2
min

Perspective

Image de K57

K57

5 lectures

0

Perspective.
En introduisant les lois de la perspective dans la peinture, Giotto et ses suiveurs projetèrent leurs admirateurs dans leurs œuvres leur conférant un rôle non seulement de spectateurs mais aussi de protagonistes.
L’étude Des Ménines de Vélasquez par Foucault ,ou celle d’Arasse, nous montre à quel point le regard du spectateur « est convoqué » dans le point de fuite de cette savante composition par le biais entre autre, du jeu des miroirs...de même grâce à l’étonnante « vue de dessous » dans son Christ Mort Mantegna parvient à nous faire percevoir à quel point ce corps inanimé est par cet audacieux raccourci « plus grand mort que vivant »...Comment la « vue de dessus » de Dali dans son Christ de Saint Jean de la Croix projette le spectateur dans une dimension cosmologique .
En littérature c’est Nietzsche qui introduit la perspective, par le biais de l’aphorisme.*
Les aphorismes nietzschéens confèrent une tridimensionnalité à l’écriture convoquant le lecteur au point d’orgue... Et de fuite de ses réflexions. **
Il ne s’agit pas ici de la dimension métaphorique (la profondeur d’une pensée) accordée communément à la pertinence d’une maxime, mais bien d’une réelle mesure physique de « profondeur » ; ordinairement les mots couchés sur le papier possèdent une largeur et une longueur, dans les aphorismes de Nietzsche ils transpercent les pages pour se rejoindrent en un épicentre que le titre de l’ouvrage suggère ou résume et qui se situe topologiquement (subsumant l’utopie) au cœur du livre considéré comme un espace clos centré sur lui-même et cependant en perpétuelle expansion...On pourrait parler de cette profondeur comme étant non pas l’épaisseur mais l’ombre du mot sur son support ; le papier...
L’aphorisme nietzschéen repose sur une construction pernicieuse ; en effet il arbore la rigueur du syllogisme, et donc nous amène à une conclusion ayant un contenu de vérité universalisable ( déduite par l’exercice de la logique pure, donc induite) lors que ses prémisses se situent (majoritairement) dans deux domaines, dans deux sphères différentes de préhension du réel (philologique-sémantique, psychologique, philosophique, voire physiologique ; Mon génie est dans mes narines ) dont il extirpe leur sens de leur domaine de spécificité donc de validité, en leur conférant une autonomie universalisable par le ciment de leur soutien mutuel dû à leur seul rapprochement... « L’étayement par des degrés suggérés croissants de vérités » oserions nous affirmer...Il ne s’agit pourtant ni de sophismes, ni de sorites, mais bien d’un type particulier d’organon -instrument de la vérité- qui acquière dans l’esprit, par le biais de sa concaténation, le relief de poupées gigognes aux vertus particulières puisque ici, loin de diriger la pensée de la plus grande vers la plus petite d’entre-elles, elles incitent au mouvement inverse.
De cette distorsion / séduction, génialement orchestrée par Nietzsche, il ne persiste en notre esprit que la conclusion, qui est tellement bien formulée qu’elle en devient intuitivement juste et se situe, par une mise en abîme, bien au-delà des mots qui la cernent et la recouvrent ; probablement dans le besoin de reconnaissance de la profondeur de notre désir d’être aux confins du point de fuite de l’énergie que nous avons investie pour tenter de le saisir et de le comprendre.
Stephen Zweig ; Que voulait Nietzsche ? Que pensait Nietzsche ? Vers quel système quelle philosophie tendait-il ? Nietzsche ne voulait rien ; il y a simplement en lui une passion excessive de la vérité, passion qui jouit d’elle-même...Jusqu’à l’exhaustion !...Jusqu’à la folie !
Georges Braque ; les preuves fatiguent la vérité.
* l’aphorisme ; Le plus petit Tout possible pour Robert Musil.
**Nadir zénith et punctum remotum sont les trois points de convergence d’un observateur ; Nietzsche parvient à le convoquer simultanément en leur faisceau tout comme Escher dans ses dessins.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,