Petit Pont

il y a
1 min
0
lecture
0

Il n’y a de pire frustration que celle d’être bloqué entre deux temps.
nous n’y avons pas été préparés ni encore orienter.
Nous sommes là, parfois nous aimerions être là-bas, puis non, puis si... n’est-ce pas ainsi les prémices d’une folie ?
Fadha était de celles qui restait pencher sur ce petit pont. Elle ne voulait pas aller en avant et refusait de retourner dans son ancien temps.
À chaque fois quelle appuyait sur le bouton de sa machine, que le tambour se mettait à tourner... elle se sentait nostalgique.
Elle se remémorait l’époque où l’on manquait de nécessités, que l’on trouve de nos jours avec facilité.
La débrouillardise et la lutte garantissaient une vie plus au moins satisfaisante, mais la difficulté demeurait.
En observant son linge, qui tourne encore et encore, elle se demandait qu’étaient devenues ses anciennes amies, camarades de bassines et de secrets entretenus.
Les larmes aux yeux, elle ne savait que penser de tout cela.
Les choses ont mû beaucoup trop vite à son goût.
Les portes en bois ont cédé la place aux portes en fer, et la gueule de bois aux paroles sincères.
Pourtant en même temps elle ne voulait voir ses enfants souffrir comme elle d’antant.
Elle s’était battue pour leur réussite, fallait-il alors quelle leur souhaite d’avoir gouté aux joies des maigres repas, mais au coin du feu, humant et se délectant des parfums de galettes et beignets délicieux ?
Certaines fois en s’énervant elle leur criait qu’ils devraient être satisfaits de tous leurs bien faits, car elle, elle n’eut pas même la chance de les convoiter... bien sûr il était vain de les énoncer puisqu’ils ignoraient tout à fait de quoi elle parlait !
Oh pauvre Fadha, elle faisait de la peine à minauder seule sur sa chaise.
Était-il nécessaire de la forcer à traverser ?
Il y avait autrefois du bonheur dans le malheur, mais de nos jours c’est du malheur qu’il y a dans le bonheur !

0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,