancestral et primitif, une réminiscence de ce temps béni où on les tiraient au sol par les cheveux jusqu'à l'intérieur des grottes afin de les jeter sur les peaux de bêtes qu'elles avaient elles-mêmes tannées, je ne sais pas...

Je me suis levé d'un demi-bond, lui ai fait face et là -je n'aurais jamais dû faire cela je le sais- j'ai levé la main et:

-t'as vu les clefs d'ma bagnole?


Lâche?
Non! Un certain sens de la diplomatie...(les vrais mâles comprendront...)


A suivre..

Thèmes

Image de Très très courts
13

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
miso ou maso, allez chat voir... mais nin du tout, une plaie zan trie?
on pourrait le penser et le panser du fond de la tripaille et de "l'anus horribilis" dixit papam!
vous y prêter le flanc, certes, cher auteur pro lit fuck!, et les abattis en lecture rap' pis de vache mais... meuh! ... en lisant la suite, le deuxième chat pitre, l'humour noir dés zoo pile han! et patate phy zizi queue se kon firme.
bref! on s’amarre bien à l'encre et l'ancre de votre rat d'eau de la Méduse, vrabo!
je donne de la voie et de ma voix, vraiment pas assez, 13!! seulement, putois!
"c'est un scandaaale!" comme disais jojo -joke pour les très vieux comme moi, snif!-.
je le dis haut et fort et "je dirais même plus" faut et hors, na et re nana, c'est un scandale des sandales puantes de l'été.!
veau tété tous pour lui, les masses laborieuses du tripallium très délirium très mince et propulsez un peu l'artiste dans les hauteurs qu'il mérite, merdrrre!, par "ma chandelle verte, ouah!., cornes au cul, vive le père Ubu etc.!!!".
... meuh!, fine âne le ment, je me demande si ma diatribe enflammée ne risque pas de vous desservir!!! fuck, the phoques, si c'était le cas Yan, virez mon kon menteur à la kon mais franchement, je vous le dis tout net@mon luc.con, je serais meurtris, très, très, très affligé, en fête!

·
Image de Yannick Detraissan
Yannick Detraissan · il y a
Merki bas! Par les cornes du poilu fourchu, diantre que non je ne vire point (tel on dit de l'andouille de là-bas) votre diatribe effervescente qui me revigore tel mon dieu matinal et quotidien: éféralgan!
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Hum, en temps qu'(a)nana(s) d'la Réunion (on n'peut pas toutes venir de la Martinique!), vu comment qu'tu traites la malheureuse qui partage ta piaule, je n'sais pas si j'vais suivre ce qui s'annonce comme une suite d'horreurs misogynes... :(:(:(:(
;-)

·
Image de Yannick Detraissan
Yannick Detraissan · il y a
Si, lisez les suites...La misogynie s'estompe...
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Sand déc' ?... Alors j'vas voir ça tout de suite, mais gare à tes fesses si tu m'as raconté des craques ! ;-)
·
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
Si la suite suit, je vais essayer de suivre... pour le moment, tu n'es pas lâche... juste diplomate et bien dressé...
·
Image de Jean Jouteur
Jean Jouteur · il y a
C’est drôle… Et, pas très innovant, c’est vrai. En fait, ce genre de situation fut le fonds de commerce du café-théâtre tout au long des années 90… Vous savez le fameux, un gars/une fille... Ces deux-là ne faisaient que surfer sur une vague qui avait précédé leur show de quelques années. Toutes les situations ont été exploitées. Je le sais d’expérience, je me suis moi-même noyé dans cette marée que l'on pourrait baptiser « Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus » En tout cas, c’est amusant à lire, c'est sympa… Et court. J’attends donc la suite.
·
Image de Yannick Detraissan
Yannick Detraissan · il y a
Vous avez 3 suites à lire si vous le désirez...Donc, j'attends la suite...
·
Image de Jean Jouteur
Jean Jouteur · il y a
OK Yan ! Je prends mon billet (et une conso gratuite)
·
Image de Yannick Detraissan
Yannick Detraissan · il y a
Gardez le ticket!
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
J'suis pas objective... j'aime tout ce que tu écris.... je cours voir la suite... bigre.... j'ai glissé... fallait pas laisser tomber tes clefs de bagnole... quelle idée aussi... claudicante, donc, je tente de lire la suite...
·
Image de Flore
Flore · il y a
Inachevé a dit YAN, la suite...pour le moment, c'est du connu...très ancien.
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Parce qu'ils ne savent jamais où sont rangées les clefs ou parce que leur devise est :"Courage ! Fuyons !" ? :-))
·
Image de Rio
Rio · il y a
Bien sympa ...on a frôlé le pire mais j'ai pas compris la suite sur les mâles...faut il en conclue que......?
·
Image de Ghislaine Barthélémy
Ghislaine Barthélémy · il y a
J'ai craint le pire... et malgré tout c'est plutôt drôle ! J'attends la suite... ou pas !
·