3
min

Petit conte de Noël

Image de Maximus Leo

Maximus Leo

243 lectures

8

Qualifié

De toute façon, les filles ne peuvent pas savoir. Lorsqu’un garçon, le soir, reçoit sa petite amie pour la première fois chez lui... c’est la panique !
Il va passer l’après-midi à faire tout un tas de choses étranges que personne ne remarquera et qui ne servent à rien (enfin presque).

L’autre jour, j’avais un rendez-vous. Ce n’est pas si fréquent. Je commençais donc par faire le ménage en grand.
14h00 : La salle de bain. Je branche la radio, Brigitte Lahaye dispense des conseils à faire rougir les plus dévergondés. Balayer, passer la pièce, faire les vitres, enlever les cheveux de la brosse (parce que c’est dégueulasse, vous imaginez si elle voit ça ?).
14h20 : Chambre des petits. Pas grand-chose à nettoyer, juste un peu de propreté. L’aspirateur m’empêche d’entendre correctement Brigitte Lahaye (juste au moment où un mec lui demandait si la taille, ça compte).
14h30 : Les toilettes. Endroit stratégique, tolérance zéro au niveau de la saleté. Je n’entends plus du tout Brigitte Lahaye. Je nettoie la cuvette en plastique avec des lingettes javellisées. Je les balance dans le cabinet et tire la chasse au risque de tout boucher. Je vire les mots fléchés et les sudoku sur l’étagère parce qu’on ne sait jamais, je pourrais très bien être jugé là-dessus.
14h40 : Le couloir. Je passe la pièce et range parfaitement l’intérieur des placards (allez savoir pourquoi).
14h50 : Je jette à nouveau un coup d’œil aux toilettes pour voir si tout est bien propre, mais pour continuer mon ménage je suis obligé de passer à nouveau par le couloir qui n’est pas encore sec (je viens de passer la pièce, faut suivre) et je laisse plein de traces de partout.
14h55 : Le couloir bis. Je repasse la pièce et, horreur, je remarque mes vieilles pantoufles sous le porte-manteau « perroquet ». Comment ai-je pu les laisser traîner ! Je les vire, vite fait, en les cachant dans une boîte à chaussures (dans le placard parfaitement rangé).
15h00 : Le salon. Tout est nickel, il n’y a rien à faire (tant mieux).
15h00 : La cuisine. Je fais la vaisselle, passe la pièce et réalise que j’ai oublié de balayer. J’ouvre la fenêtre pour accélérer le séchage. J’ai froid.
15h20 : Je m’allonge sur le lit (en attendant le séchage) et allume le radio réveil pour choper la fin de Brigitte Lahaye. Manque de pot je suis sur RTL qui diffuse un best of des Grosses Têtes. Je souris en écoutant les répliques de Philippe Chevallier. Je m’endors.
17h00 : Je me réveille paniqué (en un seul mot). Je suis à la bourre.
17h00 : La cuisine (bis). Je balaie, je repasse la pièce. La fenêtre est toujours ouverte.
17h10 : Ma chambre. Je change les draps. Je mets les sales au sale et en récupère, très facilement, des propres dans mon placard (impeccablement rangé). Il me faut rentrer la couette dans la housse de couette. Je ne sais pas comment faire. Je tape sur Youtube « changer sa housse de couette ». Une ménagère me montre avec une facilité écœurante comment procéder. Je tente de reproduire l’opération. Je me tortille et finis par me prendre les pieds dans le tissu. Je m’embronche, tombe et me cogne le front contre l’angle de la table de nuit. Je saigne. La couette est tachée. Je n’en ai pas d’autre (à part la sale).
17h20 : La salle de bain (bis). Je me désinfecte et pose un sparadrap sur ma plaie.
17h25 : Ma chambre (bis). Balais, aspirateur et pièce à mallons (j’ai laissé la couette tachée). J’allume des bâtonnets d’encens en espérant que quelques effluves demeureront au moment crucial.
17h40 : L’appartement est impeccable.

Il est temps pour moi de me choisir une tenue. J’opte pour un jean, un blazer noir et un tee-shirt avec une langue des Rolling Stones. Je me ravise et change le tee-shirt. J’en choisis un, plus sobre, à l’effigie des Beatles. Je me coiffe, je me parfume (eau sauvage de Christian Dior) et me lave les dents.
18h00 : Une trompette raisonne « RTL il est 18 heures, le journal avec Alba Ventura. » C’est bon, je suis dans les temps... Nom de Dieu, j’ai oublié de prendre ma douche ! Tant pis, plus le temps. J’aviserai.
18h30 : Place de la liberté, je suis à l’heure. J’ai oublié le lieu du rendez-vous. Je ne sais plus si c’est au Café de la Liberté ou à l’Oasis. Les établissements sont à l’opposé l’un de l’autre. Je fais la navette. Je passe de l’un à l’autre en traversant le village de Noël. Je cours. Je suis en nage. Finalement je la vois. Mon Dieu, un ange ! Elle me voit. Elle est magnifique. Nous nous embrassons comme sur la photo de Doisneau.

— Paola tu... enfin tu es très belle... Où veux-tu aller ?
— Allons chez toi, Arsène.
19h00 : L’escalier de mon immeuble. La vieille rampe usée sent mes doigts s’agripper. Je cherche la serrure du bout de ma clé. Je tremble. C’est bizarre, il me semble entendre du bruit à l’intérieur. La porte n’est pas fermée! J’entre, Françoise (mon ex-épouse) est là avec nos deux fils. Ils éclatent de rire.

— Coucou Arsène, nous savions que tu étais seul pour la soirée de Noël alors nous t’avons fait la surprise et... nous voilà !

Interdit, je regarde Paola qui sourit. Je me retourne vers les petits et, désignant ma fiancée de la main, dis : « Les enfants, je vous présente votre nouvelle maman ».



PRIX

Image de Eté 2015
8

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Prijgany
Prijgany · il y a
Bravo pour ce texte Maximus ; et la chute... quelle chute ; j'ai failli tomber par terre. +1 bien sûr. J'apprends plus bas que tu as l'air d'être breton. Moi je le suis ; à l'occasion vient voir mon univers décalé : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/le-trou. Et si tu t'en remets pas... et bien creuse...
Image de Raphaëlle
Raphaëlle · il y a
"La vieille rampe en bois sent ses mains s'agripper."
"La vieille rampe usée sent mes doigts s’agripper."
vous aimez les rampes d'escaliers ? ^^

Image de Maximus Leo
Maximus Leo · il y a
les vieilles rampes uniquement :)
Image de Raphaëlle
Raphaëlle · il y a
évidemment !
Image de Maximus Leo
Maximus Leo · il y a
Oh oui alors ! le contact du bois maintes fois caressé me remplit de mélancolie.
Image de Raphaëlle
Raphaëlle · il y a
comme c'est bien dit...
Image de Moniroje
Moniroje · il y a
Quelle chute!!! bravo!!! j'en ris encore...
Image de Maximus Leo
Maximus Leo · il y a
merci, monsieur :)
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Texte très pédagogique qui profitera certainement à nombre de prétendants. Un entraînement sérieux de la mise en place de la couette dans sa housse doit être à prévoir longtemps à l'avance. Merci, Maximus Leo pour ce texte humoristique mené tambour battant. +1 Si vous hébergez un merle comme celui que vous pouvez découvrir en cliquant sur le lien http://short-edition.com/oeuvre/poetik/merle-rondel , n'hésitez pas à le mettre dehors. Ca s'incruste, ces petites bêtes-là, et ça fiente partout !
Image de Cerise
Cerise · il y a
J'aime à plusieurs titres : 1- le récit est bien mené et j'apprécie beaucoup la forme choisie ; 2 - la forme génère un rythme qui sert parfaitement l'histoire ; 3 - J'adore les références à l'émission d'utilité publique "Lahaie, l'amour et vous", à la cultissime émission "Les grosses têtes" ; 4 - Je porte régulièrement des fringues avec la fameuse langue ; 5 - J'aime beaucoup la place de La Liberté, sa mythique statue fontaine de la liberté (je préfère L'Oasis au café de La Liberté) et ses chalets de Noël, le tout sublimé par de jolies illuminations... Eh oui, j'ai trouvé la ville où se situe cette histoire écrite avec une plume efficace et agréable. Je vote, parce que T....N ! Si le coeur vous en dit http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/le-menage
Image de Maximus Leo
Maximus Leo · il y a
Vous êtes bretonne, vous aussi ? ;)
Image de Maximus Leo
Maximus Leo · il y a
Alors vive le RCT :)
Image de Cerise
Cerise · il y a
? ;-))
Image de Edualc
Edualc · il y a
La tension monte inexorablement, le stress est palpable et nous souffrons vraiment avec ce pauvre gars et patatras! la pochette surprise nous éclate au nez et met fin à l'insupportable tension.Ecriture efficace, récit maîtrisé, mon vote donc. Si vous avez le temps, j'ai aussi un conte (nettement plus long!) :
http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/le-prince-insouciant

Image de Maximus Leo
Maximus Leo · il y a
Merci pour votre commentaire, pour l'heure je suis plongé dans vos textes ;)
Image de Edualc
Edualc · il y a
Merci de visiter mes textes...me direz vous ce que vous en pensez?,.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Une situation embarrassante comme il en existe souvent... bien racontée en plus. mon vote.
http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/l-immeuble

Image de Fantec
Fantec · il y a
Ah, les hommes! Ah, Noël, ce moment si magique! J'adore la chute! Je vote!
Image de Maximus Leo
Maximus Leo · il y a
Je suis confus ! je découvre à peine le site et je tombe sur des personnes tout à fait charmantes. Merci beaucoup Fantec !
Image de Donald Ghautier
Donald Ghautier · il y a
C'est bien vu et la chute est fatale. +1
Image de Maximus Leo
Maximus Leo · il y a
Merci beaucoup de votre attention ;)

Vous aimerez aussi !

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Les douleurs s’intensifiaient, et avec elles, la peur. Les contractions avaient débuté depuis déjà quelques heures, mais elles étaient devenues atroces. Le bébé mettait un temps ...

Du même thème